Les 750 films long métrage dont le train joue le premier rôle.

Liste d’environ 750 films établie par Jean-Claude Bellanger, parue dans l’encyclopédie de Clive Lamming  « Trains et modèles de trains », Editions Weka, Paris ( 46 complétements) de 1985 à 1993 et tenue à jour et complétée depuis par Clive Lamming.

Etat actuel : 2018-2019.

Documentation générale :

  • « Cinéguide 16 000 films de A à Z », écrit par Eric Leguebe, paru dans la Collection « Omnibus », Presses de la Cité, Paris, 1992. 1259 pages, broché, aucune illustration, filmographies de 150 vedettes (d’isabelle Adjani à Jean Yanne), de 150 réalisateurs (de Robert Aldrich à Fred Zinnemann), listes abrégées des Oscars (de 1927 à 1991), des Césars (de 1976 à 1992) et palmarès abrégé du festival de Cannes (de 1946 à 1992).
  • « Dictionnaire des films 10.000 films du monde entier », écrit par Bernard Rapp, Jean-Claude Lamy et une équipe de critiques, paru chez Larousse, Paris 1991. 831 pages, ouvrage relié, nombreuses illustrations en noir et blanc et en couleurs dans le texte et hors-texte.
  • « Guide des films », écrit par Jean Tulard et une équipe de critiques, paru dans la Collection «Bouquins», chez Robert Laffont, Paris, 1990. Deux volumes brochés, 2.421 pages pour l’ensemble, illustrations hors-texte en noir et blanc. Un volume broché, 752 pages, sans illustration. Nouvelle édition augmentée en 1992, sans illustrations, 914 pages.
  • « Dictionnaire du cinéma », paru chez Robert Laffont, Paris, 1984. Un volume broché, 1128 pages, sans illustrations. Nouvelle édition augmentée en 1991, mais consacrée aux acteurs seulement, 987 pages, illustrations hors-texte en noir et blanc.
  • « Railways in the Cinema » , écrit en langue anglaise par John Huntley, par chez Ian Allan, Londres, 1969. Un volume relié, 168 pages, nombreuses illustrations hors-texte en noir et blanc.
  • « Travellings du rail », écrit par Daniel Corinaut, Roger Viry-Babe, paru chez Denoël, Paris, 1980. Un volume relié grand format, 264 pages, très nombreuses et souvent très belles illustrations dans le texte et hors-texte en noir et blanc.
  • « Dictionnaire du Cinéma », écrit sous la direction de Jean-Loup Passek, paru chez Larousse en 2001. Un volume relié, 866 pages, nombreuses illustrations en couleurs et en  noir et blanc.
  • « Le train fait son cinéma », écrit en langue française par Patrick Brion et Georges Di Lallo, paru en 2018 chez Riveneuve-Collection cinéma, 256 pages, nombreuses illustrations hors-texte en noir et blanc.

Nos critères de sélection des films.

Tous ces ouvrages cités en bibliographie ont été utilisés pour cette liste qui décrit bien des films produits par l’industrie du cinéma et visibles dans les salles commerciales ouvertes au grand public. La liste toutefois n’est pas limitée aux seuls films dont le sujet principal, occupant l’essentiel du temps de projection, est le train ou les hommes du rail comme La Roue d’Abel Gance, La Bête humaine de Jean Renoir, Pacific Express de Cecil B. DeMille, Le Train de John Frankenheimer. Nous avons essayé de tenir compte de tous les films dans lesquels des images de trains se trouvent, même à titre anecdotique par rapport au scénario, offrant à l’amateur de chemins de fer l’occasion de découvrir, avec parfois un maximum d’authenticité, des trains filmés à l’époque et sur des sites réels – même si les trains ou les gares ne sont présents que d’une manière très brève et fortuite.

Les téléfilms ont été écartés au profit des vrais films produits par le cinéma, même si la différence entre les deux genres est parfois difficile à faire. De même, les courts métrages n’ont pas été retenus, sauf  L’Entrée du train en gare de La Ciotat d’Auguste et Louis Lumière, Courrier de nuit de Harry Watt et Basil Wright et Pacific 231 de Jean Mitry qui sont considérés, à juste titre, comme étant les fondateurs du genre.

Les documentaires n’ont pas été retenus car ils sont difficiles à voir. Dans Railway in the Cinema il existe pourtant plus d’une centaine de titres de films produits pour ou par les différentes compagnies ou régions des chemins de fer britanniques et si l’on considère le catalogue de la cinémathèque de la SNCF, ou celui de la Deutsche Reichsbahn on aurait obtenu une quantité tout aussi importante de films dont l’intérêt est certes très grand.

Nous n’avons pas inclus, enfin, les nombreuses vidéocassettes publiées par La Vie du Rail ou d’autres revues ferroviaires et éditeurs spécialisés français, et dont l’intérêt est tout aussi évident.

Intérêt ferroviaire et action.

Nous avons fait figurer une double cotation indiquant, avec des étoiles, d’une part l’intérêt ferroviaire (qualité du matériel, réalisme et sérieux des trains, respect de la chronologie ferroviaire et absence d’anachronismes, respect des techniques ferroviaires, absence de truquages, non recours à des maquettes, etc…) et d’autre part celle de l’action (mouvements nombreux et prolongés de trains, vision de trains entiers, déraillements spectaculaires, etc…) allant de * jusqu’à *** et exceptionnellement  jusqu’à ****

Classement

Les films sont classés selon l’ordre alphabétique du titre commercialisé en France (en langue française ou non) mais sans tenir compte des articles définis ou indéfinis, le classement étant celui du premier mot important du titre, quel qu’en soit la langue (par exemple « Le train de 8h47 » est à chercher à « T » et non à « L »).

Ceci évite l’accumulation d’une majorité de films à la lettre « L » ou « U ». Toutefois nous avons maintenant le « A » ou le « Au » (« A l’Est d’Eden », par exemple), le « Je » (« Je dois tuer »).

Le titre de la version française est suivi du titre original quand il est connu.

_________________________________________________________________________

ABATTOIR*

1972 – Etats-Unis, de George Roy Hill, avec Michael Sacks, Ron Leibman, Eugene Roche, Sharon Gans, Valérie Perrine, Roberts Blossom, Surreil Booke. Un ancien militaire américain qui fut prisonnier de guerre en Allemagne se souvient de l’année 1945 et la grande scène ferroviaire est la gare de Dresde sous les bombardements anglais

ABENTUEUR IM SUDEXPRESS*

1934 – Allemagne, d’Erich Wascheck, avec Charlotte Susa, Karl-Lidwig Diehl, Hans Ralph-Arthur Roberts. Un vol de bijoux dans le Sud-Express.

A BORD DU DARJEELING LIMITED*

2008 – Etats-Unis, de Wes Anderson, avec Owen Wilson, Adrien Brody, Jason Schwartzman. Un périple spirituel en Inde, en train. 

ABRAHAM LINCOLN* (Abe Lincoin in Illinois)

1940 – Etats-Unis, de John Cromwell, avec Raymond Massey, Ruth Gordon, Gene Lockhart, Mary Howard. Au milieu du XIXe siècle, on voit l’une des nombreuses campagnes électorales à l’américaine sur la plateforme arrière d’une « observation car ».

A CAUSE D’UN ASSASSINAT* (The Parallax View)

1974 – Etats-unis, d’Alan J. Pakula, avec Warren Beatty, Paula Prentiss, William Daniels. Hume Cronyn.Sur un petit train dans un parc d’attractions de Seattle, supposé à l’abri des écoutes et des indiscrétions, un journaliste apprend les prémices d’un secret d’Etat.

A CHACUN SON DESTIN** (To Each his Own)

1946 – Etats Unis, de Mitchell Leisen, avec Olivia de Havilland, John Lund, Roland Culver, MaryAnderson, Philip Terry, Bill Goodwin, Virginia Welles, Victoria Home, Belle Ingham, Griff Barnett. Les retrouvailles d’une mère et de son fils après de longues années de séparation. Scènes ferroviaires vu l’époque de tournage.

ADIEU LEONARD**

1943 – France, de Pierre Prévert, avec Pierre Brasseur, Julien Carette, Charles Trenet, Jacqueline Bouvier, Jean Meyer. Du matériel de l’Ouest (SNCF) proche de celui utilisé dans «La Bête humaine » de Jean Renoir.

L’AFFAIRE DU TRAIN POSTAL GLASGOW LONDRES *(The Postrain Robbery)

1966 – RFA, de John Helden, avec Klaus Witt, Horst Tappert, Hans Rossy, Karl Ess, Isa Miranda. L’un des très nombreux films inspirés par le hold-up du siècle.

AH ! DIEU QUE LA GUERRE EST JOLIE ! ** (Oh! What a Lovely War)

1969 – Royaume-Uni, de Richard Attenhorough, avec Laurence Olivier, Sir John Gielgud,Vanessa Redgrave, Maggie Smith, Dirk Bogarde, Charlotte Richter. Les trains ambulances de la Première Guerre mondiale au Royaume-Uni, thème ferroviaire rare.

AH! QUELLE GARE!*

1932 – France, de René Guissart, avec Jeanne Boitel, Milly Mathis, Dranem, Armand Lurville. Inintéressant vaudeville genre « Il est cocu le chef de gare », etc.

L’AIMANT* (The Magnet)

1950 – Royaume-Uni, Charles Prend, William Fox, Stephen Murray, Kay Walsh, Meredgith Edwards. Les aventures d’un enfant sur une ligne de Liverpool.

A KISS IN THE TUNNEL*

1896 – Royaume-Uni, George Albert Smith. Ce très court métrage historique a été l’objet d’un véritable scandale à la sortie du film pour un simple baiser montré à l’écran. Les temps ont changé.

ALBERTO EXPRESS*

1990 – France, Italie, de Arthur Joffe, avec Sergio Castellitto, Nino Manfredi, Marie Trintignant, Jeanne Moreau, Michel Aumont. Alberto prend le train pour Rome pour voir son père et délaisse son épouse.

A L’EST D’EDEN (East of Eden)**

1955 – Etats-Unis d’Elia Kazan, avec  James Dean, Julie Harris,  Raymond Massey, Richard Davalos, J Van Fleet, BurI Ives, Lois Smith. D’après le roman de John Steinbeck le premier essai manqué de transport de légumes de la Californie vers l’Est par wagons frigorifiques. Quelques belles scènes ferroviaires et matériel exact.

ALICE DANS LES VILLES* (Alice en den Stadten)

1973 – RFA, de Wim Wenders, avec Rudiper Vugler, Yella Rottlànder, Lisa Kreuzer, Hans Hirsch miiller, Edda Kôchl. Une quête à travers l’Allemagne de l’Ouest conduit un journaliste à Wupperthal où il emprunte le célèbre monorail aérien rarement vu au cinéma.

ALL I DESIRE*

1953 USA de Douglas Sirk, avec Barbara Stanwick,Richard Carlson, Lyle Bettger, Maureen O’Sullivan. Retour en train dans l’état du Wisconsin depuis la grande ville. Scènes de la vie provinciale américaine.

L ‘AMI AMERICAIN *(Der Amerikanishe Freund)

1977 – RFA, de Wim Wenders, avec Bruno Ganz, Dennis Hopper, Lisa Kreuzer, Gérard Blain, Nicholas Ray, Samuel Puller, Peter Lilien thal, Daniel Schmid, Jean Eustache, Sandy Whitelaw. Nombreuses séquences dans les trains et métros en Allemagne et en France.

L’AMOUR BRAQUE*

1985 – France, de Andrzej Zulawski, avec Francis Huster, Sophie Marceau, Tcheky Karyo, Christine Jean, Pauline Lafont, Michel, Albertini, Jean-Marc Bory, Roland Dubillard. De la gare de Nancy à une rame du Trans-Europ-Express.

UN AMOUR DÉSESPÉRÉ * (Carne)

1950 – Etats-Unis, de William Wyler, avec Jennifer Jones, Laurence Olivier, Eddie Albert, Miriam Hopkins. La rencontre entre une ouvrière et un commis-voyageur dans le train de Chicago.

L ‘AMOUR EN FUITE*

1979 – France, de François Truffaut, avec Jean-Pierre Léaud, Marie-France Pisier, Claude Jade, Dani, Dorothée, Rosy Varte, Daniel Mesguich, Julien Bertheau. Retour sur sa jeunesse de cinéma et ses amours cinématographiques de la part de Truffaut.

A L’OUEST RIEN DE NOUVEAU* (All Quiet on the Western Front)

1930 – Etats-Unis, de Lewis Milestone, avec Lew Ayres, Louis Wolheim, Slim Summerville, John Wray, Russel Gleason. Un film pacifiste d’après un roman de Erich-Maria Remarque, et quelques images de trains ambulances à l’arrière du front allemand de l’est.

L ‘AMOUR ENPREMIERE CLASSE* (Un amore in prima classa)

1981 – Italie, France, de Salvatore Samperi, avec Sylvia Kristel, Enrico Montesano, Lorenzo Aiello, Franca Valeri. Dans un train, rencontre d’une séduisante anthropologue avec un homme et son petit garçon.

ANGE **(Angel)

1937 – Etats-Unis, d’Ernst Lubitsch, avec Marlene Dietrich, Herbert Marshall, Melvyn Douglas, Edward Everett Horton, James Finlayson, Laure Hope Crews. On voit  l’express Genève-Paris tiré par une pacific du PLM et on voit aussi le début du train avec un fourgon et une voiture Pullman.

LES ANGLES AUX FIGURES SALES *(Angels with dirty faces)

1938 – Etats-Unis, de Michael Curtiz, John Wexley et Warren Duff, avec James Cagney, Pat O’Brien, Anne Sheridan, Humpfrey Bogart, George Bancroft, Billy Halop, Bobby Jordan, Leo Gorcey, Gabriel Dell, Huntz Hall, Bernard Punsley, etc. La gare et les trains d’un quartier misérable sont pillés par des bandes de voleurs. Deux d’entre eux se lient d’amitié et leurs destins sont scellés pour le meilleur et le pire.

L’ANIMAL D’ACIER *** (Der Stahltier)

1935 – Allemagne, WilIy Otto Zielke, Aribert Mog, Sophia Hagen, Schreck. Ce film fut fait pour célébrer le 100e anniversaire des chemins de fer allemands. Un très rare film très coûteux, et dont le tournage avait fait l’objet d’une intense campagne publicitaire, qui fut jamais montré en Allemagne.

ANNA KARENINE* (Anna Karenina)

-1935 – Etats-Unis, de Clarence Brown, avec Greta Garbo, Frédric March, Basil Rathbone, Freddie Bartholomew, Maureen O’Sullivan. Manifestement les trains russes, très généreusement aspergés de neige artificielle,  sont nés dans un studio américain. On se console en admirant Greta Garbo.

ANNA KARENINE* (Anna Karenina)

-1948 – Royaume-Uni, de Julien Duvivier, avec Vivien Leigh, Richardson, Kieron Moore, Gino Michael Gough. La mort de l’héroïne dans un train.

ANNA KARENINE* (Love)

-1927 – Etats-Unis d’Edmund Goulding, avec Greta Garbo, John Gilbert, Brandon Hurst, George Fawcett

ANA KARENINE*

-1967 – URSS d’Alexandre Zarkhi, avec Niko Ra Cervi, Alexandre Tatania Samoïlova, Vassili Lanovoï, Gritsenko, Youri Yakovlev. Le plus intéressant du lot des « Anna Karénine ».

APARAJITO * (L’Invaincu)

1957 – Inde, de Satyajit Ray, avec Kanu Banerjee, Karuna B. Intéressants mais brefs aperçus de gares et de trains indiens en vapeur, et en voie large, des années 1950.

ARENES SANGLANTES*  (Blood and sand)

1941 – Etats-Unis, de Rouben Mamoulian, avec Tyrone Powar, Linda Darnell, Rita Hayworth, Alla Nazimova, Anthony Quinn, Laird Cregar, etc…  Un toréro essaie d’égaler son père mort dans l’arène. Quelques belles scènes ferroviaires donnent de l’intérey à l’action.

ARIANE *(Love in the Afternoon)

– 1957 – Etats-Unis, de BiIIy WiIder, avec Gary Cooper, Audrey Hepburn, Maurice Chevalier, John McGiver, Lise Bourdin.

L’ARNAQUE *(The Sting)

1973 – Etats-Unis, George Roy Hill, Robert Redford, Paul Newman, Robert Shaw, Eil leen Brennan, Charles Durning, Ray Wals ton, Eillen Brennan, Harold Gould. Une partie de poker dans le train de Kansas City.

L’ARRIVEE D’UN TRAIN EN GARE DE LA CIOTAT***

1895 – France, d’Auguste et Louis Lumière. Une minute incontournable. Le train est remorqué par une locomotive de la compagnie de type 121 de la série 111 à 400 du PLM. Plusieurs essais de ce film ont été tournées, avec des acteurs et des trains différents (voir les numéros des locomotives) et sont préservés à Bois d’Arcy.

L ‘ASSASSIN MUSICIEN*

1974 – France, de Benoît Jacquot, avec Joél Bion, Anna Karma, Hélène Coulomb, Gunars Lar sens, Philippe March, Howard Vernon. Rencontres diverses dans un train.

ASSURANCE SUR LA MORT* (Double Indemnity)

1944 – Etats-Unis, de BiIly Wilder, avec Barbara Stanwyck, Fred MacMurray, Edward G. Robinson, Porter Hall, Jean Heather, Tom Powers, Byron Barr. Simulation d’un assassinat dans un train pour toucher une assurance-vie. Saut depuis la plateforme arrière d’une « observation car » : tout est authentique.

L ‘ATTAQUE DU GRAND RAPIDE/LE VOL DU RAPIDE*** (The Great Train Robbery)

1903 – Etats-Unis, d’Edwin S. Porter, avec Mary Murray, Bronco Billy Anderson, George Barnes. Le film, un des primitifs du cinéma des Etats-Unis, a été réalisé avec une locomotive de type 220 et des wagons voyageurs à bogies et caisse en bois.

L’ATTAQUE DU GRAND RAPIDE** (The Great Train Robbery)

1941 – Etats-Unis, de Joc Kane, avec Bob Steele, Claire Caneton. Un hold-up dans un train sur le réseau du Santa Fe.

ATTENTION. UNE FEMME PEUT EN CACHER UNE AUTRE!*

1983 – France, de Georges Lautner, avec Miou-Miou, Roger Hanin, Eddy Mitchell, Dominique Lavanant, Charlotte de Turckheim. Rencontre en gare de deux hommes amants de la même femme.

AU BOUT DU MONDE*

1928 – En Mandchourie, fuite en train de réfugiés politiques anticommunistes. Voir aussi Fluchtlinge, la version allemande.

AU BOUT DU MONDE*

1933 – France, d’Henri Chomette, Kâte von Nagy, Pierre Blanchar, Charles Xanel, Line Noro.

AU NOM DE TOUS LES MIENS**

1983 – France, de Robert Enrico, avec Michael York, Macha Méril, Brigitte Fossey, Jean Bouise, Jacques Penot. Les trains de déportés pendant la Seconde Guerre mondiale.

AU REVOIR LES ENFANTS *

1987 – France, de Louis Malle avec Philippe Maurier-Genoud, Gaspard Manesse. Quand cela se passe en 1944 et que des enfants juifs montent à bord d’un train qui commence à rouler à travers des plaines grises et tristes, cela ne peut pas être une histoire heureuse… Le train reste anonyme et discret : autant ne pas en demander plus.

L’AURORE (Sunrise)*

1927 – Etats-Unis, de Friedrich-WiIhelm Murnau, avec George O’Brien, Janet Gaynor, Bodil Rosing, Margaret Livingstone, John Fareli McDonald, Jane Winton, Ralph Sipperly. Un voyage en tramway vers la ville des rêves de l’héroïne.

AUTANT EN EMPORTE LE VENT*** (Gone with the Wind)

1939 – Etats-Unis, deVictor Fleming, avec Clark Gable, Vivien Leigh, Leslie Howard, Olivia de Havilland, Hattie McDaniel, Thomas Mit chell, Barbara O’Neil, Laura Hope Crews, Harry Davenport, Ona Munson, Evelyn Keyes, Ann Rutherford, Butterfly McQueen, Eddie Anderson, Jane Darwell, Victor Jory, Yakima Canutt, George Reeves. La grande scène inoubliable de la gare de la ville d’Atlanta transformée en hôpital de campagne pendant la Guerre de sécession avec l’un des mouvements de caméra à la grue parmi les plus célèbres de l’histoire du cinéma.

AU TEMPS DES VALSES* (The Dancing Years)

1949 – Royaume-Uni, d’Harold French, avec Dennis Price, Giselle Preville. Vie facile dans la Vienne d’avant la Première Guerre mondiale, et on voit les chemins de fer autrichiens de l’époque.

AUX FRONTIERES DES INDES* (North- West Frontier)

1959 – Royaume-Uni, de Jack Lee-Thomson, avec Kenneth Moore, Lauren Bacall, Ursula Jeans, Wilfrid Hyde-White, Herbert Lom. Un train indien emporte, vers 1900, un maharadjah en fuite.

AVALANCHE EXPRESS* (Avalanche Express)

1978 – Etats-Unis, de Mark Robson, avec Lee Mar vin, Robert Shaw, Maximilian Schell, Linda Evans, Mike Connors. Un Russe, membre du KGB, tente de passer à l’Ouest, pendant un trajet en Suisse dans un train dénommé «Atlantic Express » ( ?).

L’AVENTURE DE MADAME MUIR** (The Ghost and Mrs. Mu»)

1947 – Etats-Unis, de Joseph L. Mankiewicz, avec Gene Tierney, Rex Harrison, George Sanders, Edna Best, Vanessa Brown, Anna Lee, Robert Coote, Nathalie Wood. Un voyage en train vers Londres : intéressante matériel roulant et gares anglaises à voir au passage.

LES AVENTURIERS DU KÏLIMANDJARO** (Kil1ers of Kilimandjaro)

1960 – Royaume-Uni, de Richard Thorpe, avec Robert Taylor, Anne Aubrey, Anthony New ley, John Dimech, Grégoire Aslan, Donald Pleasance. La construction aventureuse d’une ligne de chemin de fer en Afrique.

LA BAGARRE DE SANTA FE* (Santa Fe)

1951 – Etats-Unis, d’Irving Pichet, avec Randolph Scott, Janis Carter, Jerome Courtiand, Peter Thompson, Roy Roberts. Les trains des Etats-Unis après la guerre de Sécession

LE BAGARREUR DU MONTANA** (The Man from God’s Country).

1958 – Etats-Unis, de Paul Landres, avec George Montgomery, Randy Stuart, Kim Charney, Susan Cummings, Gregg Barton. La lutte des éleveurs de bétail contre les compagnies construisant les lignes de chemin de fer.

BALANCE MAMAN HORS DU TRAIN* (Throw Momma from the Train).

1988 – Etats-Unis, de Larry Brezner, avec Danny De Vito, Billy Cristal, Anne Ramsey, Kate Mulgrew.

(Mal) inspiré de L’Inconnu du Nord-Express d’Alfred Hitchcock, et le train de ce film ne vaut pas celui du film qu’il imite.

LA BALLADE DU SOLDAT** (Ballada o Soldate).

1959 – URSS, de Grigori Tchoukhraï, avec Vladimir Ivasev, Zanna Prohorenko, Nikolas Krjut chov, Evgueni Ourbanski. En URSS, pendant la Seconde Guerre mondiale, un permissionnaire rentre en train. Intéressantes vues du chemin de fer soviétique.

BANDIDO CABALLERO* (Bandido f).

1956- Etats-Unis, de Richard Fleischer, avec Robert Mitchum, Ursula Thiess, Gilbert Roland, Zachary Scott, Rodolfo Acosta, Henry Bran don, Douglas Fowley. Au Mexique, pendant la Première Guerre mondiale, des rebelles attaquent un train transportant les armes des troupes régulières.

BAR DES RAILS*

1992 – France, de Cedric Kahn, avec Fabienne Babe, Marc Vidal, etc.  Quelques intéressantes vision du chemin de fer français des années 1990, un chemin de fer qui disparait maintenant.

LA BATAILLE DE L’EAU LOURDE**

1947 – France, Norvège, de Jean Dréville, avec Knut Haukelid, Jens Poulsen. Sabotage et destruction du ferry-boat chargé des wagons-citernes qui transportent l’eau lourde vers l’Allemagne nazie le précieux liquide. Intéressantes vues.

BATAILLE DU RAIL****

1946 – France, de René Clément, avec Jean Clarieux, Jean Daurand, Tony Laurent, Lucien Desagneaux, Robert Leray, Léon Pauléon, Jean Rauzena. Près de Chalon sur Saône, vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, Résistance Fer et son action. Magnifique vision très complète du chemin de fer français des années 1940. Le déraillement du train militaire à la fin du film est très spectaculaire et effectué sans aucun truquage, le matériel étant sacrifié. NB : Le film ne s’appelle pas « LA bataille du rail ».

BATAILLE RANGEE* (Range War).

1939 – Etats-Unis, de Lesley Selander, avec William Boyd, Russel Hayden, William Robertson. Conflits autour de !a construction d’une ligne de chemin de fer.

LA BATAILLE SILENCIEUSE*

1937 – France, de Pierre Billon, avec Pierre Fresnay, Michel Simon, Kâte Von Nagy, Renée Corciad. Une jeune fille prépare une attaque dans l’Orient-Express

LA BATAILLE SILENCIEUSE* (The Silent Battle).

1939 – Royaume-Uni, d’Herberi Mason, avec Rex Harrison, Va!erie Hobson, John Loder, Murielle Aked. Version anglaise du film précédent.

BEBERT ET L’OMNIBUS**

1963 – France, d’Yves Robert, avec Martin Lartigue, Jacques Higelin, Jean Richard, Blanchette Brunoy, Michel Serrault, Pierre Mondy, Jean Lefèvre, Yves Robert. Un cheminot recueille un odieux gamin. L’omnibus est, de loin, beaucoup plus intéressant…

LA BELLE DE MOSCOU* (Silk Stockings).

1957 – Etats-Unis, de Rouben Mamoutian, avec Fred Astaire, Cyd Charisse, Janis Paige, Peter Lorre, Jules Munshin, Joseph Bu!off, George Tobias, Wim Sonneveld, Belita, Ivan Triesault. Présence d’un décor de gare se voulant russe ?

BERLIN EXPRESS** (Berlin Express).

1948 – Etats-Unis, de Jacques Tourneur, avec Merle Oberon, Robert Ryan, Paul Lukas, Charles Korvin. Voyage en train entre Francfort et Berlin dans l’Al!emagne de l’immédiat après-guerre. On voit la gare de l’Est, à l’époque, et on vit le départ et le voyage dans un train militaire américain composé de matériel CIWL et divers. On traverse une Allemagne dévastée aux gares submergées de voyageurs. Document intéressant car d’époque.

BERLIN, SYMPHONIE D’UNE GRANDE VILLE* (Berlin, Die Symphonie einer Grosstadt).

1927 – Allemagne, de Walter Ruttmann. Documentaire sur la capitale allemande et sur les trains, métros et tramways.

BERTHA BOXCAR** (Boxcar Bertha).

1972 – Etats-Unis, de Martin Scorsese, avec Barbara Hershey, David Carradine, Bernie Casey, John Carradine, Barry Primus. En Arkansas, les vagabonds américains qui sautent de train en train, pourchassés par les contrôleurs ou chefs de trains souvent cruels. Un bon film pour les amateurs ferroviaires.

LA BETE HUMAINE****

1938 – France, de Jean Renoir, avec Jean Gabin, Simone Simon, Fernand Ledoux, Julien Carette, Cotte Regis, Jeny Helia, Jean Renoir, Blanchette Brunoy. Beaucoup de trains, de matériel roulant, de sites ferroviaires. Ligne de Paris au Havre à la veille de la Seconde Guerre mondiale, lors de l’intéressante transition entre l’ancienne compagnie de l’Etat et la SNCF. On voit du matériel avec les deux marquages. .

BLACK DIAMOND EXPRESS**

1927 – Etats-Unis, de Howard Bretherton, avec Monte Blue, Edna Murphy. Une tentative d’attaque de train qui échoue grâce au mécanicien.

BLANCHE ET MARIE**

1985 – France, de Jacques Renard, avec Miou-Miou, Sandrine Bonnaire, Gérard Klein, Patrick Chesnais, Clémentine Célarié, Maria Casarès, Josiane Stoléru. La résistance des chemots, mais tourné avec moins de trains, de moyens et de talent que Bataille du rail.

BLOW OUT*

1981 – Etats-Unis, de Brian DePalma, avec John Travolta, Nancy Allen, John Lithgow, Dennis Franz, Peter Boyden, Curt May, Ernest McClure. Une scène de poursuite dans une gare.

BOBBY DEERFIELD*

1977 – Etats-Unis, de Sidney Pollack, avec Al Pacino, Marthe Keller, Annie Duperey, Stephan Medegg, Romolo Valu. Des vues des trains suisses avec ferroutage.

BONS BAISERS DE RUSSIE** (From Russia with Love).

1963 – Royaume-Uni, de Terence Young, avec Sean Connery, Pedro Armendariz, Lotte Lenya, Daniela Bianchi, Robert Shaw. Poursuite entre un hélicoptère et l’Orient-Express, et scènes dans le train Orient-Express encore en service.

LES BONS MEURENT JEUNES* (The Good Die Young).

1954 – Royaume-Uni, de Lewis Gilbert, avec Laurence Harvey, Gloria Grahame, Margaret Leighton, Richard Basehart, Stanley Baker. Attaque de train postal au Royaume-Uni.

BORSALINO AND C°**

1974- France, Italie, RFA, de Jacques Deray, avec Pascal Jardin, Alain Delon, Catherine Rouvel, Ricardo Cucciola, Daniel Ivernel, André Falcon. Avec la 231 K 8 du dépôt de Calais pour représenter une Pacific de l’époque du PLM et quelques belles voitures-salon de la CIWL pour représenter le Riviera Express ou le Côte d’Azur rapide. La musique de Claude Bolling, grand amateur de trains et modéliste ferroviaire réputé, est parfaite.

BOUGE PAS, MEURS, RESSUSCITE** (Zamri, oumri, voskresni).

1990- URSS, de Vitali Kanevski, avec Pavel Nazarov, Dinara Droukarova, Elena Popova. En Sibérie, le déraillement d’un train.

BREVE RENCONTRE * (Brief Encounter).

1945 – Royaume-Uni, de David Lean, avec Celia Johnson, T Howard, Stanley Holloway, Joyce Carey, Cyril Raynard, Everly Greggs, Margaret Barton. Quais, buffet, gare et ses abords, trains de banlieue au Royaume-Uni.

LA BRIGADE DU TEXAS* (Posse).

1975 – Etats-Unis, de Kirk Douglas, avec Kirk Douglas, Bruce Dern, Bo Hopkins, Luke Askew, James Stacey, Alfonso Arau. Train utilisé pour une campagne électorale.

LE BRIGAND BIEN-AIME* (Jesse James).

Tous ces films suivants, sous ce titre ou approché,  utilisent l’inépuisable thème offert par les redoutables frères James concurrents et néanmoins confrères des Dalton, et ces films (comme l’album de Lucky Luke, d’ailleurs !) doivent respecter le genre obligé qu’est l’attaque du train.

1939 – Etats-Unis, de Henry King, avec Tyrone Power,  Randolph Scott, Henry Hull, John Carradine,  Henri Fonda, Huli, Brian Donlevy, Nancy Kelly.

1940 – Etats-Unis, (Le Retour de Frank James/The Return of Frank James), de Fritz Lang, avec Henry Fonda, Gene Tierney, Jackie Cooper, Donald Meek, John Carradine.

1941 – Etats-Unis, (Bad Men of Missouri), de Ray Enright, avec Dennis Morgan, Arthur Ken nedy, Wayne Morris, Jane Wyman, Victor Jory.

1946 – Etats-Unis, (La Ville des sans-loi/Bad mats Territory), de Tim Whelan, avec Randolph Scott, Steve Brodie, Gabby Hayes, Ann Richards.

1948 – Etats-Unis, (Adventures of Frank and Jesse James), de Fred Brannon, avec Yakima Canutt, Clayton Moore, Steve Darreil, Noel Neili. (NB : Série en 13 épisodes).

1950- Etats-Unis (Les rebelles du Missouri/The Missouri Raid) de Gordon Douglas, avec MacDonald Carey, Ward Bond, Ellen Drew, Revere. Boulting, Hartnell,

1951 – Etats-Unis (Kansas en feu/Kansas Raiders), de Ray Enright, avec Audie Murphy, Brian Donlevy, Marguerite Chapman, Scott Brady, Tony Curtis, Richard Arlen.

1954 – Etats-Unis, (Jesse James vs. the Daltons), de Wil Castie, avec Brett King, Barbara Lawrence.

1954- Etats-Unis, (Jesse James’ Women), de Don Barry, avec Don Barry, Jack Buetel, Peggie Castie.

1956 – Etats-Unis, (Le brigand bien-aimé/The True Story of Jesse James), de Nicholas Ray,

avec Robert Wagner, Jeffrey Hunter, Hope Lange.

1958 – Etats-Unis, (Ne tirez pas sur le ban dit/ Jesse James), de Norman Z. McLeod, avec Bob Hope, Rhonda Fleming, Wendell Corey, Jim Davis, Will Wright.

1966 – Etats-Unis, (Jesse James Meets Fran kenstein Daughter), de William Beaudine, avec John Lupton, Estelita.

1979 – Etats-Unis (The Long Riders/Le Gang des Frères James), de Walter Hill, avec James et Stacy Keach, David et Robert Carradine, Dennis Quaid.

BRIGHTON ROCK**

1947 – Royaume-Uni, de John Richard Attenborough, avec William Hermoine Baddeley. Le seul train de banlieue luxueusement composé de voitures Pullmann, le « Brighton Belle », est souvent vu dans le film.

BRIGITTE ET BRIGITTE*

1965 – France, de Luc Moullet, avec Françoise Vatel, Colette Descombes, Claude Melki, Michel Gonzales, Eric Rohmer, Claude Chabrol, Samuel Fuller, Pierre-Richard Bre, André Téchiné. Deux provinciales à Paris, se rencontrent à la gare.

BROADWAY LIMITED**

1941 – Etats-Unis, de Cordon Douglas, avec Victor McLaglen, Dennis O’Keefe, Marjorie Wood worth, Patsy Kelly. Un voyage à travers les Etats-Unis en train de Los Angeles à New York.

BROKEN ARROW**

1996 – Etats-Unis, de John Wood avec John Travolta, Christian Slater. Une étonnante scène finale avec un train américain à souhait et un missile… qui doit l’être aussi.

BRONCO APACHE* (Apache).

1954 – Etats-Unis, de Robert Aldrich avec Burt Lancaster, Jean Peters, John Mclntire, Charles Bronson, John Denner, Paul Guilfoyle, Jan McDonald. Evasion d’un Indien apache en route pour la Floride à bord d’un train de déportés. Reconstitué en extérieur, l’ensemble est assez bien rendu, mais beaucoup de séquences sont dans les voitures du train.

BRONCO BILLY* (Bronco Billy).

1980 – Etats-Unis, de Clint Eastwood, avec Clint Eastwood, Sondra Locke, Sierra Pecheur, Geoffrey Lewis, Scatman Crothers, Sam Bottoms, Dan Davis, Bili McKinney. Attaque ratée d’un train de marchandises qui ne s’arrête pas.

BUFFALO BILL *(Buffalo Bill).

1944 – Etats-Unis, de William Weliman, avec Joel  McCrea, Linda Darnell, Maureen O’Hara, Thomas Mitchell, Edgar Buchanan, Anthony Quinn. Les aventures du célèbre chasseur de bisons pour la nourriture des cheminots américains.

BUFFALO BILL ET LES INDIENS* (Buffalo Bill and the Indians)

1976 – Etats-Unis, de William Wellman, avec Jo Grey, Keitel, Geraldine Robert Attman, Paul New Kevin McCarthy, Harvey Chaplin, Frank Kaquitts. Présence de quelques trains.

BUFFET FROID *

1979 – France, de Bertrand Blier, avec Gérard Depardieu, Jean Carmet, Carole Bouquet. Dans le RER, à La Défense, curieuse aventure cauchermardesque pour deux clochards pris dans un univers froid et hostile. Une rame MS61 en état d’origine constitue le seul élément ferroviaire.

BULLDOG JACK**

1935 – Royaume-Uni, de Walter Forde,avec Jack Flulbert, Fay Wray, Ralph Richardson. Poursuite dans le métro de Londres, authentique vu l’époque du tournage, aussi  dans la station non utilisée de Bloomsbury (British Museum) de la Central Line du métro de Londres.

BUNKER PALACE HOTEL *

1989 – France, de Enki Bilal avec Jean-Louis Trintignant, Carole Bouquet, Maria Schneider. Dans un monde aussi glauque qu’indéchiffrable de vagues locomotives diesel un peu américaines évoluent, comme des fantômes, dans un dépôt sinistre. Intérêt, du moins ferroviaire, voisin du néant et de l’infini.

BUSTER*

1988 – Royaume-Uni, de David Greene, avec Phil Collins, Julie Walters, Larry Lambs, Anthony Quayle. La célèbre attaque du train Glasgow-Londres, mais se voulant comique.

BUTCH CASSJDY ET LE KID** (Butch Cassidy and the Sundance Kid).

1969 – Etats-Unis, de Georges Roy HHI, avec Paul Newman, Robert Redford, Katharine Ross, Strother Martin, Jeff Corey, Ted Cassidy. La compagnie « Union Pacific » et les voleurs de trains.

BWANA LE DIABLE**(Bwana Devil).

1952 – Etats-Unis, d’Arcli Oboler, avec Robert Stack, Barbara Britton, Nigel Bruce, Paul McVey, John Dodsworth. L’un des premiers films en couleurs et en relief, exploité commercialement en France sous cette forme. La construction d’une ligne de chemin de fer en Afrique.

C’EST PAS PARCE QU’ON A RIEN A DIRE QU’IL FAUT FERMER SA GUEULE*

1974 – France, de Jacques Besnard, avec Bernard Blier, Michel Serrault, Jean Lefebvre, Marion Game. Des gangsters percent le mur de la gare de l’Est, mais ne découvriront pas le fameux « Binker »…

CAFE EUROPA EN UNIFORME * (GI Blues).

1960 – Etats-Unis, de Norman Taurog, avec Elvis Presley, James Douglas, Robert Ivers, Juliet Prowse. Elvis Presley, soldat en Allemagne, et trains allemands. Plutôt musical que ferroviaire, et critique catastrophique pour un film apparemment raté…

CAFE EXPRESS ** (Caffe express).

1979 – Italie, de Nanni Loy, avec Nino Manfredi, Gio vanni Piscopo, Adolfo Celi, Vittorio Caprioli, Silvio Spaccesi, Vittorio Mezzo giorno. Un vendeur de café à la sauvette dans le train de nuit italien entre Rome et Naples. Intéressante vision des trains de nuit italiens.

LA CAGE AUX CANARIS * (Kletka dlia kanareek).

1983 – URSS, de Pavel Tchoukrai, avec Evguenia Dobrovolskaia, Viatcheslav Baranov, Alissa Friendlikh, Bons Batchourine. Rencontre sans lendemain sur le quai d’une gare.

LA CAGE D’AIR**

1973 – URSS, de Bengt Faslund, avec Margareta Bystrom, Olof Lundstrom, Solweig Temstrom. La construction de locomotives en Suède pour l’URSS vers 1918.

LE CAID **(The Big Shot).

1942 – Etats-Unis, de Lewis Seiler, avec Humphrey Bogart, Irene Manning, Richard Travis, Susan Peters. Course au passage à niveau entre une voiture et un train.

LE CAID*

1960- France, de Bernard Borderie, avec Fernandel, Barbara Laage, Georges Wilson, Claude Piéplu, Georges Géret, Marcel Bozzuffi. Dans le train Aix-en-Provence – Paris, un professeur et des gangsters.

CALIFORNIE EN AVANT***  (California Straight Ahead).

1937 – Etats-Unis, Arthur Lubin, John Wayne, Louise Latimer, Robert Mac Wade, Tully Marshall. Un camion se livre à une course de vitesse avec le train.

CAMARADE X * (Comrade X)

1940 – Etats-Unis, de King Vidor avec Clarke Gable, Hedy Lamarre. Voyage à bord d’un de ces bons gros tramways bien américains des années 1930-1940… mais nous sommes censés être en URSS et vivre la fuite vers les Etats-Unis de Russes épris de liberté, cachés dans un char d’assaut sur un train militaire russe (très américain !).

LES CAMARADES *(Li compagni).

1963 – Italie, France, de Mario Monicelli, avec Marcello Mastroianni, Renato Salvatori, Bernard Blier, Folco Lulli, François Pénier, Annie Girardot. Un homme meurt écrasé par un train.

CANADIAN PACIFIC**

1949 – Etats-Unis, de Edwin L. Mevin, avec Randolph Scott, Jane Wyatt, Nancy Olson. La construction du Transcanadien.

A CANTERBURY TALE*

1944 – Royaume Uni, de Michael Power et Emeric Pressburger, avec Eric Portman, Sheila Sim, Sergent John Sweet, Debbis Price, Charles Hawtrey, Hay Petrie, etc… Un train s’arrête à Canterbury et trois voyageurs en descendent. Une agression à la colle changera leur destin.

LE CAPORAL EPINGLE**

1962- France, de Jean Renoir, avec Jean-Pierre Cassel, Claude Brasseur, Claude Rich, Jean Carmet, Jacques Jouanneau, O.E. Hasse, Mario David, Guy Bedos. Tentatives d’évasion en train de soldats français prisonniers pendant la Seconde Guerre mondiale.

LA CARAPATE*

1978 – France, de Gérard Oury, avec Pierre Richard, Victor Lanoux, Raymond Bussières, Jean-Pierre Darras, Yvonne Gaudeau. Planque en Suisse d’une fortune au moyen du train.

CARMEN JONES ** (Carmen Jones).

1954 – Etats-Unis, d’Otto Preminger, avec Dorothy Dandridge, Harry Belafonte, Olga James, Pearl Bailey, Joe Adams, Diahann Carro, Roy Glenn, Nick Stewart, Brock Peters. Une tentative de fuite dans un train de marchandises.

CARREFOUR DE LA MORT * (Kiss of death)

1947 – Etats-Unis, de Henry Hathaway, avec Victor Mature, Brian Donlevy. De beaux trains américains des années 1940 exacts puisque directement filmés en extérieur, une jolie petite gare d’époque avec ses grosses automobiles à pare-brise en « split window ».

CASABLANCA *

1942 – Etats-Unis, de Michael Curtiz, avec Humpfrey Bogart, Ingrid Bergman, Paul Henreid, Claude Rains, Conrad Veidt, Sydney Greenstreet, etc. Une distribution brillante et quelques belles scènes ferroviaires.

CASH-CASH ** (Finders Keepers).

1984 – Etats-Unis, de Richard Lester, avec Michael O’Keefe, Beverly d’Angelo, Louis Gossett Jr, Pamela Stephenson. Poursuite comique à travers les Etats-Unis, dans le fourgon à bagages du train.

CAT BALLOU *(Cat Ballou).

1965 – Etats-Unis, d’Eliot Silverstein, avec Jane Fonda, Lee Marvin, Michael Callan, Dwayne Hickman, Nat King Cole. Dans l’Ouest, une attaque d’un train transportant de l’or.

LES CAVALIERS *  (The Horse Soldiers).

1959 – Etats-Unis, de John Ford, avec John Wayne, William Holden, Constance Towers, A Gibson. La destruction d’un noeud ferroviaire sudiste, loin derrière la ligne de front. Un peu de matériel d’époque reconstitué ou retrouvé pour le tournage. (NB : A ne pas confondre avec le film de John Frankenheimer, « The Horsemen » qui se passe en Afghanistan, qui a le même titre français, d’après le roman de Joseph Kessel.)

CE COCHON DE MORIN*

1923 – France, de Viatcheslav Tourjansky, avec Denise Legeay, Jane Dolys, Nicolas Rimsky, Jacques Guilhène. Les conséquences d’un baiser dans un train vers Paris. (NB : ne pas confondre avec un autre film de même titre, réalisé en 1932 par Georges Lacombe).

CE N’EST QU’UN AU REVOIR ** (The Long Gray Line).

1955 – Etats-Unis, de John Ford, avec Tyrone Power, Maureen O’Hara, Robert Francis, Donald Crisp, Ward Bond, Betsy Palmer. Dans  la gare, un train tiré par une locomotive à vapeur de type « Camelback », très rare apparition de ce genre de locomotive à l’écran.

CELLES QU’ON N’A PAS EUES*

1980 – France, de Pascal Thomas, avec Michel Aumont, Michel Galabru, Daniel Ceccaldi, Bernard Menez, Jean-Claude Martin, Jean-Pierre Darroussin, Sophie Grimaldi, Anouk Ferjac, Jacques Jouanneau, Clément Thomas. Le compartiment du chemin de fer, où l’on évoque ses souvenirs.

LES CENT FUSILS * (One Hundred Rifles).

1969 – Etats-Unis, de Tom Gries, avec Jim Brown, Raquel Welch, Burt Reynolds, Fernando Lamas. Au Mexique, vers 1910, les révolutionnaires attaquent un train.

LE CERCLE DE FEU * (Ring of Fire).

1962 – Etats-Unis, d’Andrew Stone, avec David Janssen, Frank Gorshin, Joyce Taylor, Joel Marston. La fuite hors d’une ville en feu en suivant une vieille voie de chemin de fer.

LE CERCLE ROUGE*

1970 – France, Italie, de Jean-Pierre Melville, avec Alain Delon, Bourvil, Yves Montand, Fran çois Périer, Gian-Maria Volonte. Au début du film, le train Marseille-Paris.

CEREMONIE D’AMOUR*

1987 – France, de Walerian Borowczyk, avec Mathieu Carrière, Marina Pierro. Rencontre et meurtre dans le métro.

CERTAINS L’AIMENT CHAUD * (Some Like It Hot)

1959 – Etats-Unis, de Billy Wilder, avec Tony Curtis, Marilyn Monroe, Jack Lemmon, George Raft, Pat O’Brien, Joe E. Brown, Nehemiah Persoff, Joan Shawlee, George Stone, Dave Berry, Billy Gray. En  1929 un voyage en train de Chicago à Miami, avec les membres d’un orchestre féminin.

LE CERVEAU *

1968 – France, Italie, de Gérard Oury, avec Jean-Paul Belmondo, Bourvil, David Niven, Ed Wallach, Henri Genès, Silvia Monti. Variante française, et qui se veut comique, de la célèbre attaque du train postal Glasgow Londres mais le train reconstitué est peu plausible, peu exact.

CES MERVEILLEUX FOUS VOLANTS DANS LEURS DROLES DE MACHINES * (Those Magnificent Men in their Flying Machines)

1965 – Royaume-Uni, de Ken Annakin, avec Jean-Pierre Cassel, Stuart Whitman, Sarah Miles, Alberto Sordi, Robert Morley, Gert Froebe, James Fox. Présence d’une locomotive anglaise de type « Jones Goods » portant le n° 103 de la compagnie « Highland Railway » mais… pour représenter une machine française !

CESAR ET ROSALIE**

1971 – France, de Claude Sautet, avec Romy Schneider, Yves Montand, Sami Frey, Umberto Orsini, Isabelle Huppert. Visite d’un dépôt par un ferrailleur, et présence de locomotives 141-R de la SNCF.

CET OBSCUR OBJET DU DESIR*

1977 – France, de Luis Bunuel, avec Fernando Rey, Carole Bouquet, Angela Molina, André Wéber, Julien Bertheau. Un voyage en train et une obsession amoureuse.

CEUX DE CORDURA * (They Came to Cordura)

1959- Etats-Unis, de Robert Rossen, avec Gary Cooper, Rita Hayworth, Van Heflin, Tab Hunter, Richard Conte. Au Mexique des militaires américains en draisine à bras.

CEUX DE LA ZONE * (Man’s Castle)

1933 – Etats-Unis, de Franz Borzage, avec Loretta Young, Spencer Tracy, Marjorie Rambeau, Glenda Farell, Walter Conolly, Dicky Moore, Arthur Hohi. Aux Etats-Unis, un couple misérable des années 1930 fuit la ville dans un train de marchandises.

CEUX QUI M’AIMENT PRENDRONT LE TRAIN

1997-France, de Patrice Chéreau, avec Jan-Louis Trintignant, Charles Berling, Pascal Greggory. Un voyage en train pour aller à un enterrement.

CHACAL * (The Day of the Jackal)

1973 – France, Royaume-Uni, de Fred Zinnemann, avec Edward Fox, Michel Lonsdale, Derek Jacobie, Delphine Seyrig, Terence Alexander, Michel Auclair Cyril Cusack, Olga Georges-Picot, Raymond Gérome. Devant l’ancienne gare Montparnasse une tentative d’assassinat du général de Gaulle.

CHAINES CONJUGALES * (A Letter to Three Wives)

1949 – Etats-Unis, de Joseph L. Mankiewicz, avec Jeanne Crain, Linda Darne Ann Sothern, Kirk Douglas, Paul Douglas, Barbara Lawrence, Jeffrey Lynn, Celeste Holm. Des trains que l’on ne voit pas mais que l’on entend et qui font trembler la maison.

LES CHAINES DU DESTIN * (No Man of her Own)

1950 – Etats-Unis, de Mitcheli Leisen, avec Barbara Stanwyck, John Lund, Jane Cowl, Phyllis Thaxter, Lyle Bettger, Richard Denning. Un accident de chemin de fer et un changement d’identité.

CHALEUR ET POUSSIERE ** (Heat and Dust)

1982 – Royaume-Uni, de James Ivory, avec Julie Christie, Shashi Kapoor, Greta Scacchi, Zakir Hussain. Le pittoresque des chemins de fer de l’Inde.

LE CHAMPION * (The Champ)

1931 – Etats-Unis, de King Vidor, avec Wallace Beery, Jackie Cooper, Irene Rich, Roscoe Ates. La séparation de l’enfant et du père symbolisée par le train.

CHANTONS SOUS LA PLUIE * (Singin’ in the Rain)

1952 – Etats-Unis, de Stanley Donen et Gene KeIIy, avec Gene Kelly, Debbie Reynolds, Donald O’Connor, Jean Hagen. Don Lockwood (Gene Kelly) saute sur le toit d’un tramway de Los Angeles : à voir pour au moins redécouvrir ce qu’étaient ce superbe réseau de tramways qui a complètement disparu depuis.

LE CHAPELIER ET SON CHATEAU * (Hatter’s Castle)

1941 – Royaume-Uni, de Lance Comford, avec Robert Newton, Deborah Kerr, James Mason, Emlyn Williams, Henry Oscar, Enid Stamp-Taylor, Beatrice Varley. Intéressant, pour une fois, par les truquages avec la reconstitution de la catastrophe du pont sur la Tay de décembre 1879. Dans le studio de Highbury, les flots sont dans un grand bassin de 18 mètres sur 21 mètres, profond de près de trois mètres avec six énormes ventilateurs pour simuler le vent et provoquer les vagues qui emporteront l’ouvrage d’art et le train.

CHARADE *

1963 – Etats-Unis, de Stanlay Dunen, avec Cary Grant, Audray Hepburn, Walter Mattau, Geroge Kennedy, James Coburn, Jacques Marin, etc… Un beau générique ferroviaire tourné en France pour représenter le Paris-Bordeaux et sa BB.9200, de grands acteurs, mais le train reste presque absent du film ensuite, et n’apparaît qu’avec des inexactitudes.

CHASSE A L’HOMME* (Man Hunt)

1941 – Etats-Unis, de Fritz Lang, avec Walter Pid geon, Joan Bennett, John Carradine, Georges Sanders. La poursuite dans le métro de Londres (mal) reconstitué dans les studios de la Twentieth Century Fox.

LA CHASSE AUX MILLIONS* (The amazing guest of Ernest Bliss)

1936 – d’Alfred Zeisler avec Cary Grant et Mary Brian. Une brève séquence, mais exacte vue l’époque, sur le Metropolitan Railway et son matériel roulant typique.

LE CHASSEUR** (The Hunter)

1980 – Etats-Unis, de Buzz Kulik avec Steve McQueen, Ed Wallach, Kathryn Harrold. Poursuite sur les toits du métro de Chicago et le dernier film de Steve McQueen.

LE CHAT NOIR * (The Black Cat)

1934 – Etats-Unis, de Edgar-George Ulmer, avec Boris Karloff, Bela Lugosi, David Manners, Jacqueline Wells, Lucille Lund, Egon Bre cher, Anna Duncan. Une rencontre dans l’Orient-Express : intéressante, vu l’époque de tournage.

LA CHATTE SORT SES GRIFFES**

1959 – France, d’Henri Decoin, avec Françoise Arnoul, Horst Frank, Harold Kay. Sabotage d’un train chargé de V-1 par la Résistance.

LES CHAUSSONS ROUGES ** (The Red Shoes)

1947 – Royaume-Uni, de Michael Poweil, avec Anton Walbrook, Moira Shearer, Leonice Massine, Robert Helpmann, Marius Goring, Ludmilla Tcherina, Albert Basserman, Esmond Knight, Jean Short, Gordon Littman. Suicide d’une ballerine sous un train sur la Riviera. Présence de locomotives à vapeur et de matériel sud-est.

LES CHEMINS DE LA VIE ** (Poutievka y Gizn)

1931 – URSS, de Nicolaï Ekk, avec Nicolaï Batalov, Kulik, Steve Ben Johnson, Ivan Kyria, Mihail Dzagofarov, Mikhai Jarov. La construction d’une ligne de chemin de fer par de jeunes pionniers.

CHERCHEURS D’OR ** (Go West)

1940 – Etats-Unis, d’Edward Buzzell, avec Groucho, Harpo et Chico Marx, John Carro Diana Lewis. Poursuite finale dans un train avec les talentueux frères Marx. Très amusant, surréaliste et long (20 minutes) parcours en train dans une belle locomotive américaine conduite, avec la fantaisie qu’on leur connait, par les Marx Brothers qui lisent le manuel de conduite du mécanicien… et brûlent les voitures du train pour alimenter la locomotive. Même une gare est emmenée, au passage, à cheval sur le tender.

LE CHEVAL DE FER ** (The Iron Horse)

1924 -Etats-Unis, de John Ford, avec George O’ Brien, William Madge Bellamy, Charles E. Bull, Walling, Cyril Schadwick, Fred Kohler. Tourné dans le Nevada, la construction du chemin de fer transcontinental. Les locomotives historiques toujours préservées au musée de Promontory Point, « numéro 119 » chauffée au charbon de l’union Pacific et « Jupiter » chauffée au bois du Central Pacific, tiennent la vedette. Mais aussi plusieurs centaines de figurants,  3.000 chevaux et 10.000 têtes de bétail sont là. C’est le premier film important de John Ford.

LA CHEVAUCHEE DES DALTON ** (When the Daltons Rode)

1940 – Etats-Unis, de George Marshall, avec Randolph Scott, Kay Francis, Brian Donlevy, George Bancroft.

Conquête de l’Ouest, chemin de fer et, forcément, les Dalton.

LA CHEVAUCHEE SAUVAGE ** (Bite the Bullet)

1975 – Etats-Unis, de Richard Brooks, avec Gene Hackman, James Coburn, Candice Bergen, Ben Johnson, Jan Bannen, Jan-Michael Vincent. La fin de l’Ouest mythique, la fin du cheval et de la diligence, le triomphe du train, mais aussi de l’automobile et de la moto. L’intérêt ferroviaire consiste en un tournage très complet sur un réseau en voie étroite de 3 pieds, avec des locomotives à vapeur, vraisemblablement sur le Durango-Silverton.

LE CHOIX DE SOPHIE ** (Sophie’s Choice)

1982 – Etats-unis, d’Alan J. Pakula, avec Meryl Streep, Kevin Kline, Peter McNichol, Gunther-Maria Halmer. Les trains de déportés et les gares pendant la Seconde Guerre mondiale.

CIEL PUR * (Cistoye Nebo)

1961 – URSS, de Gregori Tchoukraï, avec Eugène Ourbanski, Nina Dobrycheva, Vitali Koniaiev, N. Kouzmina. Seconde Guerre mondiale, adieux de l’homme à sa fiancée sur un quai de gare.

CINQ HEURES DE TERREUR ** (Terror on a Train)

1952- Royaume-Uni, de Ted Tetzlaff, avec Glenn Ford, Anne Vernon, Maurice Denham, Harcourt Williams. Sabotage d’un train de matériel militaire.

CINQ HOMMES ARMES* (Un exercito de cinque uommni)

1969- Italie, de Don Taylor, avec Peter Graves, Bud Spencer, James Daly, Nino Castelnuovo. Attaque de train au Mexique en 1915.

LES CINQ SOUS DE LAVAREDE**

1939 – France, de Maurice Cammage, avec Fernandel. Rare vision de la gare maritime de Cherbourg à l’époque de sa gloire, et surtout l’immortelle et excellente scène de Fernandel voyageant, en caleçons, dans un wagon tombereau chargé de cochons qui ne veulent pas partager leur litière de fumier avec un voyageur clandestin.

LA CITE DES FEMMES * (La citta delle donne)

1980- Italie, de Federico Fellini, avec Marcello Mastroianni, Ettore Manni, Anna Prucnal. Un bel homme rencontre des femmes dans des trains et sont secoués comme des pruniers. Séduire en étant secoué est tout un art…Apparemment, la qualité des voies et/ou la suspension des (belles) voitures italiennes était totalement à revoir…

CLOCKWISE*

1986 – Royaume Uni, de Christopher Morahan, avec Stephen Moore, Mark Burdis, Sharon Maiden. Gare de Kings Cross à Londres et voyages (manqués) de trains britanniques à voitures MK II typiques de l’époque.

THE CLOCK * (L’Horloge)

1945 – Etats-Unis, de Vincente Minnelli, avec Judy Garland, Robert Walker, Keenan Wynn. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’histoire d’un jeune couple, un soldat en permission et une employée de bureau, qui se rencontrent dans la gare Grand Central de New York.

LE CODE CRIMINEL* (The Criminal Code)

1930 – Etats-Unis, de Howard Hawks, avec Walter Huston, Philipps Holmes, Constance Cum mings, Mary Doran, De Witt Jennings, Bons Karloff. Meurtre dans un train lors d’un transfert vers la prison. (Il existe deux remakes de ce film aux Etats-Unis : le premier par John Brahm en 1938, sous le titre Penitentiary, le second par Henry Levin en 1950 sous le titre La Loi des bagnards).

CŒURS JOYEUX*

1932 – France, de Max de Vaucorbeil, avec Jean Gabin. Comédie musicale dont une courte séquence se passe dans un tramway ou un modeste train de banlieue réalisé en studio.

LA COMEDIE DU TRAIN DES PIGNES***

1976 – France, de François de Chavanes, avec Philippe Léotard, Henri Pastorelli, Pascal Giovannini. Documentaire sur les chemins de fer de Provence menacé de disparition.

COMPARTIMENT DE DAMES SEULES*

1934- France, de Christian-Jaque, avec Armand Bernard, Alice Tissot, Pierre Larquey, Janine Merey, Christiane Delyne, Louis Baron, Pierre Stephen. Présence possible d’un train.

COMPARTIMENT TUEURS*

1965 – France, de Costa-Gavras, avec Simone Signoret, Yves Montand, Pierre Mondy, Catherine Allégret, Pascale Roberts, Claude Mann, Jacques Perrin, Michel Piccoli, Jean-Louis Trintignant, Charles Denner. Meutre dans un compartiment couchettes du rapide Marseille – Paris.

COMPTE SUR MOI * (Stand by Me)

1986- Etats-Unis, de Bob Rainer, avec Wil Wheaton, River Phoenix, Corey Feldman, Richard Dreyfuss. En 1959, recherche d’un enfant tombé d’un train et gisant au fond d’un bois.

CONFIRM OR DENY*

1942 – Etats-Unis, d’Archie Mayo, avec Don Ameche, Joan Bennett. A Londres, pendant la Seconde Guerre mondiale, et le métro (mal) reconstruit en studio aux Etats-Unis.

LE CONFORMISTE * (Il conformista)

1970 – Italie, RFA, de Bernardo Bertolucci, avec Jean-Louis Trintignant, Stefania Sandrelli, Dominique Sanda, Pierre Clémenti. En 1937, un voyage de noces d’un tueur, en train vers la France.

CONGO-EXPRESS * (Kongo-Express)

1939 – Allemagne, de Hans Von Borsody, avec Marianne Hope, Willy Birgel, René Deltgen. Accident de chemin de fer sous les tropiques mais tournage en Allemagne, près de Hanovre, avec du matériel allemand maquillé et fausse jungle.

LES CONQUERANTS** (Dodge City)

1939 – Etats-Unis, de Michael Curtiz, avec Errol Flynn, Olivia de Havilland, Bruce Cabot, Alan Hale, Ann Sheridan, Frank McHugh, John Litel, Henry Travers, Henry O’Neill, Victor Jory, William Lundigan. Arrivée d’un train à Dodge City et spectaculaire poursuite en train.

LES CONQUERANTS DE CARSON CITY* (Carson City)

1952 – Etats-Unis, d’André de Toth, avec Randolph Scott, Raymond Massey, Lucile Norman. La construction du chemin de fer entre les villes de Virginia City et de Carson City.

LA CONQUETE DE L’OUEST ** (How the West was Won)

1962 – Etats-Unis, d’Henry Hathaway, avec John Ford, George Marshall, Carroll Baker, Henry Fonda, Karl Malden, Agnes Moorehead, Gre gory Peck, George Peppard, Robert Preston, Debby Reynolds, Elie Wallach, John Wayne, James Stewart, Richard Widmark, Spencer Tracy, Lee J. Cobb, Carolyn Jones. Construction de lignes, batailles avec des Indiens, charge de bisons détruisant le chantier de construction, pilleurs de trains avec duel final au revolver sur des wagons chargés de billes de bois instables.

LE CONTROLEUR DES WAGONS-LITS * (Der Schlafwagen Kontroller)

1935 – Allemagne, France, de Richard Eichberg, avec Danielle Darrieux, Alice Tissot, Albert Pré jean, Lucien Baroux. Le  train comme lieu de rencontres et de quiproquos.

LA COQUELUCHE*

1969 – France, de Christian-Paul Arrighi, avec Pierre Richard, Claude Piéplu, Michel Galabru, Marthe Mercadier, Marlène Rick. Un employé des wagons-lits et un coq qu’on lui a offert.

COTTON CLUB * (Cotton Club)

1984 – Etats-Unis, de Francis Ford Coppola, avec Richard Gere, Diana Lane, Gregory Hines, Lonette McKee, Bob Hoskins, James Rewar, Tom Waits. Un décor de gare et des voitures voyageurs évoquent le  « Twentieth Century Limited ».

COUP DE FOUDRE *

1982- France, de Diane Kurys, avec Miou-Miou, Isa belle Huppert, Guy Marchand, Jean-Pierre Bacri, Robin Renucci. La ligne de Grande Ceinture de Paris joue le rôle (avec grande difficulté, on s’en doute !) de la ligne de montagne Nice-Coni, la gare de Mareil-Marly celle de Saint-Dalmas de Tende et, pour comble, il y aurait toujours l’omniprésente 230 G… Pas de coup de foudre pour l’amateur ferroviaire, en tous cas.

COUP DE TORCHON**

1982 – France, de Bertrand Tavernier, avec Philippe Noiret, Isabelle Huppert, Jean-Pierre Marielle, Stéphane Audran, Eddy Mitchell, Guy Marchand. Tourné sur le Dakar-Niger, au Sénégal, ce qui est intéressant.

COUP DOUBLE ** (Tough Guys)

1986 – Etats-Unis, de Jeff Kanew, avec Kirk Douglas, Burt Lancaster, Charles Durning, Elie Wallach, Alexis Smith, Darlane Fluegel. Attaque du « Gold Coast Flyer » en 1955. Les voitures de la compagnie « Southern Pacific » sont tirées par une locomotive à vapeur carénée GS type 242, la N°444, fait intéressant.

COURRIER DE NUIT ** (Night Mail)

1935 – Royaume-Uni, de Harry Watt, avec Basil Wright. Très rare documentaire de court métrage sur le  « Postal Express » de Londres (Euston) vers l’Ecosse. Film à valeur documentaire, vu l’époque de tournage.

COURRIER DIPLOMATIQUE ** (Diplornatic Courrier)

1952 – Etats-Unis, de Henry Hathaway, avec Tyrone Power, Patricia Neal, Hildegarde Kneff, Ste phen McNally, Karl Malden. Voyage, espionnage, amours dans le train Salzbourg – Trieste. Belles scènes authentiques de l’époque avec les trains allemands et de la CIWL des années 1950 en traction vapeur et les gares incertaines du Rideau de fer apparemment franchies sans trop de difficultés.

LA COURSE DU LIEVRE A TRAVERS LES CHAMPS*

1973 – France, de René Clément, avec Robert Ryan, Aldo Ray, Jean-Louis Trintignant, Léa Massari, Tina Farrow. Les grandss trains transcontinentaux du Canada sont présents.

LA COURTISANE * (Susan Lennox, Her Fail and Rise)

1931 – Etats-Unis, de Robert Z. Leonard, avec Greta Garbo, Clark Gable, Jean Hersholt, Jan Keith. Fuite dans un train qui transporte des attractions foraines.

COW BOY**

1958 – Etats-Unis, de Delmer Daves, avec Glenn Ford, Jack Lemmon, Anna Kashfi, Brian Donlevy. Un western classique, donc avec des scènes ferroviaires bien tournées, et du matériel roulant exact.

CREPUSCULE DE GLOIRE * (The Last Command)

1927 – Etats-Unis, de Joseph Von Sternberg, avec Emil Jannings, Evelyn Brent, William PowelI, Nathalie Soussnin, Michael Visaroff. Un prince russe se souvient de  la révolution russe, du train capturé par les révolutionnaires, de la mort d’une femme aimée

LE CRI DE LA VICTOIRE ** (Battie Cry)

1955 – Etats-Unis, de Raoul Walsh, avec Van Heflin, James Whitmore, Aldo Ray, Mona Freeman, Wright

Nancy Oison, Tab Hunter, Gregory Waicott, Dorothy Malone, Anne Francis. Intérieurs et extérieurs de trains spéciaux de transports de troupes, aux Etats-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale.

UN CRI DANS LE METRO ** (Underground)

1928 – Royaume-Uni, d’Anthony Asquith, avec Elissa Landi, Brian Aherne, Norah Baring, Cyril McLaglen. Querelle et meurtre dans le métro (authentique, vu l’époque) de Londres des années 1920.

LE CRIME DE L’ORIENT EXPRESS * (Murder on the Orient Express)

1974 – Royaume-Uni, de Sidney Lumet, avec Albert Finney, Lauren Bacall, Martin Balsam, Ingrid Bergman, Jacqueline Bisset, Jean-Pierre Cassel, Sean Connery. Un des voyageurs du célèbre train est assassiné. Hercule Poirot mène l’enquête. Le train ne comportait pas de voitures-salon Pullman : erreur toujours commise de nos jours dans les documentaires télévision, mais qui a progressivement disparu du cinéma.

LE CRIME DE L’ORIENT EXPRESS *** (Murder on the Orient Express)

2018 – Royaume-Uni et Etats-Unis, de Kenneth Branagh avec Kenneth Branagh · Daisy Ridley · Johnny Depp · Michelle Pfeiffer · Judi Dench. Un des voyageurs du célèbre train est assassiné. Hercule Poirot mène l’enquête, et Clive Lamming a fourni toute la documentation pour la reconstitution exacte du train et sans voiture-salon Pullman comme il se doit ; Mais le ridicule « observation car » très américain à l’arrière du train a été ajouté par la FOX !  Clive Lamming a choisi la 241-A-65 Est réelle pour la traction : la locomotive, vigoureuse et puissante, qui a remorqué ce train à l’époque, est incontestablement la « star » du film.

LE CRIME DE MONSIEUR LANGE*

1935 – France,de Jean Renoir, avec René Lefevre, Jules Berry, Florelle, Nadia Sibirskaia, Sylvia Bataille, Henri Guisol, Edmond Beauchamp, Marcel Levesque, Odette Talazac, Maurice Baquet, Jacques Brunius, Marcel Duhamel, Jean Daste, Sylvain Itkine. Adieux sur un quai de gare et rencontres dans un compartiment.

EL CRIMEN DE ORIBE * (El Crimen de Oribe)

1950 – Argentine, de Leopoldo Torres Rios, avec Leo poldo Torre Niisson, Roberto Escalapa, Carlos Thompson, Raul de Lange, Maria Conception Cesar, Paula Darlan.  Assassinat et enquête dans la gare de Buenos Aires.

CROCODILE DUNDEE * (Crocodile Dundee)

1986- Australie, de Peter Faiman, avec Paul Hogan, Linda Kozkowski, John Meillon, Mark Blum, Michael Lombard. Se termine par une déclaration d’amour dans une station du métro de New York.

LA CROISÉE DES DESTINS ***  (Bhowani Junction)

1955 – Etats-Unis, de George Cukor, avec Stewart Granger, Ava Gardner, Edward Chapman, Bill Travers, Lionel Jeffries, Abraham Sofaer, Francis Matthews, Marne Maitland, Peter Illing. Aux Indes, hommes, locomotives, matériels voyageurs, lignes, gares et triages des chemins de fer indiens, et un déraillement spectaculaire.

CROOKS IN CLOISTERS**

1963 – Royaume-Uni, de Jeremy Summers, avec Barbara Windsor, Dave Kaye. Le vol du train postal tourné dans le triage de Brent.

LES CULOTTES ROUGES*

1962 – France, d’Alex Joffé, avec Bourvil, Laurent Terzieff, Etienne Bierry, Teddy Billis, Jacques Balutin, Antoine Bourseiller, Rudy Lenoir. Pendant la Seconde Guerre mondiale : une évasion d’Allemagne en train.

CUORE (Cuore)*

1984 – Italie, de Luigi Comencini, avec Carlo Calenda, Laurent Maiet, Bernard Blier, Andréa Ferréol. Sur le quai de la gare de Turin, un train vers le front en Italie, pendant la Première Guerre mondiale.

LA DAME DU VENDREDI *  (His Girl Friday)

1940 – Etats-Unis, de Howard Hawks, avec Cary Grant, Rosalind Russeil, Ralph Bellaniy, Gene Lockhart. Départ en train à la fin du film.

DANGEREUSE MISSION ** (Wyoming Mail)

1950 – Etats-Unis, de Reginald Le Borg, avec Stephen McNally, Alexis Smith, Roy Roberts, Howard Da Silva, Ed Begley. Guerre des agents de la compagnie contre les bandits qui dévalisent les trains.

DANS LA CHALEUR DELA NUIT * (In the Heat of the Night)

1967 – Etats-Unis, de Norman Jewison, avec Sidney Poitier, Rod Steiger, Warren Oates, Lee Grant, Quentin Dean, James Patterson. Quelques trains (certains avec des wagons à marchandises à deux essieux très peu américains !) dans une petite gare américaine à la fin du film. Ray Charles chante.

DEANNA MENE L’ENQUETE *(Lady on a Train)

1945 – Etats-Unis, de Charles David, avec Deanna Durbin, Ralph Bellamy, David Bruce. Dans un train arrivant à New York, une jeune fille témoigne d’un crime.

THE DEATH TRAIN*

1977 – Australie, d’Igor Auzins, avec Hugh Keays Byrne, Ingrid Mason, Max Meldrum. Un cheminot se venge de l’homme qui a tué sa femme.

DEBOUT LES CRABES, LA MER  MONTE ! *

1983 – France, de Grand-Jouan, avec Martin Lamotte, Véronique Genest, Virginie Thévenet, Richard Bohringer, Valérie Mairesse, Luis Rego, Dominique Lavanant. Le train pour Nantes, pour une vengeance préparée.

DEPORTED**

1950 – de Robert Siodmak avec Marta Toren, Jeff Chandler, Claude Dauphin. Intéressantes scènes en voie de 950 mm italienne, manifestement) et traction vapeur, mais censées se passer à Marbella, en Espagne.

LE DERNIER BANDIT * ( Last Bandit)

1949 – Etats-Unis, de  Joseph Kane, avec William Elliot, Andy Devine, Adriane Booth. Des trains et deux frères dont l’un attaque les trains et l’autre doit les défendre.

LE DERNIER CHEMIN DE WALLER* (Wal Letzer Gang)

1988 – RFA, de Christian Wagner, avec Rolf Illig, Crescienta Dunbert, Herert Knaup. Les dernières tournées d’un contrôleur.

LE DERNIER CONVOI** (Transport)

1961 – RFA, de Jurgend Roland, avec Hannes Messmer, Armine Dalher, Peter Herzog. Un train de soldats vers le front, avec des locomotives allemandes de type 150.

LE DERNIER DES GEANTS * (The Shootist)

1976 – Etats-Unis, de Don Siegel, avec John Wayne, Lauren BacalI, James Stewart, Ron Howard, Richard Boone, John Carradine. En 1901, les premiers tramways et la fin de l’Ouest légendaire. Le dernier film tourné par John wayne.

DERNIER METRO**

1945 – France, de Maurice de Canonge, avec Gaby Morlay, Mony Dalmès, Marcelle Géniat, Alexandre Rignault, Fernand Fabre, Raymond Galle, Maurice Baquet, Arthur Devère. Une agression dans le métro. Rames Sprague. (NB : ne pas confondre avec Le Dernier Métro tourné en 1980 par François Ttuffaut avec, notamment, Catherine Deneuve et Gérard Depardieu).

LE DERNIER TRAIN ** (Andremo in città)

1965 – Italie, de Nelo Risi, avec Geraldine Chaplin, Nino Casteluevo. Yougoslavie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, des prisonniers de guerre en train.

LE DERNIER TRAIN DE FRISCO * (One more Train to Rob)

1971 – Etats-Unis, d’Andrew McLaglen,avec George Peppard, John Vernon, France Nuyen, Steve Sandor, Diana Muldaur. Un voleur de train trahi par son complice.

LEDERNIER TRAIN DE GUN HILL* (Last Train from Gun Hill)

1959 – Etats-Unis, de John Sturges, avec Kirk Douglas, Anthony Quinn, Earl Holliman, Brad Dexter, Carolyne Jones. Le duel au revolver final sur le quai d’une gare.

LE DERNIER TRAIN DE LA NUIT * (L’ultimo treno de la notte)

1975 – Italie, d’Aldo Lado, avec Flavio Bucci, Macha Méril, Gianfranco De Grassi. Crime dans le train de Munich vers l’Italie.

LE DERNIER TRAIN DE MADRID * (The Last train for Madrid)

1937 – Etats-Unis, de James Hogan, avec Dorothy Lamour, Lew Ayres, Gilbert Roland, Robert Cummings. Pendant la guerre d’Espagne, fuite en train pour échapper aux  franquistes.

LE DERNIER TRAIN DE SANTA CRUZ *(The Steel Claw)

1961 – Etats-Unis, de George Montgomery, avec George Montgomery, Paul Sorensen, Charito Luna, Mario Barri, Carmen Austin. Aux Philippines, pendant la Seconde Guerre mondiale, des militaires américains échappent à l’avance de l’armée japonaise.

LE DERNIER TRAIN DE SHANGHAI  * (Apocalisse sul flume gallio)

1960 – Italie, de Renzo Meruzi, avec Georges Marchal, Anita Ekberg, Franca Betoja, José Jasp. Dans le train de Shanghai, à la fin des années 1940, un journaliste et deux religieuses fuient le communisme.

LE DERNIER TRAIN DUKATANGA ** (The Mercenaries)

1968 – Etats-Unis, de  Jack Cardiff, avec Rod Taylor, Jim Brown, Peter Garsten, Yvette Mimieux, Kenneth More, Olivier Despax. Dans le Congo ex-belge, une fuite mouvementée dans un train sous la protection de mercenaires.

LA DERNIERE ATTAQUE **  (La guerra continua)

1961 – Italie, de Leopoldo Savona, avec Jack Palance, Folco Lulli, Serge Reggiani, Venantino Venantmi. En 1943, cinq insoumis s’évadent dans un train vers le Sud.

LE DESERTEUR / JE T’ATTENDRAI  **

1939 – France, de Léonide Moguy, avec Jean-Pierre Aumont, Edouard Delmont, Corinne Luchaire, Berthe Bovy, Aimos, Roger Legris, René Bergeron. En 1918, un train de soldats roule vers le front, s’arrête en pleine voie et un homme en desend pour visiter son village.

DESIRS HUMAINS ** (Human Desire)

1954 – Etats-Unis, de Fritz Lang, avec Glenn Ford, Gloria Grahame, Broderick Crawford, Edgar Buchanan. Curieux mais intéressant remake de La Bête humaine aux Etats-Unis, de belles images de trains et de locomotives diesel.

LE DESTIN DE JULIETTE *

1982 – France, d’Aline Issermann, avec Laure Duthilleul, Richard Bohringer, Véronique Sil ver, Pierre Forget, Pierre Lefbevre, Yves Jssermann. La vie (ici bien triste) des cheminots et de leurs épouses.

DESTINS**

1946 – France, de Richard Pottier, avec Tino Rossi, Micheline Francey, Mila Parely, Armand Bernard, Saint-Granier. Pour les collectionneurs de trains-jouets anciens : présence d’un réseau à l’échelle de trains-jouets en  «O » avec du matériel  JEP, LR et BLZ.

DEUX TRAINS  PAR  JOUR *  (Nagonta ket vonat)

1976 – Hongrie, d’Istvan Gaal, avec Istvan Bujtor, Peter Kertesz, Eva Szabo. Une petite gare de la steppe russe et des trains intéressants.

DEUX HEURES A TUER *

1966 – France, d’Ivan Govar, avec Michel Simon, Pierre Brasseur, Raymond Rouleau, Jean-Roger Caussimon, Paul Gay, Catherine Sauvage, Julie Fontaine, Marcel Pérès. Un mystère policier, des sopuçons de crime parmi les voyageurs sur le quai, et une longue attente du train de 23h48. « Entre 22h02 et 23h38 il ne passera qu’un train emportant des cochons » notre un critique de cinéma. Pas de quoi mettre un ** ou un *** !…

LE DIABLE AU CORPS *

1947 – France, de Claude Autant-Lara, avec Gérard Philipe, Micheline Presle, Jean Debucourt, Denise Grey, Jean Varas, Pierre Palau, Maurice Lagrenée. Pour une belle scène de départ en train.

LE DICTATEUR* (The great dictator)

1940 – Etats-Unis, de et avec Charles Chaplin, avec Joack Oakie. A voir pour le chef d’œuvre du cinéma, mais pas pour le chemin de fer, très peu présent, et pour la fameuse scène de l’arrêt impossible devant le tapis rouge officiel déployé sur le quai.

.

LE DISQUE ROUGE/LE CHEMINOT ** (II ferroviere)

1956 – Italie, de Pietro Germi, avec Pietro Germi, Lucia Della Noce, Sylva Koscina, Saro Urzi. Les malheurs d’un conducteur de locomotive électrique, avec le matériel des « FS » de l’époque du tournage.

LE DOCTEUR JIVAGO * (Doctor Zhivago)

1965 – Etats-Unis, de David Lean, avec Omar Sharif, Julie Christie, Geraldine Chaplin, Tom Courtenay, Alec Guinness, Rod Steiger, Ralph Richardson, Siobhan McKenna. Sauf la beauté de Julie Christie, rien n’est garanti : Tramways et rues de Moscou (mais c’est tourné…en Espagne en plein été avec neige et givre artificiels !) et les trains à vapeur de la Russie (mais c’est tourné en Finlande !).

LE DOCTEUR MIRA CLE/ON MURMURE DANS LA VILLE *** (People will TaIk)

1951 – Etats-Unis, de Joseph L. Mankiewicz, avec Cary Grant, Jeanne Crain, Finlay Currie, Hume Cronyn, Walter Slezak. Pour les collectionneurs de trains-jouets anciens : un réseau en «O» Lionel occupe les planchers de presque tout un appartement.  (NB : à ne pas confondre avec People will TaIk réalisé en 1935 par Alfred Santell).

DOLLARS (Dollars)*

1971 – Etats-Unis, de Richard Brooks, avec Warren Beatty, Goldie Hawn, Gert Froebe. En Allemagne, une poursuite, effectuée en partie dans une ambiance ferroviaire.

DORMIRE*

1985 – RFA, de Nikiaus Schiling, avec Sunny Melles, Sabina Trooger, M. Helis. Deux femmes seules dans un compartiment couchettes. Le voyage en train devient un voyage dans les souvenirs.

LE DOULOS *

1962 – France, de Jean-Pierre Melville, avec Jean-Paul Belmondo, Serge Reggiani. Site ferroviaire ambiance SNCF des années 1960 : talus et ponts métalliques, trains en tous sens.

DOUZE SALOPARDS * (The dirty dozen)

1985 – Etats-Unis, de Andrew MacLagen, avec Lee Marvin, Ernets Borgnine. Une attaque d’un train, préparée avec un modèle réduit en « O » (panachage de marques : AS, Hornby, etc), se déroule sur le réseau du Southern anglais… mais le train visé est remorqué par une locomotive-tender allemande qui, techniquement, ne peut se trouver là. Précision ferroviaire et intérêt relatifs…

DUEL AU SOLEIL **  (Duel in the Sun)

1947 – Etats-Unis, de King Vidor, avec  Jennifer Jones, Joseph Cotten, Gregory Peck, Lionel Barrymore, Lillian Gish, Walter Huston, Charles Bickford, Herbert Marshall. Dans l’Ouest américain, guerre classique entre fermiers et compagnies de chemin de fer. Belles scènes de construction des lignes de l’Ouest.

DUEL DANS LA POUSSIERE * (Showdown)

1973 – Etats-Unis, de George Seaton, avec Rock Hudson, Dean Martin, Susan Clark, Donald Moffat. Le film débute par une attaque de train, un train qui avoue ne rien avoir d’américain au vu de ses tampons et de son attelage typiquement… européens.

DURCHBRUCH LOK 234 **

1963 – RFA, Frank Wiesbar, Erik Schuman, Maria Korber, Rainer Eggers. L’histoire (authentique) du passage en force du Rideau de fer, mais en train, de l’est vers l’ouest.

L’ECOSSAIS VOLANT*** (The Flying Scotsman)

1930 – Royaume-Uni, de Cast Knight, avec Moore Marriott, Pauline Johnson, Raymond Milland, Alec Hurley. Crime et enquête dans ce « Flying Scostman », un train rapide anglais célèbre, de Londres à Edimbourg. La fameuse locomotive Pacific carénée de type Gresley N° 4472 est utilisée entre la gare de King’s Cross (Londres) et Edimbourg.

L ‘ECOSSAIS VOLANT * (Flying Scot)

1957 – Royaume-Uni, de Compton Bennett, avec Lee Paterson, Kay Callard. Remake du précédent avec un intérêt ferroviaire moindre.

EDITH ET MARCEL*

1983 – France, de Claude Lelouch, avec Evelyne Bouix, Marcel Cerdan Jr, Jacques Villeret, Francis Huster, Jean-Claude Brialy, Jean Bouise, Charlotte de Turckheim, Charles Gérard, Charles Aznavour, Ginette Garcin, Maurice Garrel. En 1945, un train de prisonniers de retour d’Allemagne.

ELEPHANTMAN * (The Elephant Man)

1980 – Etats-Unis, de David Lynch, avec John Hurt, Sir John Gielgud, Anne Bancroft, Anthony Hopkins, Wendy Hiller, Freddie Jones, Han nah Gordon, Helen Ryan, John Standing. Le monstre réfugié dans une gare de Londres.

ELLE COURT, ELLE COURT LA BANLIEUE **

1973 – France, de Gérard Pirès, avec Marthe Keller, Jacques Higelin, Nathalie Courval, Victor Lanoux, Robert Castel, Ginette Leclerc, Annie Cordy, Miou-Miou, Coluche, Alice Sapritch, Claude Piéplu. Métros et RER d’Ile de France dont ce film a démoli l’image de marque pour un demi-siècle….

EMILE ET LES DETECTIVES** (Emil und die Detektive)

1931 – Allemagne, de Gerhard Lamprecht, avec Rolf Wenkhaus, Käthe Haack, Fritz Rasp, Hans Richter. Vol dans le train pour Berlin. (NB : il existe un remake datant de 1954 de Stemmie, avec Kurt Meisel, Heli Finkenzeller).

L’EMPEREUR DU NORD *** (The Emperor of the North)

1973 – Etats-Unis, de Robert Aldrich, avec Lee Marvin, Ernest Borgnine, Keith Carradine, Robert Foulk, Charles Tyner, Malcolm Atterbury. Bagarres d’une grande violence sur des trains en cours de route entre des vagabonds et le chef d’un train de marchandises. Paysages magnifiques et trains nombreux et exacts.

L’EMPREINTE DU PASSE * (The Road of Yesterday)

1925 – Etats-Unis, de Cecil B. De Mile, avec Joseph Schildkraut, William Boyd, Jetta Goudal, Vera Reynolds. Après un accident de chemin de fer, quatre personnes sont victimes d’un retour vers le passé.

EN MARGE DE L’ENQUETE ** (Dead Reckoning)

1947 – Etats Unis, de John Crommel, avec Humphrey Bogart et Lizabeth Scott. Deux parachutistes prennent le train pour aller chercher leur médaille à Washington. Quelques intéressants aperçus de la traction électrique américaine dans les années 1940.

EN ROUTE POUR LA GLOIRE * (Bound for Glory)

1976 – Etats-Unis, de Hat Ashby, avec David Carradine, Ronny Cox, Melinda Dillon, John Lehne, Gail Strickiand. Errance en train à travers les Etats-Unis à l’époque de la dépression.

LES ENFANTS DU RAIL ** (The Railway Children)

1971 – Royaume-Uni, de Lionel Jeffries, avec Dinah Sheridan, Bernard Kribbins, Jenny Agutter. L’Angleterre de l’ère victorienne et ses vieux trains.

L’ENFER EST A LUI *** (White Heat)

1949 – Etats-Unis, Raou Walsh, James Cagney, Virginia Mayo, Edmond O’Brien, Margaret Wicherly, Steve Cochran, John Archer, Wally Casseil, Fred Clark. Dès le début,  une puissante locomotive à vapeur sort du tunnel. Des bandits arrêtent le train et ce sont les premiers morts de ce très beau film.

L’ENIGME DU CHICAGO EXPRESS ** (The Narrow Margin)

1952 – Etats-Unis, de Richard Fleischer, avec Charles McGraw, Marie Windsor, Jacqueline White, Gordon Gebert, David Clarke, Peter Virgo, Don Beddoe, Paul Maxey, Peter Brocco. Le film se passe dans un train de voyageurs, entre Chicago et Los Angeles. Matériel roulant exact

L’ENNEMI PUBLIC N°1 *

1953 – France, de Henri Verneuil, avec Fernandel, Zsa-Zsa Gabor. Vision intéressante des gares et trains de New-York, passage d’une locomotive électrique « boîte à sel » type 1D1 du New-York Central. Fernandel se mue en gangster maladroit et inexpérimenté dans une rame de banlieue…

ENTRE CHIENS ET LOUPS * (Shuttlecock)

1991 – Royaume-Uni, de Andrew Piddington avec Lambert Wilson et Béatrice Buchholtz. On est en France, banlieue ouest, avec en prime la vision d’une rame inox Z-3700.

ENTRE ONZE HEURES ET MINUIT *

1948 – France, de Henri Decoin, avec Louis Jouvet, Madeleine Robinson. Visions assez floues et rapides de rames de métro Sprague passant la nuit, ce qui est normal vu l’heure annoncée par le titre.

L’EPOUVANTAIL ** (Scarecrow)

1973 – Etats-Unis, de Jerry Schatzberg, avec Gene Hackman, Al Pacino, Dorothy Tristan, Ann Wedgeworth, Richard Lynch, Eileen Brennan. Deux clochards traversent l’Amérique à bord de trains de marchandises.

L ‘EPREUVE DE FORCE  * (The Gauntiet)

1977 – Etats-Unis, de Clint Eastwood, avec Clint Eastwood, Sondra Locke, Pat Hingle. Un policier accompagne en train une jeune femme au tribunal pour un témoignage.

L’EQUIPAGE**

1935 – Etats-Unis, d’Anatole Litvak et Jospeh Kessel, avec Annabella, Charles Vanel, Jean-Pierre Aumont, Jean Murat, Suzanne Desprès, Roland Toutain, Daniel Mendaille, Raymond Cordy, Jean Davy, Sege Grave. .A la gare, un aspirant quitte sa compagne, et découvre pendant le voyage qu’elle est la femme du lieutenant qu’il accompagne.

ERNEST LE REBELLE*

1938 – France, de Christian-Jaque, avec Mona Goya, Pierre Alcover, Robert Le Vigan, Arthur Devère. Fernandel. Une attaque de train en principe en Amérique du sud, mais réellement entre Vence et Grasse sur le réseau des Chemins de Fer de Provence, avec une locomotive maquillée.

ESCAPE *

1948 – Etats-Unis, de Joseph L. Mankiewicz, avec Rex Harrison, Peggy Cummins, William Hartnell, Norman Wooland. Histoire d’un homme condamné à tort. On voit la ligne de Dart Valley en Angleterre.

LA ESCONDIDA * (La Escondida)

1956 – Mexique, de Roberto Gavaldon, avec Pedro Armendariz, Andres Soler, Arturo Martinez, Jorge Martinez de Hoyos, Domingo Soler, Carlos Agosti, Sara Guash, Miguel Manzano, Rafael Alcayde. Au Mexique en 1909, le train des gouvernementaux contre les révolutionnaires.

UNE ESPÈCE DE GARCE * (That Kind of Woman)

1959 – Etats-Unis, de Sidney Lumet, avec Sophia Loren, Tab Hunter, George Sanders. Dans le train de Miami à New York, rencontre entre une femme et un permissionnaire.

UN ESPION A DISPARU* (Above suspicion)

1943 – Royaume Uni, de Richard Thorpe, avec Joan Crawford, Fred Mackmurray. Courte scène tournée dans une gare anglaise de l’époque. Matériel voyageurs à compartiments séparés et portières multiples des anciennes compagnies encore en circulation.

LES ESPIONS * (Spione)

1927- Allemagne, de Fritz Lang, avec Rudolph Klein Rogge, Gerda Maurus, Lien Deyers, Louis Ralph, Graighall Sherry, Willy Fritsch, Paul Horbiger, Lupu Pick, Fritz Rasp. Collision dans un tunnel entre le «Nord Express » et un wagon détaché par une organisation criminelle.

ESPIONS SUR LA TAMISE/LE MINISTERE DE LA PEUR * (The Ministry o! Fear)

1944 – Etats-Unis, de Fritz Lang, avec Ray Milland, Marjorie Reynolds, Carl Esmond, Dan Duryea, Hillary Brooke, Erskine Sanford, Percy Waram, Alan Napier, Amita Dyne, Eustace Wyatt. Pendant la Seconde Guerre mondiale, un voyage en train vers Londres.

ET L’ACIER FUT TREMPE *** (Kak zakalialas stal)

1942 – URSS, Mark Donskoï, V. Perist Petrenko, Daniil Sagal, Iraida Fedotova, Victor Bubnov. Pendant le deuxième conflit mondial, la résistance des cheminots russes face aux Allemands. Grande valeur documentaireL’ETAT DES CHOSES * (Der Stand der Dinge)

1981/82 – RFA, de Wim Wenders, avec Patrick Bau chau, Paul Getty III, Isabelle Weingarten, Samuel Fuller, Viva Auder, Roger Corman. Au Portugal, quelques scènes dans un wagon de chemin de fer.

ETE VIOLENT ** (Estate violenta)

1959 – Italie, de Valerio Zurlini, avec Eleonora Rossi Drago, Jean-Louis Trintignant, Lilla Bri gonne, Ralf  Mattioli, Cathia Caro, Jacque line Sassard. Spectaculaire attaque d’une gare en  1943 par l’aviation alliée à la fin du film.

L’ETOILE DU NORD *

1982 – France, de Pierre Granier-Deferre, avec Simone Signoret, Philippe Noiret, Fanny Cottençon, Julie Jézequel, Jean Rougerie. Trains et gares et l’atmosphère de Georges Simenon. Ne pas espérer retrouver, pour autant, le vrai train CIWL « Etoile du Nord »…

UNE ÉTOILE EST NÉE * (A Star is Born)

1954 – Etats-Unis, de George Cukor, avec Judy Garland, James Mason, Jack Carson, Charles Bickford, Tommy Noonan, Lucy Marlow. Reconstituée à Hollywood, une voiture à voyageurs ancienne en bois … qui ne roule pas vraiment, et de la neige artificielle qui ne tombe pas vraiment non plus.

UN ÉTRANGE VOYAGE*

1980 – France, d’Alain Cavalier, avec Jean Rochefort,  Camille de Casablanca, Arlette Bonnard. La recherche d’une femme tombée du train entre Troyes et Paris.

L’ETRANGE MARIAGE * (When strangers marry)

1944 – Etats-Unis, de William Castle avec Robert Mitchum, Kim Hunter. Confidences entre voyageuses à propos de leur expérience du mariage dans un train américain parfaitement exact, contemporain du tournage.

EUROPA ** (Europa)

1991 – Allemagne, Suède, Danemark, de Lars Von Trier, avec Jean-Marc Barr, Barbara Sukowa, Eddie Constantine. En 1945 un jeune conducteur des wagons-lits apprend son métier dans des conditions hallucinantes : trains bondés, mélange de juifs qui s’exilent, de déportés qui reviennent. Au cours de ses voyages découvre l’immense désordre cruel de l’Allemagne de la fin de la guerre.

LES EVADES *

1954 – France, de Jean-Paul Le Chanois, avec Pierre Fresnay, François Périer, Michel André, Sylvia Montfort. En 1943, un ferry-boat emmène des prisonniers français vers la Suède.

EXILE EXPRESS *

1939 – Etats-Unis, d’Otis Gareth, avec Ann Sten, Alan Marschall, Jerome Cowan. Espionnage et scènes avec des trains d’époque.

L ‘EXPRESS BLEU/LE TRAIN MONGOL * (Goluboj Ekspress,)

1929 – URSS, d’ IIya Trauberg, avec  Sergueï Mmm, I. Cernjak, I. Arbenin, Jakov Gudkin.  Pendant les années 1920, le train symbolise le progrès et la révolution prolétarienne.

L’EXPRESS DU COLONEL VON RYAN *** (Von Ryan’s Express)

1965 – Etats-Unis, de Mark Robson, avec Frank Sinatra, Trevor Howard, Sergio Pantoni, Brad Dexter. Evasion très spectaculaire de prisonniers de guerre, en grand nombre et en train, au départ de l’Italie. Matériel plausible mais remarquablement utilisé.

EXTASE * (Ekstase/Symphonie der Liebe)

1933 – Tchécoslovaquie, France, Allemagne, de Gustav Machaty, avec Hedy Kiesler-Lamarr, Anber Maug, Zvonimir Rogoz, Léopold Kramer. Rare occasion de voir une gare tchécoslovaque.

L’EXTRAVAGANT MONSIEUR DEEDS * (Mr. Deeds Goes to Town)

1936 – Etats-Unis, de Frank Capra, avec Gary Cooper, Jean Arthur, Lionel Stander, Douglas Dumbrille, George Bancroft, Raymond Walburn. Un homme hérite de vingt millions de dollars et les habitants de sa ville l’accompagnent à la gare prendre le train de  New York.

L’EXTRAVAGANT MONSIEUR RUGGLES ** (Ruggles of red gap)

1935 – Etats-Unis, de Leo McCarey, avec Charles Laughton, Mary Boland. Quelques trains de voyageurs américains des années 1930, à vapeur, avec de belles voitures lourdes comme on les aime, et authentiques, vu l’époque de tournage.

FAHRENHEIT 451*

1966 – Royaume-Uni, de François Truffant, avec Julie Christie, Oskar Werner, Cyril Cusak, Antan Driffing.

L’Aérotrain de l’ingénieur Bertin utilisé dans ce film de science-fiction.

FALLING IN LOVE * (Falling in Love)

1984 – Etats-Unis, d’Ulu Grosbard, avec Robert de Niro, Meryl Streep, Harvey Keitel, Jane Kaczmarek. Rencontre dans un train de banlieue près de New York.

FANFARE D’AMOUR*

1935 – France, de Richard Pottier, avec Fernand Gravey, Julien Carette, Betty Stockfeld, Made leine Guitty, Gaby Basset, Pierre Larquey, Jacques Louvigny. Un voyage en train de deux musiciens.

LA FANFARE MUNICIPALE * (Selamsiz Bandosu)

1987 – Turquie, de Nesli Côlgecen, avec Sener Sen, Ah Uyandiran, Ustûn Asutay. Le train du président de la République turque dans la gare d’une petite ville.

LES FANTASTIQUES ANNEES 20 * (The Roaring Twenties)

1939 – Etats-Unis, de Raoul Walsh, avec James Cagney, Priscilla Lane, Humphrey Bogart, Gladys George, Jeffrey Lynn. Trains et métros à New York pendant les années 1930.

FANTOMAS*

1964- France, d’André Hunebelle, avec Jean Marais, Louis de Funès, Mylène Demongeot, Robert Dalban, Jacques Dynam. Jean Marais, poursuivi par Louis de Funès, saute de wagon en wagon. Ce film est à ne pas confondre avec la version muette de Louis Feuillade (1913), sans oublier non plus, trois autres versions parlantes de, respectivement, Paul Fejos en 1932, Jean Sacha en 1946, et Robert Vernay en 1948, et deux suites au présent film réalisées par André Hunebelle, Fantomas se déchaîne en 1965 et Fantomas contre Scot Yard en 1966.

FANTOMAS SE DECHAINE *

1965 – France, de Julien Duvivier, avec Jean Marais, Louis de Funès, Mylène Demongeot, Robert Dalban, Jacques Dynam, Raymond Pellegrin, Oliver de Funès, Albaert Dagnan. Fantomas enlève un savant célèbre, et un voyage en train de Paris à Rome est nécessaire.

LES FAUCONS DE LA NUIT**  (Nighthawks)

1980- Etats-Unis, de Bruce Malmuth, avec Sylvester Stallone, Billy Dee Williams, Lindsay Wagner, Persis Khambatta, Nigel Davenport, Rutger Hauer. Belle poursuite (encore une, c’est une tradition!) dans le métro de New York entre policiers et terroristes.

UN FAUTEUIL POUR DEUX * (Trading Places)

1983 – Etats-Unis, de John Landis, avec Dan Ayk royd, Eddie Murphy, Denholm Elliot, Ralon Bellamy, Don Ameche, Jamie Lee Curtis, Paul Gleason, James Belushi. Une poursuite dans un train.

FAUX MOUVEMENTS * (Falsche Bewegung)

1974 – RFA, de Wim Wenders, avec Rüdiger Vogler, Hanna Schygulla, Hans-Christian Blech, Nas tassja Kinski, Ivan Desny, Marianne Hoppe, Peter Kern. Voyages en train dans l’Allemagne contemporaine.

LA FEMME AUX DEUX VISAGES * (Angelo bianco)

1955 – Italie, de Raffaello Matarazzo, avec Amedeo Nazzari, Yvonne Sanson, Enrica Dyreli, Alberto Farnese, Flora Lilla, Philippe Hersent, Nerio Bernardi, Virgilio Riento, Pao letta Quattrini. Rencontre en train avec le sosie de la femme aimée. (NB : à ne pas confondre le film Two-Faced Woman de George Cukor en 1941 avec Greta Garbo, et qui porte le même titre français).

LA FEMME DU CHEF DE GARE * (Bolwieser)

1976- RFA, de Rainer Werner Fassbinder, avec Kurt Raab, Elisabeth Trissenaar, Bernard Hel frich, Vo Spengler, Armin Meier. Adultères allemands des années 1930.

UNE FEMME DISPARAÎT * (The Lady Vanishes)

1938 – Royaume-Uni, d’Alfred Hitchcock, avec Margaret Lockwood, Michael Redgrave, Paul Lukas, Dame May Whitty, Googie Withers, Cecil Parker, Linden Travers, Mary Clare, Naunton Wayne, Basil Radford, Emile Boreo, Catherine Lacey. Tourné dans un intérieur de train construit en studio. Quelques vues de l’extérieur avec le train en marche sur le PLM en France.

UNE FEMME DISPARAÎT* (The Lady Vanisnes)

1979 – Royaume-Uni, d’Anthony Page, avec Cybill Shepherd, Elliott Gould, Angela Lansbury, Herbert Lom. Remake du précédent.

UNE FEMME EN AFRIQUE * (Empty Quarter)

1985 – France, de Raymond Depardon, avec Françoise Prenant. Rencontre dans un train entre Djibouti et Alexandrie, chose guère possible car aucune relation ferroviaire n’existe entre ces deux villes.

FEMMES * (The Women)

1939 – Etats-Unis, de George Cukor, avec Norma Shearer, Joan Crawford, Rosalind Russel, Paulette Goddard, Joan Fontaine, Mary Boland. Un voyage en train vers Reno sur fond de divorces à la chaîne.

A FEU ET A SANG ** (The cimarron kid)

1951 – Etats-Unis, de Budd Boetticher, avec Audie Murphy, Yvette Dugay, Hugh O’Brian, Beverly Tyler, etc. A voir pour de belles scènes tournées dans un dépôt avec rotonde et bâtiments anciens en bois, et grand pont tournant, à Railtown en Californie.

LA FILLE A LA VALISE * (La ragazza con la valigia)

1961 – Italie, de Valerio Zurlini, avec Claudia Cardi nale, Jacques Perrin, Corrado Pani, Gian Maria Volonte.

Des amours contrariées par les circonstances, le chemin de fer, la gare et la solitude.

LA FILLE DU BOIS MAUDIT* (The Trail of the Lonesome Pine)

1936 – Etats-Unis, d’Henry Hathaway, avec Sylvia Sidney, Fred McMurray, Henri Fonda, Nigel Bruce. Un des premiers films tournés en Technicolor (remake d’un film de Cecil B. De Mille de 1916 avec le même titre original) : les conséquences de l’arrivée du chemin de fer sur la vie d’une région isolée.

LA FILLE DU DESERT * (Colorado Territory)

1949 – Etats-Unis, de Raoul Walsh, avec Joel McCrea, Virginia Mayo, Dorothy Malone, Henry Hull, John Archer, James Mitchell, Morris Ankrum, Basil Ruysdael, Frank Puglia, Jan Wolfe, Harry Woods, Honsley Stevenson. Dans l’Ouest : attaque réussie d’un train. (NB : il s’agit du remake par Raoul Walsh de son film « La Grande Evasion » (High Sierra) de 1941 avec Humphrey Bogart et Ida Lupino. A ne pas confondre avec le film de 1955 de Stuart Heisler avec pour titre « La Peur au Ventre » (I Died one Thousand Times), avec Jack Palance, Shelley Winters, Lon Chaney Jr. et Lee Marvin.)

UNE FILLE TRES AVERTIE * (Ask any girl)

1959 – Etats-Unis, de Charles Walters, avec David Niven, Shirley McLaine. Pennsylvania, pour la gare new-yorkaise, le réseau et les trains, ici exacts. Une belle bagarre, causée par une femme ivre, dans la voiture-bar donne du piment à la vie américaine de l’époque, déjà très « correcte ».

UN FILS D’AMÉRIQUE * (Az Amerikai flu)

1932 – France, Hongrie, de Carmine Gallone, avec Annabella, Jane Lory, Simone Simon, Albert Préjean. Intéressante époque de tournage, et quelques aperçus de voies et de trains.

LE FILS DU DESERT * (Three Godfathers)

1948 – Etats-Unis, de John Ford, avec John Wayne, Pedro Armendariz, Harry Carey Jr., Ward Bond, Mildred Natwick. Poursuite en train dans le désert de l’Arizona (NB : c’est un remake par John Ford de son film de 1919, « Marked men » avec Harry Carey. Il existe deux autres versions, la première de 1936  « Three Godfathers » de Richard Boles lawski avec Chester Morris, Walter Brennan et Lewis Stone, la seconde, un téléfilm de 1978, « The Godchild », de John Badham avec Jack Palance, Jack Warden et Keith Carradine).

FIREFOX L’ARME ABSOLUE *

1982 – Etats-Unis, de et avec Clint Eastwood, avec Freddie Jones, David Huffman. Le métro utilisé pour l’une des séquences du film, en principe celui de Moscou, est très américain… en dépit des noms de stations et des notices murales russes.

FLORIDA SPECIAL**

1938 – Etats-Unis, de Ralph Murphy, avec David Boehm, Marguerite Roberts, Laura Perelman, S.J. Perelman. Un voyage mouvementé en train de New-York en Floride à l’âge d’or des trains américains, époque du tournage.

LA FONTAINE D’ARETHUSE/LA SOIF * (Törst)

1949- Suède, d’Ingmar Bergman, avec Birger Malmsten, Eva Henning, Birgit Tengroth, Mimi Nel son, Bengt Ekiund. Une partie du film est tournée dans un train entre Bâle à  Stockholm.

FOR  THEM THAT TRESPASS **

1948- Royaume-Uni, d’Alberto Cavalcanti, avec Stephen Murray, Patricia Plunkatt. Présence de trains du London & North Eastern Railway, notamment dans un tunnel près de Welwyn Garden City, dans les environs de Londres.

FORTUNAT*

1960 – France, de Alex Joffé et Frédéric Mitterrand, avec Michèle Morgan, Bourvil, Gaby Morlay, Rosy Varte.

Un voyage en train dans la France de l’Occupation tourné presque 20 ans après l’époque, mais assez exact sur le plan ferroviaire. Et puis Bourvil et Michèle Morgan réunis pour ce film, voilà qui ne peut être que convaincant.

LA FOULE * (The Crowd)

1928 – Etats-Unis, de King Vidor, avec Eleanor Board man, James Murray, Bert Roach, Estelle Clark, Daniel G. Tomlinson, Dell Henderson, Lucy Beaumont, Freddie Burke Frederick. Tentative de suicide sur un pont de chemin de fer.

FRANC JEU* (Honky Tonk)

1941 – Etats-Unis, de Jack Conway avec Clark Gable, Lana Turner, FranK Morgan, Claire Trevor, Marjorie Main, Albert Dekker, Chill Wills. Deux aventuriers prennent le train pour le Nevada, et rencontrent la fille du juge de la ville où ils commetront leurs méfaits. Celle-ci tombe sous leur charme.

FRANZ *

1971 – France, de Jacques Brel, avec Jacques Brel, Barbara, Danièle Evenou. Retrouvailles sur le quai d’une gare.

FRENCH CONNECTION **

(The French Connection)

1971 – Etats-Unis, de William Friedkin, avec Gene Hackman, Fernando Rey, Roy Scheider, Tony Lo Bianco, Marcel Bozzuffi. Poursuite automobile spectaculaire de 13 minutes de pur suspense entre une automobile dans la rue sous le métro aérien de New York et la rame roulant au-dessus. Tourné sur place et métro authentique.

FUCKING FERNAND *

1987- France, de Gérard Mordillat, avec Thierry Lhermite, Jean Yanne, Martin Lamotte, Charlotte Valandrey, Marie Laforêt, Mark Boom, Eléonore Hirt. Fuite pendant l’exode, en 1940, d’un aveugle et d’un gangster. Quelques scènes ferroviaires, mais garantie d’exactitude non fournie.

LE FUGITIF***  (The fugitive)

1993-Etats-Unis, d’Andrew Davis, avec Harrison Ford, Tommy Lee Jones, Sela Ward, Julianne Moore, Joe Pantoliano, Andreas Katsulas, Joroen Kabbé, Daniel Roebuck, L.Scott Caldwell, Tom Wood, Ron Dean, Jospeh F. Kosala, Miguel Nino, John Drummond, Tony Frosco, etc. Une des dernières excellentes séquences ferroviaires dans le cinéma mondial du XXe siècle, avec le fameux déraillement du train au début de ce film qui est vraiment  un chef d’oeuvre de pure action. Vaut le voyage, comme on dit dans certains guides.

LA FURIE DE L’OR NOIR * (High, Wide and Handsome)

1937- Etats-Unis, de Rouben Mamoulian, avec Irene Dunne, Randolph Scott, Dorothy Lamour, Alan Hale, Walter Brennan, Akim Tamiroff, Charles Bickford. En Pennsylvanie, le chemin de fer, les premiers puits de pétrole, les fermiers en guerre contre les intérêts financiers des compagnies ferroviaires.

UN FUSIL POUR L’HONNEUR * (Blood Red) 1988 – Etats-Unis, de Peter Masterson, avec Eric Roberts, Dennis Hopper, Giancarlo Giannini, Burt Young, Susan Anspach, Julia Roberts. En 1895, dans l’Ouest, un conflit entre le chemin de fer et des immigrants italiens.

UN GALOP DU DIABLE* (Money from home)

1953 – Etats-Unis, de George Marshall, avec Dean Martin, Jerry Lewis, Marjie Millar, Pat Crowley, Richard Haydn, etc. Tourné en partie dans un train américain, mais un film qui ne semble pas avoir été un chef d’œuvre…

GHANDI ** (Ghandi)

1982 – Royaume-Uni, de Richard Attenborough, avec Ben Kingsley Candice Bergen, Sir John Gielgud, Edward Fox, Trevor Howard, Martin Sheen. Afrique du Sud, en 1893. Un jeune avocat indien se fait expulser d’un train parce qu’il voyage en 1re classe au pays de l’apartheid. D’autres séquences sont tournées en Inde avec des trains locaux authentiques : on apprend que voyager sur le toit, chose courante en Inde, est se rapprocher de Dieu…

LA GARCE * (Beyond the Forest)

1949 – Etats-Unis, de King Vidor, avec Bette Davis, Joseph Cotten, David Brian, Ruth Roman. La mort de l’héroïne en arrivant à la gare.

GARE CENTRALE * (Bad el-Hadid)

1958 – Egypte, de Youssef Chahine, avec Youssef Chahine, Hind Rostom, Farid Chawki, Hassa Fi Baroudi, Abdel El Nagdi. Les petits commerçants de la gare centrale du Caire.

UNE GARE POUR DEUX * (Vokzal dlia dvoikn)

1984 – URSS, d’Eldar Riazanov, avec  Lioudmila Gurchenko, Oleg Basilasc-Vili, Nikita Mik halkov, Nonna Mordukova. Rencontre et amour dans une gare.

GARGOUSSE **

1938 – France, de Henry Wulschleger, avec Suzanne Dehelly, Jeanne Fusier-Gir, Bach, Saturnin Fabre, Paul Ollivier, Milly Mathis, Sinoël. Un chef de gare lutte pour la survie de sa ligne. Le film a été tourné sur le réseau des Chemins de Fer de Provence : trains d’époque.

LE GAUCHO * (Way of a Gaucho)

1952 – Etats-Unis, de Jacques Tourneur, avec Rory Calhoun, Gene Tierney, Hugh Marlowe, Richard Boone, Everett Sloane. Lutte des gauchos contre l’arrivée du chemin de fer, symbole colonial yankee.

LE GENERAL EST MORT A L’AUBE * (The General Died at Dawn)

1936 – Etats-Unis, de Lewis Milestone, avec Gary Cooper, Madeleine Carroll, Akim Tamiroff, Porter Hall. Un train et des aventuriers dans la Chine de l’entre-deux-guerres.

GERVAISE*

1955 – France, de René Clément, avec Maria Schell, François Périer, Suzy Delair, Armand Mestral, Jany Holt, Florelle. Présence, une fois encore, de la Crampton N°80 préservée par la SNCF et très souvent vue au cinéma.

GINGER ET FRED*

1985 – Italie, RFA, France, de Federico Fellini, avec Giulietta Massina, Marcello Mastroianni, Franco Fabrizi, Jacques-Henri Lartigue. Dans une gare, adieux des deux vieux comédiens

THE GIRL IN THE TRAIN*

1927 – Etats-Unis, de Victor Janson, avec Mady Christians, Marcella Alboni. Film se déroulant en partie lors d’un voyage en train.

LES GIRLS (Les Girls)*

1957 – Etats-Unis, de George Cukor, avec Gene Kelly, Mitzi Gaynor, Kay Kendali, Taïna Elg, Jacques Bergerac, Leslie Philips, Henry Daniell, Patrick McNee, Stephen Vercoe, Maurice Marsac, Philip Tonge. Séjour à Paris et en Europe d’une troupe de danseurs américains.

THE GOOD COMPANIONS**

1956 – Royaume-Uni, de Jack Lee Thompson, avec Eric Portman, Janette Scot. Les tribulations d’une troupe de théâtre voyageant sur les trains locaux du Pays de Galles.

GOODMORNING BABYLONE * (GoodMorning Babylonia)

1986 – Italie, Etats-Unis, France, de Paolo et Vittorio Taviani, avec Vincent Spano, Joachim De Almeida, Greta Scacchi, Désirée Becker, Charles Dance. Les trains d’émigrants, les tramways de Los Angeles.

LE GOUT DE LA VIOLENCE*

1961 – France, de Robert Hossein, avec Robert Hossein, Giovanna Ralli, Mario Adorf, Hans Neubert, Madeleine Robinson. Dans un pays d’Amérique du Sud, une bande arrête un train (non défini) et prend en otage la fille du dictateur.

LE GRAND ATTENTAT * (The Tail Target)

1951 – Etats-Unis, d’Anthony Mann, avec Dick Powell, Paula Raymond, Adolphe Menjou, Marshall Thompson. Une tentative d’attentat sur Lincoln dans le train qui le conduit à Washington après son élection à la Maison-Blanche.

LE GRAND BOUM * (The Big Noise)

1944 – Etats-Unis, de Malcolm Saint-Clair, avec Stan Laurel, Oliver Hardy, Dons Merrick, Arthur Space, Francis Ford, Charles C. Wilson Laurel et Hardy en train.

LA GRANDE ATTAQUE DU TRAIN D’OR ** (The First Great Train Robbery)

1979 – Etats-Unis, de Michael Crichton, avec Sean Connery, Donald Sutherland, Lesley-Ann Down, Alan Webb, Malcolm Terris. Dans l’Angleterre victorienne, préparation et exécution de l’attaque du fourgon du train Londres-Folkestone contenant la paye du corps expéditionnaire anglais. Quelques plans extérieurs, avec le train en marche vers la côte de la Manche, sont tournés en Irlande : l’écartement large irlandais les trahit… Mais l’ensemble du tournage des trains est soigné et les trains approchent de l’exactitude historique.

LA GRANDE BARRIERE ** (The Great Barrier)

1937 – Royaume-Uni, de Milton Rosmer, avec Richard Arlen, Barrie Mackey, Lilli Palmer. La construction du Canadian Pacific.

LA GRANDE EVASION ** (The Great Escape)

1963 – Etats-Unis, de John Sturges, avec Steve McQueen, James Garner, Charles Bronson, James Coburn, Donald Pleasance, Richard Attenborough, Hannes Messemer. Pendant la Seconde Guerre mondiale, évasion d’un camp de prisonniers en Allemagne par tous les moyens, dont le train.

GREAT K AND A TRAIN ROBBERY*

1926 – Etats-Unis, de Lewis Seller, avec Tom Mix, Dorothy Dwan, William Walling, Harry Grippe, Carl Miller, Edward Piel, Curtis McHenry. Un détective met fin à l’activité d’une bande.

LA GREVE** (Statchka)

1924 – de Serguei Mikhailovitch Eisenstein, avec Alexandre Antonov, Grigori Aleksandrov. Quelques scènes très intéressantes et rares, vu l’époque, tournées dans des dépôts et des ateliers de construction de locomotives russes.

LA GROSSE CAISSE *

1965 – France, d’Alex Joffé, avec Bourvil, Paul Meurisse, Françoise Deldick. Bourvil est poinçonneur à la station de métro (Quai de la Rapée) et auteur sans succès de romans policiers. Il imagine de dévaliser la fameuse rame dite « des finances » qui collecte, à la fin du service, les recettes des stations.

LA GUERRE A SEPT ANS * (Hope and glory)

1987 – Royaume-Uni, de John Boorman, avec Sebastian Rice-Edwards. L’évacuation des enfants londoniens  pendant la Seconde Guerre mondiale pour des raisons de sécurité. Quelques séquences tournées dans une gare de Londres.

LES GUERRIERS DE L’ENFER * (Who’ll stop the rain)

1978 – Etats-Unis, de Karel Reisz avec Nick Nolte, Tuesday Weld. Sabotage d’un train militaire, mort accidentelle le long d’une voie ferrée déserte quelque part dans l’Ouest américain.

L ‘HABILLEUR * (The Dresser)

1983 – Royaume-Uni, de Peter Yates, avec Albert Finney, Tom Courtenay, Edward Fox, Zena Waiker. Quelques images de trains anglais pendant le « Blitzkrieg ».

HANTISE * (Gaslight)

1944 – Etats-Unis, de George Cukor, avec Ingrid Bergman, Charles Boyer, Joseph Cotten, Dame May Whitty, Angela Lansbury, Barbara Everest, Emil Rameau, Edmund Breon. Le début du film se passe dans un train.

HARRY POTTER A L’ECOLE DES SORCIERS *

2001-Etats-Unis et Royaume-Uni, de Chris Columbus avec Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson. Le train vu dans le monde de l’émerveillement et de la magie. Aucune cohérence ni exactitude hstoriques.

HARRY POTTER ET LE PRISONNIER* (The prisoner of Azkabar)

2004 – Royaume-Uni, Etats-Unis, de Alfonso Cuarón, avec Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson. Voyage dans un train anglais, très correct, et qui devient surréaliste et fantastique.

THE HARVEY GIRLS * (The Harvey Girls)

1945 – Etats-Unis, de George Sidney, avec Judy Garland, John Hodiak, Ray Bolger, Preston Poster, Angela Lansbury, Cyd Charisse. A la fin du siècle dernier, aux Etats-Unis, un voyage en train. Judy Garland chante « On the Atchinson, Topeka and Santa Fe ». Découverte de cette peu connue catégorie d’hôtesses d’accueil travaillant dans les trains américains des années 1940.

LE HASARD * (Orzyoacek)

1982 – Pologne, de Krzysztof Kieslowski, avec Bogus law Linda, Tadeusz Lomnicki, Zbigniew Zapasiewicz, Boguslawa Pawelec. Un étudiant part en train pour Varsovie.

HELLO DOLLY *

1969 – de Gene Kelly, avec Barbara Streisand, Walter Matthau. Comédie musicale (air connu), dans et dansée. Reconstitution en studio du New-York de 1890. Trains américains aux couleurs incroyablement jaunes et fraîches (matériel préservé ?) filmés en extérieur.

HERBES FLOTTANTES * (Ukigusa)

1959 – Japon, d’Yasujiro Ozu, avec Ganjiro Naka mura, Machiko Kyo, Ayako Wakao, Haruko Sugimura, Hiroshi Kawaguchi. Final du film dans une gare.

HEROS D’OCCASION* (Hail the Conquering Hero)

1944 – Etats-Unis, de Preston Sturges, avec Eddie Bracken, William Demarest, Raymond Walburn, Ella Raines, Franklin Pangborne, Bill Edwards, Jimmy Dundee. Campagne électorale à l’américaine sur la plate-forme arrière d’un « observation car ».

HINTER DEN 7 GLEISEN*

1959 – Suisse, de Kurt Fruk, avec Max Haufer, Ruedi Walter, Zarli Garrigiet. Deux frères et un cheminot sauvent une jeune fille.

HIROSHIMA MON AMOUR*

1958 – France, Japon, d’Alain Resnais, avec Emmanuelle Riva, Eiji Okada, Bernard Fresson, Stella Dassas, Pierre Barbaud. La gare d’Hiroshima est présente.

HISTOIRE D’UN ACTEUR AMBULANT*(Ukikusa monogatari)

1934 – Japon, d’Vasujiro Ozu, Takeshi Saka moto, Choko Tida, Rieoko Yagumo, Hideo Mitsui. (Voir Herbes flottantes)

HISTOIRE D’UN AMOUR* (Back Street)

1932 – Etats-Unis, de John Stahi, avec Trône Dunne, John Boles, June Clyde, George Meeker, Zasu Pitts, Shirley Grey, Dons Lloyd, Jane Darwel. Une rencontre dans une gare et un amour qui reste caché. (NB : il existe deux remakes : en 1941 de Robert Stevenson, Charles Boyer, Margaret Sullavan, Richard Carlson, Frank McHugh, Frank Jenks, Peggy Stewart, et en  1961 de David Miller, Susan Hay ward, John Gavin, Vera Miles, Virginia Grey).

HOLD-UP (Plunder Road)*

1957 – Etats-Unis, de Hubert Cornfleld, avec Gene Raymond, Jeanne Cooper, Wayne Morris, Elisna Cook Jr, Steven Ritch. L’attaque d’un train chargé d’or.

UN HOMME EST PASSÉ ** (Bac Day at Black Rock)

1955 – Etats-Unis, de John Sturges, avec Spencer Tracy, Robert Ryan, Ernest Borgnine, Anne Francis, Lee Marvin, Walter Brennan, Dean Jagger, John Ericson. Le générique nous fait parcourir une ligne à voie unique dans le désert américain. Scène d’arrivée d’un train de voyageurs de la  « Southern Pacific ».

L’HOMME A LA CAMERA * (Tchelovelç skinoapparatom)

1929 – URSS, de Dziga Vertov. A Odessa, rares images d’époque de trains et de locomotives.

L’HOMME AU COMPLET BLANC* (Man in the White Suit)

1951 – Royaume-Uni, d’Alexander Mackendrick, avec Mec Guinness, Joan Greenwood, Cecil Parker, Michael Cough, Ernest Thesiger, Howard Marion Crawford, Vida Hope, Patric Doonan, Miles Malleson, Duncan Lamont. Une séquence dans le métro de Londres, station de Stonebridge Park sur la Bakerloo Line.

L’HOMME BLESSE*

1983 – France, de Patrice Chereau, avec Jean-Huges Anglade, Vittorio Mezzogiorno, Roland Ber tin, Lisa Kreuzer. La gare, les couloirs, les toilettes et les rencontres de marginaux.

L’HOMME DE L’OUEST* (Man of the West)

1958 – Etats-Unis, d’Anthony Mann, avec Gary Cooper, Julie London, Lee J. Cobb, Arthur O’Connell, Jack Lord, John Dehner, Royal Dano, Robert J. Wilke, Jack William, Frank Ferguson. Vers la fin du siècle dernier au Far West, l’arrivée de Gary Cooper en train, rencontre avec Julie London et attaque du convoi par les bandits.

L ‘HOMME DE LONDRES*

1943 – France, d’Henri Decoin, avec Fernand Ledoux, Héléna Manson, Mony Dalmes, Jules Berry, Susy Prim, Jean Brochard. Un aiguilleur est le témoin d’un crime et récupère la valise contenant l’argent.

L ‘HOMME DE NULLE PART*

1936 – France, de Pierre Chenal, avec Pierre Blanchar, Isa Miranda, Robert Le Vigan, Sinoel,

Ginette Leclerc, Margo Lion, Pierre Palau, Pierre Alcover, Maximilienne, Georges Douking. Rencontre bénéfique au cours d’un voyage en train vers Rome.

UN HOMME ET UNE FEMME *

1966 – France, de Claude Lelouch, avec Jean-Louis Trintignant, Anouk Aimée. Beau couple, tant pour les acteurs que pour l’autorail SNCF et sa remorque, mais pourquoi les cinéastes de l’époque préfèrent-ils toujours la remorque de l’autorail ? Question automobiles, les essuie-glaces sous la pluie sont aussi à la mode. Les longs baisers sur les quais aussi. Chabadabada… chabadabada…

UN HOMME FAIT LA LOI ** (The Good Guys and the Bad Guys)

1969 – Etats-Unis, de Burt Kennedy, avec Robert Mitchum, George Kennedy, Martin Balsam, Marie Windsor, Lois Nettleton, David et John Carradine. Attaque manquée du train chargé d’or. Beau déraillement au fond d’un ravin.

L ‘HOMME INVISIBLE * (The Invisible Mon)

1933 – Etats-Unis, de James Whale, avec Claude Rains, Gloria Stuart, Henry Travers, William Harrigan, Una O’Connor, Forrester Harvey, Hoims Herbert, E.-E. Clive, John Carradine, Walter Brennan. Un spectaculaire accident de chemin de fer produit par l’homme invisible.

UN HOMME PERDU * (Der Verlorene)

1951 – RFA, de Peter Lorre, avec Peter Lorre, Karl John, Renate Manhart, Johanna Hoffer, Helmut Rodolph. Meurtre dans le métro, et suicide sous un train.

L’HOMME QUI N’A PAS D’ETOILE * (Man without a Star)

1955 – Etats-Unis, de King Vidor, avec Kirk Douglas, Jeanne Crain, Claire Trevor, William Camp bell, Richard Boone, Mara Corday, Myrna Hansen, Jay C. Flippen. Errance dans l’Ouest de cow-boys à la recherche d’un travail.

L’HOMME QUI REGARDAIT PASSER LES TRAINS * (The man who watched the trains go by)

1952 – Royaume-Uni, d’Harold French, avec Claude Rains, Marius Goring, Marta Toren, Anouk Aimée, Herbert Lom. Après un crime, voyage entre la Hollande et Paris.

L’HOMME DE RIO *

1965 – France, de Philippe de Broca, avec Jean-Paul Belondo, Françoise Dorléac, Jean Servais, etc.

Inspiré des aventures de Tintin dans Le secret de la Licorne et Les sept boules de cristal, où le train est fortement présent, l’action est transposée d’Amérique du sud en France. Jean-Paul Belmondo excelle dans une ambiance bien SNCF.

L’HOMME DU TRAIN **

2002 – France, de Patrice Leconte avec Jean Rochefort, Johnny Halliday,  Des séquences sur le réseau ferré de la SNCF avec une automotrice Z-7100, série dite « Zézette ». L’occasion à ne pas négliger de voir la gare d’Annonay qui, depuis, a complètement disparu, victime de l’urbanisation routière.

L’HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE * (The Man Who Shot Liberty Valance)

1961 – Etats-Unis, de John Ford, avec James Stewart, John Wayne, Vera Miles, Lee Marvin, Edmond O’Brien, Andy Devine, John Carradine, Ken Murray, Jeanette Nolan, John Qualen, Willis Bouchey, Carleton Young, Woody Strode, Denver Ayle, Strother Martin, Lee Van Cleef, Robert F. Simon. Dans le train, un sénateur raconte à un journaliste le passé local. Il faut de la patience pour voir arriver le train… qui n’a rien d’exceptionnel.

L’HOMME QUI N’AVAIT PLUS D’OMBRE***

Un film, pensons-nous, a existé sous ce titre ou un titre approchant, en version française et projeté en France dans les salles commerciales dans les années 1950 ou 1960. C’est un magnifique film ferroviaire avec beacoup d’action sur des trains et qui nous a enchanté, enfant, mais dont nous ne retrouvons aucune référence ou citation. Comment le retrouver ? Quel était son titre original ?

UN HOMME SUR LA VOIE ** (Czlowiek na torze)

1956 – Pologne, d’Andrzej Mlink, avec Kazimierz OPlalinski, Zygmunt Listkiewicz, Zygmunt Maciejewski, Roman Klosovski, Zygmunt Zintel. Un train passe sur le corps d’un mécanicien qui s’est suicidé. Quelques belles scènes ferrroviaires du chemin de fer d’une Pologne communiste.

LES HOMMES NE COMPRENDRONT JAMAIS *(The Divided Heart)

1954 – Royaume-Uni, Charles Crichton, Yvonne Mitchell, Alexander Knox, Cornell Borchers. Histoire d’une adoption sur fond de chemin de fer autrichien.

LA HORDE SAUVAGE * (The Wild Bunch)

1969 – Etats-Unis, de Sam Peckinpah, William Holden, Ernest Borgnine, Robert Ryan, Edmond O’Brien, Warren Dates, Jaime San chez, Ben Johnson, Emiio Fernandez, Mapache, Strother Martin, L. Q. Jones, Albert Dekker, Elsa Cardenas. Au Mexique en 1913, le vol de la paye des employés de la compagnie de chemin de fer et une attaque de train

L’HORLOGE* (The clock)

1945 – Etats-Unis, de Vincente Minelli, avec Judy Garland, Robert Walker, James Gleason, Keenan Wynn, Marshall Thompson, etc Les gares et les trains de banlieue en souterrain de New-York sont mis à contribution pour cette aventure très sentimentale. On voit un train avec une belle GG1 du Pennyslvania en tête d’un train rapide, mais on a nettement l’impression que l’action a été tournée à la Grand Central Station du réseau concurrent, le New-York Central….

UN HOMME SUR LA VOIE * (Czigwiek na Torse)

1956 – Pologne, d’Andrzej Munk, avec Kasimierz Opalinski, Ziegmount Maciejewsky, Ziegmount Zintel, Ziegmount Liskiewicz. En Pologne, un mécanicien accusé à tort.

HOTEL DES AMERIQUES*

1981 – France, d’André Téchiné, avec Catherine Deneuve, Patrick Dewaere, Etienne Chicot, Josiane Balasko. A Biarritz, l’attente du prochain train pour Paris.

HUGO CABRET****

2011 – Etats-Unis, de Martin Scorcese, avec Asa Butterfield, Chloé Moretz, Ben Kingsley, Sacha Baron Cohen. Un des plus merveilleux films ferroviaires de ces dernières années avec une action mouvementée située dans une surréaliste Gare du Nord, à Paris, en 1929. Grâce au « Train consultant » Clive Lamming, tout est cependant exact….Le « film dans le film » est consacré à Mélies et intéressera aussi les cinéphiles purs et durs. Un rare régal pour tous, donc

HOMMES DANS UN CHATEAU*

1942, France, de Richard Pottier, avec Louis Salou, René Dary, Jacqueline Gauthier. Vision d’une Pacific Nord type 3.1200 en tête d’un train de voyageurs et courte séquence dans un couloir.

HURRICANE EXPRESS**

1932 – Etats-Unis, d’Armand Schaefer et J. P. MeGowan, avec John Wayne, Shirley Grey, Tully Marshall.

Concours de vitesse entre le train et l’avion, renouvelant l’exploit du « Twentieth Century », époque vapeur,  battant à 190 km/h  un avion qui ne peut le suivre.

I LOVE YOU, JE T’AIME * (A Little Romance)

1979 – Etats-Unis, de George Roy Hill, avec Laurence Olivier, Arthur Hill, Sally Kellerman, Diane Lane, Broderick Crawford, Thelmious Bernard. Voyage en train de Paris à Venise de deux enfants et d’ un voleur à la tire.

ICH DENKE OFT AN PIROSCHKA*

1955 – RFA, de Kurt Hoffmann, avec Liselotte Pulver, Gunnar Moller, Gustav Knut. Deux jumelles dans un train et embarras des deux fiancés.

IL EST DANGEREUX DE SE PENCHER AU-DEHORS * (Kihajo veszelyes)

1977 – Hongrie, de Janos Zsombolyai, avec Nandor Tomanek, Guyula Brodrogi, Janos Szikora, Marie Kiss.

Petits chefs, inertie bureaucratique et accident entre un train de wagons-citernes et le rapide de Budapest.

IL ETAIT UNE FOIS DANS L’OUEST*  (C’Era Una Volta Il West/Once Upon a Time in theWest)

1969 Italie, de Sergio Leone, avec Claudia Cardinale, Jason Robarts, Charles Bronson,  Henry Fonda, Gabrielle Ferzetti, Jack Elam, Woody Strode. L’attente interminable des tueurs sur le quai d’une petite gare. Ici aussi, un western dont le train tarde à se montrer…

IL ETAIT UNE FOIS EN AMERIQUE * (Once Upon a Time in America)

1984 – Etats-Unis, Italie, de Sergio Leone, avec Robert de Niro, James Woods, Elizabeth McGovern, Tuesday Weld, Treat Williams. Une reconstitution du train « Twentieth Century Limited ».

IL ETAIT UNE FOIS LA REVOLUTION * (Glu lu testa /Duck you, Sucker!)

1970 – Italie, de Sergio Leone, avec James Coburn, Romolo Valli, Rick Battaglia, Maria Monti, Rod Steiger.  Au Mexique, en 1913, l’attaque prévisible du train (qui a du mal à dissuler qu’il est… italien) des gouvernementaux par les hommes de Pancho Villa.

IL PLEUT TOUJOURS LE DIMANCHE ** (It always rains on Sunday)

1947 – Royaume-Uni, de Robert Hammer, avec Googie Withers, Jack Warner, John McCallum, Edward Chapman. Le triage de Temple Mills permet de redécouvrir du matériel du London & North Eastern Railway. Vision rare, même sous la pluie.

IMPITOYABLE * (Unforgiven)

1992 – Etats-Unis, de Clint Eastwood, avec Clint Eastwood, Gene Hackman, Morgan man, Richard Harris. Dans l’Ouest, arrivée en train d’un chasseur de primes.

L ‘INCIDENT * (The Incident)

1968 – Etats-Unis, de Larry Peerce, avec Tony Musante, Martin Sheen, Beau Bridges, Bob Bannard, Victor Arnold. Deux voyous (mais qu’y a-t-il d’autre ?) dans le métro de New-York.

L’INCONNU DU NORD-EXPRESS ***  (Strangers on a Train)

1951 – Etats-Unis, d’Alfred Hitchcock, avec Farley Oranger, Ruth Roman, Robert Walker, Leo G. Carroll, Patricia Hitchcock, Laura Eliot, Marion Lorne, Jonathan Hale, Howard St. John. Le train est le lieu de rencontre par hasard et de préméditation d’un crime. Pour ce chef d’œuvre, le matériel voyageurs classique des chemins de fer américains des années 1930 à 1940 est présent. (NB : il existe un remake de Robert Sparr en 1969, dont le titre est « Once you Kiss a Stranger » avec Paul Burke, Carol Lynley, Martha Hyer).

LES INCONNUS DANS LA VILLE * (Violent Saturday)

1955 – Etats-Unis, de Richard Fleischer, avec Victor Mature, Richard Egan, Stephen McNally, Virginia Leith, Lee Marvin, John Carrol Naish, Brad Dexter, Sylvia Sidney, Ernest Borgnine. En Pennsylvanie, aux Etats-Unis, quelques vues de trains.

LES INCORRUPTIBLES * (The Untouchables)

1986 – Etats-Unis, de Brian DePalma, avec Sean Connery, Robert De Niro, Kevin Costner, Andy Garcia. A l’époque de la prohibition, quelques scènes dans la gare de l’Union station de Chicago. Les faux raccords sur Sean Connery qui apparaît avec ou sans cravate sont restés fameux…

L’INDIEN* (The Last Warrior)

1970 – Etats-Unis, Carol Reed, Anthony Quinn, Shelley Winters, Claude Akins, Tony Bill, Victor Jory. Révolte des indiens parqués dans leurs réserves et attaque d’un train.

L’INFERNALE POURSUITE *** (The Great Locomotive Chase)

1955 – Etats-Unis, de Francis D. Lyon, avec Fess Parker, Jeffrey Hunter, Harry Carey Jr, Slim Pickens, Jeff York, John Lupton. Film inspiré du même fait que le « Mécano de la General » mais de bien meilleure qualité ferroviaire. A recommander, car c’est un vrai film ferroviaire dans lequel on voit du chemin de fer américain bien reconstitué et en quantité.

L’INQUIETANTE DAME EN NOIR*(The notorious landlady)

1962 – Etats-Unis, de Richard Quine, avec Kim Novak, Jack Lemmon, Fred Astaire. Gare de Paddington, à Londres, puis voyage dans un train anglais bien rendu.

L’INTRIGANTE DE SARATOGA* (Saratoga Trunk)

1945 – Etats-Unis, de Sam Wood, avec Gary Cooper, Ingrid Bergman, Flora Robson, Florence Bates, Jerry Austin. Quelques images de chemins de fer tournées à Saratoga, ville proche de New-York.

INTRIGUES EN ORIENT* (Background to danger)

1943 – Etats-Unis, de Raoul Walsh avec George Raft, Brenda Marshall, Sydney Greenstreet, Peter Lorre, etc Quelques interessantes scènes (mais apparemment en studio aux Etats-Unis ?) sur le fameux Bagdad Bahn, notamment à Alep en Syrie. Intéressant comme témoignage de la propagande pro-soviétique américaine qui a existé à l’époque….

THE IRON MULE *

1925 – Etats-Unis, de Roscoe Arbuckie, avec Al St John. Un film court qui parodie le « Cheval de fer » de John Ford avec un train nommé le « Twenty Cent Limited ». La locomotive reproduit la « De Witt Clinton », l’une des premières locomotives construites aux Etats-Unis.

IRONWEED * (La Force d’un destin)

1988 – Etats-Unis, d’Hector Babenco, avec Meryl Streep, Jack Nicholson, Carrol Baker, Michael O’Keefe, Tom Waits. Années 30, grande dépression, vagabonds et trains de marchandises.

ISN’T LIFE WONDERFUL**

1952 – Royaume-Uni, de Harold French, avec Donald Wolfit, Eileen Herlie. Histoire d’une famille anglaise et scènes tournées sur la ligne du Great Western Railway de Yelverton à Princetown.

ISTAMBUL EXPRESS**

968 – Etats-Unis, de Richard living, avec  Santa Berger, John Saxon, Gene Barry. Intrigues et espionnage dans l’Orient-Express, entre Istanbul et Paris. Vu l’époque du tournage, le matériel roulant CIWL est celui des années 1930 , donc encore exact.

J’AI EPOUSE UNE OMBRE *

1982 – France, de Robin Davis, avec Nathalie Baye, Francis Huster, Richard Bohringer, Madeleine Robinson, Véronique Genest, Guy Tréjean, Victoria Abril. Un déraillement et la confusion des identités.

JE SUIS UN EVADE** (I am a fugitive from a chain gang)

1932 – Etats-Unis, de Marvyn Leroy avec Paul Muni, Glenda Farrell. Intéressantes scènes d’arrivée dans une petite gare américaine authentique, scènes de détenus en tenue rayée travaillant enchâinés sur une voie, intérieurs de voitures d’époque. Une Amérique réaliste et dure comme on n’oserait plus en faire.

JE SUIS UN CRIMINEL * (They made me a criminal)

1939 – Etats-Unis, de Bushy Berkeley avec Paul Muni. Poursuite classique sur les « catwalk » des wagons de marchandises américains, arrivée d’un train dans une petite gare américaine en bois, mais il faut attendre la fin du film pour ces scènes.

JE TAIS UN PRISONNIER/CŒUR CAPTIF ** (The Captive Heart)

1946 – Royaume-Uni, de Basil Dearden, avec Michael Redgrave, Mervyn Johns, Basil Rad ford, Jack Warner, Jimmy Hanley, Gordon Jackson. Seconde Guerre mondiale, avec du matériel roulant d’époque.

JACK SLADE LE DAMNE* (Jack Slade)

1953 – Etats-Unis, de Harold Schuster , avec Mark Stevens, Dorothy Malone, Barton McLane. Une classique attaque de train.

THE RETURN OF JACK SLADE*

1955 – Etats-Unis, de Harold Schuster, avec John Ericson, Angie Dickinson, Neville Brand. Suite du film précédent.

LE JARDIN DES FINZI-CONTINI * (II giardino dei Finzi-Contini)

1970 – Italie, de Vittorio De Sica, avec Dominique Sanda, Fabio Testi, Romolo Valli. Un beau film avec du train italien de la fin des années 30 : des voitures voyageurs type omnibus dites « Centoportes » à portières latérales pour un train international Turin, Modane, Grenoble? C’est plausible.

JE DOIS TUER * (Suddenly)

1954 – Etats-Unis, de Lewis Allen, avec Frank Sinatra, Sterling Hayden, Jeames Gleason, Nancy Gates, Willis Bouchey, etc… Un tueur attend le train du Président des Etats-Unis pour lui régler son compte et en règle d’autres en attendant de tirer sur le Président. Le train présidentiel passe sans s’arrêter : au moins on aura vu passer le train…et tout reste politiquement correct.

JE SUIS UN EVADE * (I am a Fugitive from a Chain Gang)

1932 – Etats-Unis, de Mervyn Le Roy, avec Paul Muni, Glenda Farrel, Helen Vinson, Noel Francis, Preston Foster, AJlen Jenkins, Edward Ellis, John Wray, Robert Warwick. Le train de marchandises, comme moyen de déplacement des « hoboe » et autres vagabonds et marginaux de la société américaine.

JEAN DE LA LUNE*

1931 – France, de Jean Choux, avec Michel Simon, Madeleine Renaud, René Lefèvre, Jean-Pierre Aumont. Une femme infidèle entend la chanson « Jean de la Lune », dans le train qui l’emporte, et décide de revenir vers son mari.

JE T’ATTENDRAI / LE DESERTEUR**

1939 – France, de Léonide Moguy, avec Jean-Pierre Aumont, Edouard Delmont, Corinne Luchaire, Berthe Bovy, Aimos, Roger Legris, René Bergeron. En 1918, un train de soldats roule vers le front, d’arrête en pleine voie : un homme en desend pour visiter son village. Matériel ferroviaire intéressant

LE JEUNE EDISON / LA JEUNESSE D’EDISON ** (Young Tom Edison)

1940 – Etats-Unis, de Norman Taurog, avec Mickey Rooney, Virginia Weidler, George Bancroft, Fay Binter. Dans le film, on voit une locomotive de type 220 (American) et le sauvetage d’un enfant menacé par un wagon qui part en dérive sur la voie.

JEUNE ET INNOCENT* (Young and Innocent)

1937 – Royaume-Uni, d’Alfred Hitchcock, avec Derrick de Marney, Nova Pilbream, Percy Marmont, Edward Rigby, Mary Clare, John Longden, George Curzon, Basil Radford. Mélange peu convaincant de maquettes et de trains réels pour des scènes ferroviaires dans les Cornouailles.

LA JEUNE FILLE AU CARTON A CHAPEAU* (Dievouchka s karobkoi)

1927 – URSS, de Bons Barnet, avec Anna Sten, V. Mihajlov, Ivan Koval-Samborski, Sera fima Borman, Vladimir Vogel. Une rencontre dans un train, près de Moscou, d’une jeune modiste et d’un jeune ouvrier. Le peu que l’on voit des trains soviétiques de l’époque est toujours bon à prendre.

LES JEUX DE REFLETS, DE LA LUMIERE ET DE LA VITESSE*

1925 – France, de Henri Chomette. Par le frère de René Clair, rare et court essai d’avant-garde sur le lignes du  métro aérien de Paris.

JOE KIDD * (Joe Kidd)

1972 – Etats-Unis, de John Sturges, avec Clint Eastwood, John Saxon, Don Stroud, Stella Garcia, Robert Duval. Du train de la  «Denver, Raton & Southern » débarquent des tueurs venus de Chicago et Joe Kidd utilisera la machine, de type 220 « American », pour forcer l’entrée d’un saloon.

JOHNNY S’EN VA-T-EN GUERRE * (Johnny Got his Gun)

1971 – Etats-Unis, de Dalton lihimbo, avec Timothy Bottoms, Jason Robards, Marsha Hunt, Diane Varsi, Kathy Fields, Donald Sutherland. En 1917 aux Etats-Unis, le départ joyeux en train pour la guerre en France : le héros revient mutilé.

LES JOIES DE LA FAMILLE * (Man on a Flying Trapeze)

1935 – Etats-Unis, de Clyde Bruckman, avec W.C. Fields, Mary Brian, Kathleen Howard, Vera Lewis, Carlotta Monti. La rencontre avec un train d’une roue folle échappée d’une voiture.

LE JOUET*

1976 – France, de Francis Veber, avec Pierre Richard, Michel Bouquet, Fabrice Greco, Jacques François, Suzy Dyson, Charles Gérard, Gérard Jugnot, Michel Aumont. Les modélistes ferroviaires épris de rétrospectives verront un  réseau « HO » d’époque. NB. Il existe un remake tourné aux Etats-Unis en 1982 par Richard Donner, (The Toy), avec Richard Pryor et Jackie Gleason.

JOUR DE FETE*

1949 – France, de Jacques Tati, avec Jacques Tati, Senta Relli, Guy Decomble, Paul Frankeur, Delcassan, Maine Vallée, Rafal, Beauvais et les habitants de Sainte-Sévère-sur-Indre. Quelques vues d’un petit train local et du facteur qui termine une nuit trop arrosée dans un wagon.

UN JOUR À NEW YORK * (On the Town)

1949 – Etats-Unis, de Stanley Donnen, avec Gene KeIly, Gene Kelly, Frank Sinatra, Bery Garrett, Ann Miller, Vera-Ellen, Jules Munshin, Florence Bates, Alice Pearce, George Meader. Le métro de New-York, pour une fois, amusant et convenable.

LE JOUR ET L’HEURE**

1962 – France, de René Clément, avec Simone Signoret, Stuart Whitman, Geneviève Page, Pierre Dux, Michel Piccoli. Pendant l’occupation, voyage en train d’une passeuse et d’un aviateur américain de Paris à Toulouse.

LE JOUR LE PLUS LONG** (The Longest Day)

1963 – Etats-Unis, de Kenn Annakin, avec Arletty, Jean-Louis Barrault, Bourvil, Pauline Carton, Fernand Ledoux, Christian Marquand, Andrew Marton, Gerd Oswald, Madeleine Renaud, George Rivière, Jean Servais, Bernhard Wicki, George Wilson, Lhirryl Zanuck. Des scènes de déraillements provoqués par la résistance en 1944.

UNE JOURNEE EN ENFER * (Die hard with a vengeance)

1995 – Etats-Unis, de John McTiernan, avec Bruce Willis, Jeremy Irons, Samuel L. Jackson. Très belle séquence avec un attentat à la bombe et un déraillement réussi dans le (toujours très animé) métro de New-York.

LES  JOYEUX DEBUTS DE BUTCH CASSIDY ET LE KID ** (Butch and Sundance: the Early Years)

1979 – Etats-Unis, de Richard Lester, avec William Katt, Tom Berenger, Jeff Corey, John Schuck, Peter Weller. Formation professionnelle des méchants de l’Ouest et apprentissage de l’art et de la manière d’attaquer les trains.

JUGE ET HORS-LA-LOI * (The Life and Times of Judge Roy Bean)

1972 – Etats-Unis, de John Huston, avec Paul Newman, Jacqueline Bisset, Ava Gardner, Tab Hunter, John Huston, Stacy Keach, Anthony Perkins, Victoria Principal. Visite attendue de la vedette préférée de Roy Bean, interprétée par Ava Gardner, arrivée de celle-ci en train et accueil à la gare.

JULES ET JIM*

1962 – France, de François Truffant, avec Jeanne Moreau, Oskar Werner, Henri Serre, Marie Dubois, Bons Bassiak, Sabine Haudepin, Vanna Urbino. Des trains de banlieue en région parisienne, supposés être ceux des années 20.

JULIA * (Julia)

1977 – Etats-Unis, de Fred Zinnemann, avec Jane Fonda, Vanessa Redgrave, Jason Robards, Maximilian Schell, Hal Holbrook, Dora Doll, Meryl Streep. A l’époque de la montée du nazisme, quelques vues de trains pour des déplacements entre la France et l’Allemagne, mais avec la toujours inévitable 230 G.

UN JUSTICIER DANS LA VILLE * (Death Wish)

1974 – Etats-Unis, de Michael Winner, avec Charles Bronson, Hope Lange, Vincent Gardenia, Stuart Margolin. Chicago:une bande de voyous dans l’Union Station.

KANSAS PACIFIC **

1953 – Etats-Unis, de Ray Nazaro, avec  Sterling Hayden, Barton McLane, Eve Miller, Myron Healey. Le construction de la ligne entre Kansas City et Denver, plus des tentatives de sabotage par les confédérés de la guerre de Sécession.

KATE PLUS TEN ***

1937 Royaume-Uni, de Reginald Denham, avec Jack Hulbert, Geneviève Tobin, No Madison, Francis L. Sullivan, Arther Wontner, Frank Cellier. Un gang dirigé par une femme et l’attaque d’un train chargé d’or. Tournage sur le Great Western Railway à Bath et dans les environs, et sur la ligne de Limpley Stoke à Camerton. Locomotive 230 « Castle » N° 4364. Tout est authentique.

KATIA**

1959 – France, de Robert Siodmak, avec Romy Schneider, Curd Jurgens, Pierre Blanchar, Michel Bouquet.

Arrivée en train du Prince Impérial de Russie à la gare de la Porte Dauphine, sur la Petite Ceinture de Paris. (NB. Il s’agit du remake du film portant le même titre réalisé par Maurice Tourneur en 1938, avec Danielle Darrieux et John Loder).

KID BLUE*

1973 – Etats-Unis, de James Frawley, avec Dennis Hopper, Warren Oates, Peter Boyle, Ben Johnson, Janice Rule. En 1902, un voleur de train américain cherche à rentrer dans le droit chemin.

KIKU ET ISAMU* (Kiku To Isamu)

1959 – Japon, de Tadashi Imai, avec Emiko Taka hashi, George Okunoyama, Tanie Kita bayashi, Seiji Miyaguchi. Séparation, dans une gare, de deux enfants.

KING  OF THE LUMBER  JACKS **

1941 – Etats-Unis, de William Clemens, avec John Payne, Stanley Fields.

Les trains forestiers du Grand Nord. (NB : il y a réutilisation de scènes de »La Vallée des Géants »de  William Keighley de 1938).

THE LADY EVE *

1941 – Etats-Unis, de Preston Sturges avec Barbara Stanwyck, Henry Fonda. Sans doute tourné dans le fameux « Twentieh Century », le train le plus luxueux du monde, brevement aperçu en entier au début de la séquence, sinon tout se passe dans un compartiment.  On se contentera des gros plans du sifflet de la locomotive fréquemment aperçu et entendu…

LADY L ** (Lady L)

1965 – Etats-Unis, de Peter Ustinov, avec Sophia Loren, Paul Newman, David Niven, Claude Dauphin, Philippe Noiret, Michel Piccoli. La Crampton N°80 que la SNCF a préservé, en tête d’une rame de voitures anciennes, sans doute pas la rame d’origine qui a été perdue avant 1965.

LANDRU**

1962 – France, de Claude Chabrol, avec Charles Denner, Michèle Morgan, Danielle Darrieux, Juliette Mayniel, Catherine Rouvel, Mary Marquet, Hildegarde Neff, Stéphane Audran, Françoise Lugagne, Raymond Queneau, Jean-Pierre Melville. Des trains de la banlieue de Paris pris par un Landru qui demande un aller simple et un aller-retour…

LARRY LE DINGUE ET MARY LA GARCE * (Dirty Mary, Crazy Lary)

1973 – Etats-Unis, de John Hongh, avec Peter Fonda, Susan George, Adam Roarke, Vic Morrow, Fred Daniels, Roddy McDowall, Lynn Borden. Fin des poursuites en automobile contre à un passage à niveau et où le train règle le sort des gangsters.

THE LAST JOURNEY***

1935 – Royaume-Uni, de Bernard Vorhous, avec Hugh Williams, Godfrey Tearle, Judy Ounn, Julian Mitchell.Le dernier voyage d’un conducteur de locomotive sur la ligne de Londres (Paddington) à Plymouth. Tourné avec l’aide du Great Western Railway ce qui garantit un matériel d’époque et sérieux.

LAWRENCE D’ARABIE ** (Lawrence of Arabia)

1962 – Royaume-Uni, Etats-Unis, de David Lean, avec Peter O’Toole, Alec Guinness, Omar Sharif, Anthony Quinn, Anthony Quayle, Jack Hawkins, Jose Ferrer, Claude Rains, Arthur Kennedy, Donald Wolfit,  L-S. Johar, Michel Ray, Zia Mohyeddin, John Dimech, Howard Marion. Utilisation de matériel local sur des lieux plausibles et belle attaque d’un train militaire turc.

UNE LEÇON D’AMOUR * (En Iektion I kârlek)

1954 -Suède, d’Ingmar Bergman, avec Eva Dahlbeck,  Gunnar Bjôrnstrand, Yvonne Lombard, Harriet Anderson. Un couple se reforme lors d’un voyage en train.

LA LEGGENDA DEL PIAVE*

1952 – Italie, de Riccardo Freda, avec Gianna Maria Canale, Carlo Giustini, Renato Baldini, Edoardo Toniolo, Enrico Viristo. Au milieu de la confusion du front italien, en 1917, une femme cherche son enfant. Scènes ferroviaires.

LEGITIME VIOLENCE*

1982 – France, de Serge Leroy, avec Claude Brasseur, Thierry Lhermitte, Véronique Genest, Roger Planchon, Michel Aumont, Francis Lemarque, Valérie Kaprisky, Christophe Lambert. Massacre dans la paisible et chic  gare de Deauville.

LETTRE D’UNE INCONNUE* (Letter from an Unknown Woman)

1948 – Etats-Unis, de Max Ophuls, avec Joan Fontaine, Louis Jourdan, Mady Christians, Marcel Journet, John Good, Carol York, Art Smith. La gare, lieu incontournable des scènes d’adieu.

LEVY ET GOLIATH*

1986 – France, de Gérard Oury, avec Richard Anconina, Michel Boujenah, Jean-Claude Brialy, Souad Amidou, Evelyne Didi, Maxime Leroux. Drogues, quiproquos et méprises dans le train Anvers – Paris.

LA LIBERTE EN CROUPE *

1970 – France, d’Edouard Molinaro, avec Bernard Le Coq, Juliette Villard, Maria Mauban, Michel Serrault, Jean Rochefort, Marion Game, Maurice Garrel, Dora Doll. Un vrai autorail  « Picasso » SNCF pour la dernière étape du voyage de deux amants.

LIBERTE SURVEILLEE*

1957 – France, Tchécoslovaquie, de Viadimir Voltchek, avec Henri Aisner, Robert Hossein, Marina Vlady, Jean Lefebvre, P. Bisciglia. Dans un train pour Prague, un homme en fuite.

DIE LIEBE UND DIE ERTZE EISENBAHN**

1934 – Allemagne, de Hasso Preiss, avec Karine Hardt, Hans Schlenck, Ida Wust, Jakob Tiedtke. Aventures lors la construction de la ligne allemande Potsdam – Berlin. Intéressant, vu l’époque de tournage.

LE LION ET LE VENT * (The Wind and the Lion)

1975 – Etats-Unis, de John Milius, avec Sean Connery, Brian Keith, Candice Bergen, John Huston, Vladek Sheybal, Steve Kanaly, Mark Zuber. Au début du siècle, campagne électorale à l’américaine sur la plate-forme arrière d’une « observation car », la voiture emblématique du chemin de fer américain et aussi des campagnes électorales des Etats-Unis.

LOCKENDE STERNE *

1952 – RFA, de Hans Muller, avec Rudolph Prack, Paul Dahlke, Kathe Haak, Margot Trooger. Hésitations d’un conducteur de locomotive entre le monde du rail et le monde du spectacle.

LES LOIS DE L’HOSPITALITE **** (Our Hospitality)

1923 – Etats-Unis, de Buster Keaton, avec John Blystone, Buster Keaton, Nathalie Talmage, Joseph Keaton, Kitty Bradbury, Joe Roberts, Leonard Chapham, Buster Keaton Jr, Craig Ward, Ralph Bushman. L’autre grand film ferroviaire de Keaton avec  « Le mécano de la General ». Immortelle scène de la mise en tête du train  d’une locomotive, donc en marche arrière, mais… poussée à la main.

LES LOUPS DANS LA VALLEE ** (The Big Land)

1956 – Etats-Unis, de Cordon Douglas, avec Alan Ladd, Virginia Mayo, Edmond O’Brien. La construction du chemin de fer vers le Texas.

LOU-LOU *

1939 – Allemagne, de Georg William Pabs, avec Louise Brooks. Quelques minutes dans le couloir d’une voiture-lits allemande peu avant la Seconde Guerre mondiale. Les contrôles deviennent pointilleux.

LOVE ME TONIGHT  **(Aimez-moi ce soir)

1932 – Etats-Unis, de Rouben Mamoulian, avec Jeanette Mc Donald, Maurice Chevalier, Charles Ruggles, Charles Butterworth, Sir C. Audrey Smith, Mima Loy, Joseph Cawthorn. Une jeune aristocrate, à cheval, poursuit un tailleur qui, par dépit, rentrait seul en train à Paris. Images de trains américains des années 1930.

LOVE ON THE DOLE **

1940 – Royaume-Uni, de John Baxter, avec Deborah Kerr, Clifford Evans. La gare de Blackpool et quelques trains d’époque.

UNE LUEUR DANS LA NUIT**

1992 – Allemagne, de David Selzer, avec Michael Douglas, Melanie Griffith. Les scènes sont tournées à Berlin et surtout dans la monumentale gare de Leipzig, avec un souci de retrouver le chemin de fer allemand d’avant-guerre.

LUMIERE SUR LA PIAZZA * (Light on the Piazza)

1962 – Etats-Unis, de Cuy Green, avec Olivia de Havilland, Yvette Mimieux, George Hamilton, Rossano Brazzi, Barry Sullivan. Voyage en train entre Rome et Florence.

LUNE DE MIEL MOUVEMENTEE * (Once upon a honeymoon)

1942 – Etats-Unis, de Leo MacCarey avec Cary Grant, Ginger Rogers. Pour la séquence ferroviaire : tout se passe dans un compartiment.

MA BLONDE, ENTENDS- TU DANS LA VILLE? *

1980 – France, de René Gilson, avec Jacques Zanetti, Francine Carpon, Josette Hemsen, Elisabeth Chailloux. Sous le Front populaire, adieux sur le quai d’une gare d’un homme qui va rejoindre les rangs républicains espagnols.

MACADAM COWBOY * (Midnight cowboy)

1969 – Etats-Unis, de Jim Schlesinger, avec Dustin Hoffman. Pour une courte séquence de poursuite dans le métro de New-York, décidemment jamais perçu comme très sympathique par le cinéma… Le reste de cet excellent film est du genre « road movie », très réussi.

MA VACHE ET MOI (Go West) **

1925 – Etats-Unis, de Buster Keaton, avec Buster Keaton, Howard Trusdale, Kathleen Myers. Traversée de l’Amérique en train de Buster Keaton avec sa vache nommée « Brown Eyes ».

MADAME DE…*

1953 – France, Italie, de Max Ophuls, avec Danielle Darrieux, Charles Boyer, Vittorio De Sica, Mireille Perrey, Jean Debucourt, Serge Lecointe, Jean Galland, Lia di Leo. A Paris, à la Belle époque, un général accompagne à la gare sa maîtresse, puis sa femme qui successivement prennent le (même ?) train.

MADAME ET SES FLIRTS ** (The Palm Beach Story)

1942 – Etats-Unis, de Preston Sturges, avec Joel McCrea, Claudette Colbert, Rudy Vallée, Mary Astor, William Demarest, Franklin Pangborn.  Dans le train des années 1940, rêves et fuites devant la réalité.

MADAME MINIVER * (Mrs. Miniver)

1942 – Etats-Unis, de Wiliam Wyler, avec Greer Garson, Walter Pidgeon, Teresa Wright, Henry Travers, Henry Wilcoxon, Dame May Whitty, Ben Webster, Reginald Owen, Miles Mander, Richard Ney, Clare Sandars, Christopher Severn. Une famille anglaise pendant la Seconde Guerre mondiale. Tourné aux Etats-Unis, le film offre la reconstitution en studio d’une petite gare de la région du Southern en Angleterre.

MADEMOISELLE SWING*

1941 – France, de Richard Pottier, avec Elvire Popesco, Irène de Trebert, Jean Murat, Saturnin Fabre, Pierre Mingand, René Genin, Raymond Legrand et son orchestre. L’héroïne est enfermée dans le train qui ramène l’orchestre à Paris. L’époque de tournage laisse espérer des aperçus ferroviaires intéressants.

LA MADONE DES SLEEPINGS**

1927 – France, de Marco de Gastyne et Maurie Gleize, avec Claude France, Mary Serta, Michèle Verly, Olaf Fjord. A voir pour l’époque de tournage et la garantie d’authenticité pour le matériel ferroviaire vu.

LA MADONE DES SLEEPINGS*

1955 – France, de Henri Diamant-Berger, avec Giselle Pascal, Erich Von Stroheim, Jean Gaven.

Remake du précédent, avec une Russie remplacée par l’Amérique du Sud…

LE MANNEQUIN ASSASSINE *

1948 – France, de Pierre de Hérain, avec Blanchette Brunoy, Julien Carette, Gilbert Gil, Daniel Gélin, Jean-Roger Caussimon, Robert Lussac, Mathilde Casadesus, Jacques Castelot, Anne Vernon, André Gabriello.Un commissaire de police part en vacances en train, mais trouve le corps d’un mannequin assassiné sur la voie.

MAHLER (Mahler)*

1974 – Royaume-Uni, de Ken Russeil, avec Robert Powell, Georgina Hale, Richard Morant LeeMontague, Rosalie Crutchley, Benny Lee, Antonia Ellis. Peu de temps avant son décès, Gustav Mahler rentre dans sa ville de Vienne.

MAICOL (Makol) *

1987 – Italie, de Marlo Brenta, avec Simone Tessarob, Sabina Regazzi, Giovanni Crespi. Un enfant est abandonné par sa mère dans le métro de Milan.

MAIGRET ET L’AFFAIRE ST-FIACRE*

1959 – France, de Jean Delannoy avec Jean Gabin, Michel Auclair, Valentine Tessier, Robert Hirsch. Un voyage en train à Moulins, en traction vapeur, sur le réseau SNCF de la fin des années 1950. Les 141-R dominent la situation.

MAINE-OCEAN**

1985 – France, de Jacques Rozier, avec Bernard Menez, Yves Alfonso, Luis Rego, Rosa-Maria Gomes, Lydia Feld, Pedro Armendariz Jr. Deux contrôleurs de la SNCF et leur vie agitée. Les trains filmés sont exacts et leurs images commencent, maintenant, à prendre une valeur documentaire

LES MAINS D’ORLAC*

1924 – Allemagne, de Robert Wiene avec Conrad Veidt, Fritz Kortner, Carmen Cortelllieri, Alexandrfe Sorina.

Un pianiste perd ses mains dans un accident de chemin de fer et des mains greffées font de lui un assassin.

LA MAISON DE BAMBOU ** (House of Bamboo)

1955 – Etats-Unis, de Samuel Fuller, avec Robert Ryan, Robert Stack, Shirley Yamaguchi, Cameron Mitchell, Brad Dexter. Tourné à Tokyo, attaque d’un train de marchandises japonais (vraiment ? Pas certain) transportant des armes par un gang composé d’anciens militaires américains.

LA MAISON DU DOCTEUR EDWARDS ** (Speli bound)

1945 – Etats-Unis, d’Alfred Hitchcock, avec Ingrid Bergman, Gregory Peck, Michael Chekhov, Leo G. Carroil, Rhonda Fleming. Plusieurs scènes ferroviaires tournées à une époque où le chemin de fer américain est intéressant.

MALABAR PRINCESS *

2004 – France, de Gilles Legrand, avec Jacques Villeret, Michèle Laroque, Claude Brasseur. Un peu de TGV (en cabine) et surtout le Tramway du Mont Blanc pour un petit garçon perturbé par une dramatique disparition. Le fameux TMB est très bien filmé et joue son premier rôle dans sa séquence.

LES MAL PARTIS*

1975 – France, de Jean-Baptiste Rossi, avec France Dougnac, Olivier Jaliageas, Marie Dubois, Jean Gaven, Pascale Roberts, Bernard Verley, Richard Leduc, Martine Kelly. En 1944, les tramways de Marseille et une gare pour la scène des adieux.

MALEVIL*

1980 – France, de Christian de Serrault, avec Jacques Dutronc, Michel Jean-Louis Trintignant, Jacques Villeret, Chalonge, Robert Dhery. La survie dans un train dans un tunnel, après l’apocalypse nucléaire.

MARIAGE INCOGNITO * (Vivacious lady)

1938 – Etats-Unis, de  George Stevens, avec Ginger Rogers, James Stewart, James Ellison. Bel intérieur de train américain des années 1920-1930, des dames en larmes chacune dans leur compartiment…la mère et la fille qui viennent chacune de divorcer.

MAM’ZELLE NITOUCHE**

1931 – France, de Marc Allégret, avec Raimu, Alerme, Janie Marese, Edith Méra. A la fin du film un départ en train, intéressant vu l’époque de tournage, avec en tête une «Crampton» (mais pas l’omniprésente 80) portant des plaques du réseau de l’Etat. (NB. En 1953 Yves Allégret, fait le remake avec Fernandel, Pier Angeli, Jean Debucourt, Renée Devillers).

MANHANDLED ** (Tricheuse)

1924 – Etats-Unis, d’Allan Dwan, avec Gloria Swanson, Tom Moore, Jan Keith, Lilyan Tash man, Frank Morgan, Arthur Housman. Le métro de New York, à l’heure de pointe, et filmé à une époque donnant un aspect documentaire indéniable.

MANON*

1948 – France, de Henri-Georges Clouzot, avec Cécile Aubry, Michel Auclair, Serge Reggiani, Gabrielle Dorziat, Raymond Souplex, Henri Vilbert, Simone Valère, Andrex, Edmond Ardisson. Le héros fuit la police française des années d’après guerre dans un train bondé.

EN MARGE DE L’ENQUËTE * (Dead Reckoning)

1947 – Etats-Unis, de John Cromwell avec Humphrey Bogart, Lizabeth Scott. Penn Station à New-York à l’époque intéresssante du tournage, et un voyage à Washington en train, et quelques GG1 dans le champ.

MARGUERITE DE LA NUIT * (Margherita della notte)

1955 – France, Italie, de Claude Autant-Lara, avec Michèle Morgan, Yves Montand, Jean François Calve, Pierre Palau. Une gare souterraine et des wagons, une représentation d’un métro vers l’enfer.

MARIA’S LOVERS * (Maria’s Lover)

1984- Etats-Unis, d’Andreï Konchalovski, avec Nastassja Kinski, John Savage, Keith Carradine, Anita Morris, Bud Cort, Robert Mitchum, Karen Young. Le train de marchandises, refuge et moyen de déplacements des « hoboes » et autres vagabonds américains du rail.

MARIE –MARTINE *

1942 – France, d’Albert Valentin, avec Renée Saint Cyr, Jules Berry, Bernard Blier, Marguerite Deval, Saturnin Fabre, Jean Deboucourt, Jeanne Fusier-Gir, Héléna Manson. Une gare parisienne, des compartiments, un voyage en province, un retour vers Paris, et il faut attendre la fin pour voir un train entier.

MARTIN*

1977 – Etats-Unis, de George A. Romero, avec John Amplas, Tom Savini, Lincoln Maazel, Christine Forrest, Elyane Nadeau. Un homme attaque des femmes dans un train.

MATCH D’AMOUR * (Take me out of the ball)

1965 – Etats-Unis, de Buby Berkeley, avec Gene Kelly, Frank Sinatra. Un peu de « drague ferroviaire » par le beau Sinatra à l’américaine dans un train. Intérêt, donc, limité.

MAUVAIS SANG *

France, 1986, de Leos Carax, avec Denis Lavant, Juliette Binoche, Michel Piccoli. Dans le métro parisien, à la station Pasteur à la décoration curieuse, et avec des rames tout aussi curieusement peintes en rouge vif à une époque où le vert sombre domine.

LE MECANO DE LA « GENERAL »**** (The General)

1926 – Etats-Unis, de Buster Keaton, avec Buster Keaton. Le refus de tout truquage chez Buster Keaton garantit une recherche maximale d’authenticité pour ce grand film ferroviaire, mais l’aspect documentaire passe, heureusement ici, après la recherche du comique et de l’absurde.

MEFIEZ-VOUS FILLETTES*

1957 – France, d’Yves Allegret, avec Antonella Lualdi, Robert Hossein, Michèle Cordoue, Jean Gaven, Jacqueline Porel, Gérard Oury, André Luguet. Avis aux collectionneurs : un  train-jouet ancien JEP en « O » est à signaler.

LE MEILLEUR DE LA VIE **

1985 – France, de Renaud Victor, avec Sandrine Bonnaire, Jacques Bonnaffé, Marie-Christine Barrault, Jean-Michel Carton. La vie familiale et professionnelle d’un ambulant de la Poste. Un thème rarement choisi.

LES MEILLEURS AMIS (Best Friends)*

1982 – Etats-Unis, de Norman Jewison, avec Burt Reynolds, Goldie Hawn, Jessica Tandy, Kee nan Wynn, Barnad Hughes. Voyage de noces en train.

LES MENDIANTS DE LA VIE** (Beggars of Life)

1928 – Etats-Unis, de William Wellman, avec Wallace Beery, Louise Brooks, Richard Arlen, Edgar Washington Blue, Andy Clark, H.A. Morgan, Roscoe Karns. Clochards, voyageurs clandestins de trains de marchandises, attaque du train par les forces de police.

MERCI LA VIE **

1991 – France, de Bertrand Blier, avec Charlotte Gainsbourg, Anouk Grinberg, Jean Carmet, Annie Girardot, Jean-Louis Trintignant, Catherine Jacob, Gérard Depardieu, Michel Blanc, Thierry Frémont. A voir pour l’autorail Renault «VH » sur la ligne Nîmes-Le Vigan, circulant entre Tournemire et l’Hospitalet en Larzac, et pour les gares de Lapanouse et Cernon.

MES CHERS AMIS * (Amici miei)

1975 – Italie, de Marlo Moniceili, avec Philippe Noiret, Ugo Tognazzi, Gastone Moschin, Adolfo Celi, Bernard Blier. Des départs en train très comiques avec un bossu facétieux qui, frustré d’adieux à l’italienne qui ne lui sont pas destinés, gifle, au démarrage du train, les voyageurs aux fenêtres des voitures qui défilent devant lui.

LE METRO DE LA MORT * (Death Line)

1979 – Etats-Unis, Royaume-Uni, de Gary Sherman, avec  Donald Pleasance, Norman Rossington, David Ladd, Christopher Lee. Des mutants cannibales envahissent le métro de Londres.

LE METRO FANTOME *(Dutchman)

1956 – Royaume-Uni, d’Anthony Harvey, avec Al Freeman Jr, Shirley Knight. Violence dans le métro.

METROPOLITAIN **

1938 – France, de Maurice Cam, avec Ginette Leclerc, Anne Laurens, Albert Préjean. Intéressant par l’époque de tournage avec les rames Sprague.

LE MEURTRIER * (Morgaren)

1967 – Suède, d’Arne Mattson, avec Lars Ekberg, Elsa Prawitz, KarI-Arne Holmsten. Un crime dans un train. (NB. A ne pas confondre avec le film de Claude Autant-Lara tourné en 1962 et qui porte le même nom).

MIDI, GARE CENTRALE ** (Union Station)

1950 – Etats-Unis, de Rudolph Mate, avec William Holden, Nancy Olson, Barry Fitzgerald, Lyle Bettger. Enlèvement, demande de rançon, et mort du criminel dans une gare de New York filmée d’une manière intéressante.

MIDNIGHT EXPRESS * (Midnight Express)

1978 – Etats-Unis, Royaume-Uni, d’Alan Parker, avec Brad Davis, Randy Quaid, John Hurt, Paul Smith, Irene Miracle. Des images de trains en gare d’Istanbul.

MIDNIGHT LIMITED**

1940-Etats-Unis, de Howard Bretherton, avec John King, Marjorie Reynolds. Enquête sur un meurtre qui a pour cadre le réseau du Santa-Fe, sur la ligne Los Angeles – Chicago.

MIDNIGHT RUN * (Midnight Run)

1988 – Etats-Unis, de Martin Best, avec Robert De Niro, Charles Grodin, Yaphet Kotto, John Aston. La traversée des Etats-Unis d’est en ouest.

LA MIGRATION DES MOINEAUX * (Beg ‘ourebis gadagrena)

1979 – URSS, de Temour Bablouani, avec Goudja Bourdouli, Temour Bitchiasvili  Dans un train, un homme se vante d’être un chanteur célèbre.

MILENA*

1990 – France, de Véra Belmont, avec Valérie Kaprisky, Stacy Keach, Gudrun Landgrebe. En France en 1945, un homme et une jeune fille attendent à la gare un train de retour de déportés.

LES MILLES – LE TRAIN DE LA LIBERTE*

1995 – France, de Sébastien Grall avec Jean-Pierre Marielle, Philippe Noiret, Rüdiger Vogler. Evacuation à bord d’un train improvisé de sympathisants communistes et opposants au nazisme avant l’invasion allemande en 1939. Le matériel utilisé, des voitures allemandes restées en France après la guerre, est un peu anachronique et en avance sur son temps, tout comme la locomotive.

MIRAGE *

1965 – Etats-Unis,  de Edward Dmytryk, avec Gregory Peck, Diane Baker, Walter Matthau. Un peu de métro londonien.

LE MIRACULE*

1986 – France, de Jean-Pierre Mocky, avec Michel Serrault, Jean Poiret, Jeanne Moreau, Jean Rougerie, Sylvie Joly, Roland Blanche. Pèlerinage à Lourdes en train.

MISSION IMPOSSIBLE*

1995 – Etats-Unis, de Brian De Palma, avec Tom Cruise, Jean Reno, Emmanuelle Béart. Présence du train dans ce film d’action.

MISSION A MOSCOU * (Mission to Moscow)

1942 – Etats-Unis, de Michael Curtiz, avec Walter Huston, Ann Harding. Vues d’époque sur les quais de la gare de Hambourg, ambiance nazie et croix gammées : un diplomate américain en route pour négocier avec Staline. Passage en train de la frontière russe. Le mécanicien est une femme… ce qui est incroyable à l’époque.

MISSISSIPPI EXPRESS ** (Rock Island Trail)

1950 – Etats-Unis, de Joseph Kane, avec Forrest Tucker, Adele Mara, Bruce Cabot, Adrian Booth, Chill Wills.

La construction du chemin de fer et l’opposition des compagnies de navigation fluviale et de transports routiers. Quelques intéressantes séquences ferroviaires.

LA MODIFICATION*

1969 – France, Italie, de Michel Worms, avec Maurice Ronet, Emmanuelle Riva, Sylva Koscina, Luis Masson.

Le train pour Rome, lieu clos du souvenir.

MOI CHRISTIANE F., 13 ANS, DROGUEE, PROSTITUEE * (Christiane F. Wir Kinder von Bahnhof Zoo)

1981 – RFA, d’Ulrich Edel, avec Natjia Brunckorst, Thomas Hustein, Jean Kuphal. Abords et intérieur d’une gare de Berlin.

LES MOISSONS DU PRINTEMPS * (Racing with the Moon)

1983 – Etats-Unis, de Richard Benjamin, avec  Sean Penn, Elisabeth McGovern, Nicolas Cage.  Pendant la Seconde Guerre mondiale, dans une petite ville des Etats-Unis, les adolescents et les trains qui les emmèneront au front.

MON PETIT POUSSIN CHERI * (My Litt Chickadee)

1940-Etats-Unis, d’Edward Cime, avec Mae West, W.C. Fields, Joseph Calleia, Dick Foran, Donald Meek.

Un train et un voyage dans le Far West.

MONA, L’ETOILE SANS NOM*

1968 – France, Roumanie, de Henri Colpi, avec Marina Vlady, Claude Rich, Cristea Avram. Un rare apeçu des trains roumains.

LE MONDE D’APU *

1959 – Inde, de Satyajit Ray, avec Soumitra Chatterjee, Sharmila Tagore, Swapan Mukherjee. L’Inde, ses foules, ses trains bondés, sa vie très dure.

MONSIEUR KLEIN*

1976 – de Josef Losey, avec Alain Delon et Jeanne Moreau. L’inévitable et inusable 230 G de la SNCF qui se prête volontiers à toutes les sauces…

MONSIEUR VERDOUX * (Monsieur Verdoux)

1944/1946 – Etats-Unis, de Charles Chaplin, avec Charles Chaplin, Mady Corell, Audrey Betz, Martha Raye, Isobel Elsom, Marilyn Nash, Robert Lewis, Allison Roddan, Ada-May, Marjorie Bennett. La version américaine, trains compris, de notre « Landru » national que le monde entier nous envie.

UN MONSIEUR DE COMPAGNIE **

1964 – France, Italie, de Philippe de Broca, avec  Jean-Pierre Cassel, Jean-Claude Brialy, Catherine Deneuve, Annie Girardot, Valérie Lagrange, Sandra Milo, Adolfo Celi, Marcel Dalio, André Luguet, Jean-Pierre Marielle. Un grand réseau « HO » dont le « Monsieur de compagnie » doit assurer l’exploitation sans fautes et dormir dans compartiment de wagon-lits animé, enfumé et sonorisé.

LE MONSTRE DU TRAIN * (Terror Train)

1980 – Etats-Unis, de Roger Spottiswoode, avec Ben Johnson, David Copperfield, Derek McKinnon, Jamie Lee Curtis, Hart Bochner. Bal masqué et cruel dans un train.

LES MONSTRES DE L’ESPACE* (Quatermass and the pit)

1967 – Royaume-Uni, de Roy Ward Baker, avec James Donald, Barbara Shelley, Andrew Keir, Julian Glover.

Le creusement d’un tunnel du métro de Londres montre qu’il y a cinq millions d’années des extraterrestres ont peuplé notre planète. (NB : Issu d’une série qui comprend « Le Monstre » (« The Quatermass Experiment ») en 1955 et « La Marque » (« Quatermass II ») de 1957, tous deux de Val Guest).

MONTE-CARLO ** (Monte-Carlo)

1930 – Etats-Unis, d’Ernst Lubitsch, avec Jeanette McDonald, Jack Buchanan, Claude Allister, Zasu Pitts. Très intéressant pour la rapide vision nocturne d’une 241 A du PLM avec son paraboloïde de Prandtl et le Train Bleu.

LA MORT AUX TROUSSES *** (North by Northwest)

1959 – Etats-Unis, d’Alfred Hitchcock, avec Cary Grant, Eva Marie Saint, James Mason, Jessie Royce Landis, Leo G. Carroil, Martin Landau, Adam Williams, Philip Ober, Edward Platt, Edward Binns. Tourné dans le fameux « Twentieth Century », malheureusement en traction diesel vu l’époque, entre New York et Chicago, et dans la gare de La Salle Street.

UN MORT EN PLEINE FORME * (The Wrong Box)

1966-Royaume-Uni, de Bryan Forbes, avec Raloh Richardson, John Mills, Michael Dudley Moore, Peter Sellers. Au début du siècle, un train déraille.

MORTELLE RANDONNEE *

1982 – France, de Claude Miller, avec Michel Serrault, Isabelle Adjani, Guy Marchand. Courte séquence dans un train italien avec arrivée en gare de Rome, le tout exact.

MOTS CROISES*

1926- France, de Pierre Colombier, avec Michel Linsky, Colette Darfeuil, Marfa Dervilly, Henri Debain, Hubert Daix. Une erreur d’aiguillage, des quiproquos amoureux et des retrouvailles. Une époque de tournage intéressante.

MOURIR D’AIMER*

1970 – France, Italie, d’André Cayatte, avec Annie Girardot, Bruno Pradal, François Simon, Monique Melinand. Le quai d’une gare avant un suicide.

MUSIC LOVERS * (Tchaikovski and the Music Lovers)

1970 – Royaume-Uni, de Ken Russell, avec Richard Chamberlain, Glenda Jackson, Kenneth Colley, Zabella Jeleznska, Max Adrian, Christopher Gable. Le voyage de noces du célèbre compositeur  russe.

MY FIRST WIFE*

1984 – Australie, de Paul Cox, avec John Hargreaves, Wendy Hughes, Lucie Angwin. Le train australien est assez rare au cinéma.

MYSTERY JUNCTION*

1951 – Royaume-Uni, de Michael McCarthy, avec Sydney Taffler, Barbara Murray, Pat Owens, Christine Silver, David Davies, Martin Benson. Dans un train, un écrivain imagine la vie des voyageurs l’entourant.

MYSTERY TRAIN**

1989 – Etats-Unis, de Jim Jarmusch avec Masatishi Nagasi, Youki Kudoh, etc. Trois histoires parallèles qui se passent dans un train. Le tout est filmé à Memphis, ce qui garantirait l’exactitude des trains.

UNE NATION EN MARCHE ** (Wells Fargo)

1937-Etats-Unis, de Frank Lloyd, avec Joël Mc Orea, Frances Dee, Lloyd Nolan, Robert Cummings, John Mc Brown. Pendant la conquête de l’Ouest, la très traditionnelle attaque du train, mais correctement filmée avec du matériel d’époque.

NATTY GAN (The Journey of Natty Gan) *

1985 – Etats-Unis, de Jeremy-PauI Kagan, avec Meredith Salenger, John Cusack, Ray Wise, Lainie Kazan, Scatman Crothers. Traversée des Etats-Unis dans les trains de marchandises par une adolescente et un loup apprivoisé.

NEXT OF KIN*

1942 – Royaume-Uni, de Thorold Dickinson, avec Mervyn Johns, Nova Pilbeam. Espionnage dans un train de nuit (mal ?) reconstitué en studio.

NICK CARTER VA TOUT CASSER**

1964 – de Henri Decoin avec Eddie Constantine. Trains SNCF de l’époque, authentiques, avec des 141-R, des voitures OCEM et un fourgon OCEM dument attaqué.

NIGHT TRAIN TO MEMPHIS*

1946 -Etats-Unis, de Lesley Selander, avec Roy Acuff, Allan Lane, Adele Mara. Présence de séquences ferroviaires en draisine.

NINOTCHKA *

1939 – Etats-Unis, de Ernst Lubitsch avec Greta Garbo, Melvyn Douglas. Accueil par une délégation communiste d’une commissaire du peuple soviétique glaciale dans une gare reconstituée en studio, avec en arrière plan une voiture de la CIWL vraiment ratée…

UN SI NOBLE TUEUR * (The Gentle Gunman)

1952 – Royaume-Uni, de Basil Dearden, avec  John Mills, Barbara Mullen, Dirk Bogarde. Les terrorristes de l’IRA et le métro de Londres à Holborn.

MON NOM EST PERSONNE * (Il mio nomine e Nessumo)

1973 – Italie, de Tonino Valerii, avec Terence Hill, Henry Fonda. De l’or en lingots massifs chargés dans un train qui est décoré avec des marquages américains… mais qui est totalement italien avec sa locomotive affublée d’un chasse-vache, signe marquant du « western spaghetti » peu scrupuleux sur le plan ferroviaire.

NOTRE HISTOIRE*

1984 – France, de Bertrand Blier, avec Alain Delon, Nathalie Baye, Michel Galabru, Sabine Haudepin, Jean-François Stevenin, Gérard Darmon, Ginette Garcin. Rencontre et  rêves et évocation du passé dans un train.

NO WHERE TO GO*

1958 – Royaume-Uni, de Seth Hou, avec George Nader, Maggie Smith. Intéressant pour la gare de Kew-Bridge, à l’ouest de Londres, et l’atmosphère de la fin de la vapeur anglaise.

NUAGES DISPERSÉS* (Wakare-Gumo)

1951 – Japon, de Heinosuke Gosho, avec Keiko Sawamura, Hiroki Kawasaki. Une gare de campagne japonaise.

LA NUIT DES GÉNÉRAUX*

1966 – France, Royaume-Uni, d’Anatole Lit yak, avec Peter O’Toole, Omar Sharif, Donald Pleasance, Tom Courtenay, Philippe Noiret. Les chemins de fer allemands pendant la deuxième guerre mondiale, mais tournage tardif par rapport à la période de référence.

LA NUIT EST MON ROYAUME **

1951 – France, de Georges Lacombe, avec Jean Gabin, Simone Valère, Gérard Oury, Suzanne Dehelly. La réinsertion d’un ancien mécanicien de locomotive, devenu aveugle par un jet de purge de vapeur. Epoque de tournage intéressante avec une forte présence de locomotives à vapeur en service.

NUIT ET BROUILLARD*

1955 – France, d’Alain Resnais. Court-métrage sur les trains des camps de la mort. D’un réalisme cruel. Ne peut être regardé avec une simple vision technique d’amateur de chemins de fer, et rappelle que le chemin de fer, lui aussi, n’a pas servi que de bonnes causes malgré la volonté de ses créateurs.

NUMÉRO DIX-SEPT * (Number Seventeen)

1932 – Royaume-Uni, d’Alfred Hitchcock, avec Leon M. Lion, Anne Grey, John Stuart, Donald Calthrop. Amusant par la présence de modèles réduits médiocres utilisés pour reconstituer une poursuite finale entre un train de marchandises et une voiture.

OCTOPUSSY * (Octopussy)

1983 – Royaume-Uni, de John Glenn,avec  Roger Moore, Maud Adams, Louis Jourdan, Vijay Amritraj, David et Tony Meyer, Kristina Wayborn. Poursuite peu plausible entre un train et une voiture qui finira par rouler sur les rails parallèlement au train.

L’ODYSSÉE DE CHARLES LINDBERGH * (The Spirit of St Louis)

1956 – Etats-Unis, de BiIly Wilder, avec James Stewart, Murray Hamilton, Patricia Smith.  Quelques trains à vapeur américains.

L’ODYSSÉE DU DOCTEUR WASSELL* (The Story cf Dr Wassell)

1944 – Etats-Unis, de Cecil B. De Mille, avec Gary Cooper, Dennis O’Keefe, Laraine Day, Signe Hasso, Carol Thurston, Cari Esmond, Stanley Ridges, Paul Kelly, Elliott Reid. Un train-hôpital de Java accueille des marins rescapés d’un bateau coulé par les Japonais et les conduit jusqu’à un port d’embarquement vers les Etats Unis. Non tourné sur place, et utilisation de matériel roulant américain.

L’OEUF DU SERPENT* (The Serpent’s Egg)

1977 – Allemagne, de Ingmar Bergman avec Heinz Bennent, Liv Ullmann. Quelque beaux tramways allemands pour seule présence ferroviaire.

OH MONSIEUR PORTER ** (Oh Mister Porter)

1937 – Royaume-Uni, de Marcel Varnel, avec Will Hay, Moore Marriott, Graham Moffatt, Sebastian Shaw, Agnes Lauchlan, Percy Walsh, Dennis Wyndham, Dave O’Toole. L’un des films ferroviaires les plus connus au Royaume-Uni : tourné sur la ligne Basingstoke-Alton de l’ancien Southern Railway, avec du très intéressant matériel ancien du London & South Western Railway, il racontre un trafic d’armes situé en fait entre l’Irlande et l’Ulster.

L’OMBRE D’UN DOUTE * (Shadow of a Doubt)

1943-Etats-Unis, d’Alfred Hitchcock, avec Joseph Cotten, Teresa Wright, Patricia Collinge, MacDonald Carey, Henry Travers, Hume Cronyn, Wallace Ford, Edna May Wonacott. Arrivée en train d’un tueur de veuves à  Santa Rosa en Californie.

ON A VOLÉ UN TRAM ** (La ilusion viaja en tranvia)

1953 – Mexique, de Luis Bunuel, avec Lilia Prado, Carlos Navarro, Augustin Isunza, Domingo Soler. Le dernier voyage d’un tramway de Mexico avant la casse.

L’OPÉRATION DIABOLIQUE * (Seconds)

1966 – Etats-Unis, de John Frankenheimer, avec Rock Hudson, Salome Jens, John Randolph, Will Geer, Jeff Corey, Richard Anderson, Murray Hamilton. Les trains de la banlieue d’une grande ville américaine.

L’OPINION PUBLIQUE * (A woman of Paris)

1923 – Etats-Unis, de Charles Chaplin, avec Edna Purviance, Ado Menjou, Carl Miller, Lydia Knott, Charles French, Clarence Geldert, Betty Morrissey, Malvina Polo, Henry Bergman, Charles Chaplin. Le train est « pyschologiquement » présent dans le déroulement du drame, mais on ne le voit guère pour cause de manque de quoi faire des trains de type français… à Hollywood !

L’OR DU RHIN * (Rheingold)

1977 – RFA, de Niklaus Schilling, avec Rudiger Kirschtein, Gunther Malzacker, Alice Treff, Elke Haltau-Derheide. Des retrouvailles dans le Trans Europ Express allemand du même nom, malheureusement pas celui d’avant-guerre.

L’ORDRE ET LA SÉCURITÉ DU MONDE **

1978 – France, de Claude d’Anna, avec Bruno Cremer, Laure Deschanel, Joseph Cotten, Dennis Hopper, Donald Pleasance, Gabriele Ferzetti, Michel Bouquet, Pierre Santini. Beaucoup de trains internationaux, de gares et de voyages en train contemporains à travers l’Europe.

ORIENT.EXPRESS *

1934 – Etats-Unis, de Paul Martin, avec Heatner Angel, Norman Foster, Ralph Morgan. Transposition ferroviaire mais peu réaliste du célèbre « Grand Hôtel ».

ORIENT.EXPRESS *

1944 – Allemagne, de Victor Tomanski, avec Sieg fried Breuer, Rudolph Prack, Gusti Wolf.

Un autre meurtre dans le célèbre train, reconstitué en Allemagne où il ne passait pas à l’époque.

ORIENT.EXPRESS **

1954 – Italie, (Oriente Express), de Carlo Ludovico Bragaglia, avec Silvana Pampanini, Henri Vidal, Eva Bartok, Folco Lulli, Curd Jurgens. La fameuse aventure (réelle) du train bloqué par les neiges.

ORIENT-EXPRESS *

Sans date – Etats-Unis, de Tim McDonald, avec John Leslie, Gina Carrera, Jamie Gillis, Tracy Adams. Un écrivain emprunte le train célèbre pour retrouver l’inspiration et se trouve dans des situations… de type X, dirons-nous. Sans doute le plus confidentiel parmi les nombreux films portant le nom du fameux train !

OSEN AUX CIGOGNES * (Orizuru Osen)

1935 – Japon, de Kenji Mizoguchi, avec Isuzu Yamada, Daijiro Natsukawa, Mitsusaburo Ramon, Arata Shibata.

En attendant le train, un médecin revoit sa jeunesse.

L’OUTRAGE * (The outrage)

1964, Etats-Unis, de Martin Ritt, avec Paul Newman, Laurence Harvey, Cliare Boom, Ed.G.Robinson, William Shatner, Howard Da Silva, Albert Salmi, etc. Un prêtre, un prospecteur et un voleur attendent le train dans une petite gare déserte. Une curieuse histoire les lie. Le train n’en fait pas partie.

OVER THE MOON ***

1939 – Royaume-Uni, de Thornton Freeland, avec Merle Oberon, Rex Harrison, Ursula Jeans.  Des trains de l’ancien réseau du London & North Eastern Railway. Intéressante époque de tournage donnant des trains que l’on ne peut plus voir.

OVERLAND PACIFIC **

1954-Etats-Unis, de Fred F. Sears,  avec Jack Mahoney, Peggy Castie, Pat Hogan, Adele Jergens.

Construction d’une ligne de chemin de fer, rivalités et sabotages.

PACIFIC 231**

1929 – Etats-Unis, Alexandre Laszlo.

1931 – URSS, M. Tchekanovski.

1949 – France, Jean Mitry.

Ces courts métrages illustrent l’oeuvre musicale d’ Arthur Honegger. Les trois sont passionnants. Celui de Jean Mitry, 9 minutes seulement, comporte de belles images de la 231 E 24 Chapelon Nord en marche, avec correspondance entre les rythmes et les sons de la musique.

PACIFIC EXPRESS *** (Union Pacific)

1939 – Etats-Unis, de Cecil B. De Mille, avec Barbara Stanwyck, Joel McCrea, Akim Tamiroff, Robert Preston, Brian Donlevy, Anthony Quinn. On voit la construction du transcontinental et des catastrophes spectaculaires. L’utilisation de maquettes, pour une fois, est bonne, notamment pour une attaque du train par les Indiens et la chute d’une rame le long d’une pente couverte de neige.

PAIN ET CHOCOLAT * (Pane e cioccolata)

1973 – Italie, de Franco Brusati, avec Nino Manfredi, Anna Karma, Paolo Turco, Hugo d’Alessio. Le train des émigrés Italiens sur la ligne du St-Gothard, avec, parfois, le trajet en sens inverse.

PALERME-MILAN, ALLER SIMPLE *

1996 – Italie, de Claudio Fragasso avec Giancarlo Giannini. Voyage dans les trains italiens qui, depuis les années 1990, sont beaux, propres et ponctuels mais toujours aussi bondés.

PANCHO VILLA * (Villa Rides)

1968 – Etats-Unis, de Buzz Kulik, avec Yul Brynner, Robert Mitchum, Maria Grazia Buccella, Charles Bronson, Herbert Lom, Alexander Knox, Fernando Rey, John Ireland, Jill Ireland. Une Nième attaque de train pour libérer Pancho Villa…

PANIQUE DANS UN TRAIN * (Uludzie z posiagu)

1961 – Pologne, de Kazimierz Kutz,avec  Jerry Block, Maciej Damiaecki, Malgosoia Dziedzic, Danuta Szaflarska. En Pologne, pendant la Seconde Guerre mondiale, avec la résistance.

PARADE DE PRINTEMPS * (Easter Parade)

1948 – Etats-Unis, de Charles Walters, avec Judy Garland, Fred Astaire, Peter Lawford, Ann Miller.

Fred Astaire et Judy Garland chantent en duo dans un train.

PARADE DU RIRE * (The Old Fashioned Way)

1934 – Etats-Unis, de William Beaudine, avec W.C.Fields, Jan Dugan, Joe Morrison, Judith Allen, Baby Le Roy. Le train est intéressant par l’époque de tournage.

LES PARAPLUIES DE CHERBOURG *

1963 – France, de Jacques Demy, avec Catherine Deneuve, Nino Castelnuovo, Anne Vernon, Marc Michel, Ellen Farner, Mireille Perrey. Dans le cadre d’une immortelle  comédie musicale, le départ des appelés pour l’Algérie, et en train.

LA PARENTELE (Rodnia)*

1984 – URSS, de Nikita Mikhalkov, avec Svetlana Krioutchkova, Nikita Mikhalkov, Nonna Mordioukova, Andreï Petrov. La nuit agitée dans un compartiment couchettes du train de Moscou.

LE PARIA*

1968 – France, de Claude Carliez, avec Jean Marais, Marie-José Nat, Horst Frank, Nieves Navarro. Hold-up dans l’express Tanger-Anvers ( ?).

PARIS-BLUES* (Paris-Blues)

1961 – Etats-Unis, de Martin Ritt, avec Paul Newman, Sydney Poitier, Joan Woodward, Serge Reggiani, Diahann Carrol. Tourné en partie dans une gare parisienne.

PARIS BRULE-T-IL ? *

1966 – France, de René Clément, avec Jean-Paul Belmondo, Alain Delon, Kirk Douglas, Yves Montand, Glenn Ford, Jean-Louis Trintignant, Charles Boyer, Orson Welles, Robert Stack, Gert Froebe, Leslie Caron, Bruno Cremer, Claude Dauphin, Daniel Gélin, Michel Piccoli, Pierre Dax, Jean-Pierre Cassel, Antony Perkins, Claude Rich, Simone Signoret, Pierre Vaneck, Michel Lonsdale, etc… bref, une distribution plus qu’éclatante et des stars à la pelle ! Le chemin de fer joue un très second rôle : René Clément a-t-il oublié son inoubliable « Bataille du Rail » ?

PARIS EST TOUJOURS PARIS * (Parigi e sempre Parigi)

1951 – Italie, de Luciano Emmer, avec Aldo Fabrizzi, Henry Guisol, Ave Ninchi. Les supporters d’une équipe de football ita lienne font le voyage en train vers Paris.

PARIS-ROME-PARIS / ROME-PARIS-ROME * (Siniori in carozza!)

1951 – Italie, de Luigi Zampa, avec Aldo Fabrizzi, Peppino De Filippo, Sophie Desmarets. La double vie d’un contrôleur des FS, marié à Rome et avec une maîtresse à Paris.

PARIS, TEXAS *

1984 – RFA, de Wim Wenders, avec Harry Dean Stanton, Nastassja Kinski, Dean Stockwell, Aurore Clément, Hunter Carson, Bernard Wicki. L’errance le long de la voie du chemin de fer dans paysage désolé, le Texas vu de l’Allemagne…

UNE PARISIENNE *

1957 – France, Italie, de Michel Boisrond, avec Brigitte Bardot, Charles Boyer, Henri Vidal, Nadia Gray, André Luguet, Noèl Roquevert. A voir pour la visite officielle d’une famille royale à la station «Porte Dauphine » de la ligne de Petite Ceinture de Paris.

PARTIR REVENIR*

1985 – France, de Claude Lelouch, avec Annie Girardot, Jean-Louis Trintignant, Michel Piccoli, Eric Berchot. Les trains de la déportation.

PAS DE GUE DANS LE FEU*(Vogne broca net)

1967 – URSS, de Cleb Panfilov, avec Inna Curikova, Mihail Kononov, Anatolij Solomycin, Maja Bulgakova. Le train sanitaire, et la guerre entre les blancs et les rouges.

PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE *(Mamie) 1964 – Etats-Unis, d’Alfred Hitchcock, avec Tippi Hedren, Sean Connery, Diane Baker, Martin Gabel. Pour une scène au début du film dans une gare.

LES PAS PERDUS *

1964- France, de Jacques Robin, avec  Michèle Morgan, Jean-Louis Trintignant, Michel Vitold, Jean Carmet, Catherine Rouvel. Une rencontre gare Saint-Lazare, à Paris.

PETER IBBETSON*

1935 – Etats-Unis, de Henry Hathaway avec Gary Cooper et Ann Harding. Brève séquence dans une gare de « London » reconstituée en studio.

LE PETIT TRAIN DU FAR-WEST * (A ticket to Tomahawk)

1950- Etats-Unis, de Richard Sale, avec Dan Dailey, Anne Baxter, Marilyn Monroe, Jack Elam. La diligence vaincue par le train, avec une des premières apparitions à l’écran de Marilyn Monroe.

LE PETIT MONDE DE DON CAMILLO*

1952 – France et Italie, de Julien Duvivier, avec Fernandel, Gino Cervi, Sylvie, Vera Talchi, Franco Interlenghi. Quelques intéressants aperçus du chemin de fer italien des années 1950, avec la gare de Brescello.

LA PETITE DAME DU WAGON-LITS *

1936 – France, de Maurice Cammage, avec Colette Darfeuil, Germaine Roger, Suzanne Tréville, Paul Pauley, René Lestelly, Louis Florencie. Rencontre dans un train entre une dame légère et un jeune fiancé.

UNE PETITE FEMME DANS LE TRAIN*

1932 – France, de Karel Anton, avec Meg Lemonnier, Henri Garat, Edwige Feuillère, Léon Bélières, Pierre Etchepare. Quiproquo à propos d’un déraillement.

THE PHANTOM EXPRESS *

1932 – Etats-Unis, d’Emory Johnson, avec J. Farreli, William Collier Jr,, Sally Blare. Une ligne de chemin de fer et de mystérieux déraillements. Epoque intéressante pour le tournage.

PICCADILLY INCIDENT *

1946 – Royaume-Uni, de Herbert Wilcox, avec Anna Neagle, Michael Wilding, Michael Laurence. Des images maintenant anciennes de la gare de Waterloo (Londres) et du Southern Railway.

PICKPOCKET*

1959 – France, de Robert Bresson, avec  Martin Lasalle, Marika Green, Pierre Leymarie, Jean Pelegri, Kassagi, Pierre Etaix. Vols à la tire dans le métro de Paris.

LES PIRATES DU MÉTRO * (The Taking of Pelham One Two Three)

1974 – Etats-Unis, de Joseph Sargent, avec Walter Matthau, Robert Shaw, Martin Balsam, Hector Elizondo, Earl Hindman, Tony Roberts, James Broderick, Dick O’Neill, Lee Wallace. Une rame du métro de New York, son conducteur et ses voyageurs pris en otages.

LES PIRATES DU RAIL *

1937 – France, de Christian-Jaque, avec Charles Vanel, Erich von Stroheim, Simone Renant, Marcel Dalio, Susy Prim, Lucas Gridoux. Pirates et chemin de fer au Tonkin. Les Chemins de Fer de Provence jouent le rôle, faute d’un tournage au Tonkin, avec les modifications nécessaires que l’on pourra s’amuser à déjouer.

UN PITRE AU PENSIONNAT *  (You’re neyer too Young)

1956 – Etats-Unis, de Norman Taurog, avec Jerry Lewis, Dean Martin, Diana Lynn, Nina Foch. En dernière séquence : Union Station à Los-Angeles et confortable train du Southern Pacific américain des années 1950. Jerry Louis est un bon pitre.

PLACES RÉSERVÉES * (Berth Mark)

1929 – Etats-Unis, de Lewis R. Foster, avec Stan Laurel, Oliver Hardy, Harry Bernard, Baldwin Cooke. Laurel et Hardy prennent le train.

LE PLAISIR **

1951 – France, de Max Ophuls,  avec Madeleine Renaud, Ginette Leclerc, Mila Parely, Danielle Darrieux, Pierre Brasseur, Jean Gabin, Paulette Dubost, Mathilde Casadessus, Héléna Manson, René Blancard, Louis

Seigner. Un voyage en train pour un groupe de dames en Normandie à la Belle époque. La 030-C en tête du train est plausible pour un « marchandises-voyageurs » d’une petite ligne rurale, mais trop lente pour un « express » comme annoncé. Les voitures, aux couleurs curieuses, sont, comme la locomotive, plutôt du type omnibus. Les gares sont belles et l’ensemble est plaisant.

PLEIN LES BOTTES * (Tramp, Tramp, Tramp)

1926 – Etats-Unis, de Harry Capra, avec Harry Langdon, Tom Murray, Edwards Griffin. Harry Langdon et le train. A voir pour l’époque de tournage.

LE PLUS GRAND DES HOLD-UP * (The Great Bank Robbery)

1969 – Etats-Unis, de Hy Averback, avec Kim Novak, Zero Mostel, Clint Walker, Akim Tamiroff, Sam Jaffe, Elisha Cook Jr. Une Nième attaque de train.

LE POINT ZÉRO * (Stunde Nuli)

1977 – RFA, d’Edgar Reitz, avec Kai Taschner, Herbert Weissbach, Gunter Schimann, Anette Junger. L’Allemagne d’après la seconde guerre mondiale.

POISON PEN **

1939 – Royaume-Uni, de Paul L. Stem, avec  Flora Robson, Ann Todd, Edward Chapman. Les petites gares et le matériel roulant de l’ancien réseau du London, Midland & Scottish Railway à une époque où il était en service.

LE POLE EXPRESS*

2004 – Etats-Unis, de Robert Zemeckis avec Leslie Harter Zemeckis, Eddie Deezen, Tom Hanks. A la recherche du père Noël dans un pôle nord magique et en train.

POLICE FEDERALE LOS ANGELES * (To live and die in L-A)

1985 – Etats Unis, de William Friedkin, avec William L. Petersen, Willem Dafoe, John Pankow. Intéressante poursuite d’un train de marchandises américain effectuée en voiture et en roulant sur les emprises d’une gare de triage, par dessus les rails, les voies parallèles, les leviers d’aiguillage, et tout ce qui peut gêner une voiture de police. L’ensemble est exact et montre que pour poursuivre un train, il faut mieux prendre… le train.

POLONIA EXPRESS*

1957 – RDA, de Kurt Jung-Alsen, avec Horst Schon, Alice Graf, Gerhard Bienert. En 1920, grève politique des cheminots.

LE PONT DE CASSANDRA * (Cassandra Crossing)

1976 – Royaume-Uni, de George Pan Cosmatos, avec Sophia Loren, Richard Harris, Martin Sheen, Ingrid Thulin, Ava Gardner, Burt Lancaster, Lou Castel. Quelques vues d’un train disons « international » avec un terroriste porteur d’un germe virulent et mortel.

LE PONT DE LA RIVIÈRE KWAI * (The Bridge on the River Kwai)

1957 – Royaume-Uni, de David Lean, avec William Holden, Alec Guinness, Jack Hawkins, Sessue Hayakawa, James Donald, Geoffrey Home. Très connu, musique comprise, mais beaucoup plus un film de guerre qu’un film ferroviaire, puisque le train n’apparaît qu’à la fin du film pour sauter avec le fameux pont. Tourné à Ceylan, ce qui ne donnera guère un film exact qui aurait exigé des trains japonais et un site en Birmanie ou Thaïlande.

LE PORT DE LA DROGUE * (Pickup on South Street)

1953 – Etats-Unis, de Samuel Fuller, avec Richard Widmark, Jean Peters, Thelma Ritter, Murvyn Vye, Richard Kiley, Willis B. Bou chey, Milburn Stone, Edwards, Frank Joan Crawford, Davis, Carlton. Pickpockets dans le métro de New York. Belles bagarres dans le métro de New-York, sauf quand tout le monde se regarde du coin de l’œil et quand les pick-pockets sévissent.

LA PORTE DU CIEL * (La Porta del cielo)

1944/46 – Italie, de Vittorio De Sica, avec Marina Berti, Maria Mercadier, Ronaldo Lupi, Massimo Girotti. Le monde des trains de pèlerins.

LA PORTE DU PARADIS * (Heaven’s Gate)

1980- Etats-Unis, de Michael Cimino, avec Kris Kristofferson, Isabelle Huppert, Christopher Walken, John Hurt. Arrivée du héros en train, censée être vers 1890 dans le Wyoming.

LES PORTES DE LA NUIT *

1946- France, de  Marcel Carné, avec Yves Montand, Nathalie Nattier, Pierre Brasseur, Serge Reggiani, Saturnin Fabre, Julien Carette, Mady Berry, Dany Robin, Jean Vilar, Raymond Bussières, Sylvia Bataille, Christian Simon. La station Barbès Rochechouart de la ligne de métro a été reconstituée dans un studio parisien.

LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY * (The picture of Dorian Gray)

1945 – Etas-Unis, de Albert Lewin, avec Geroge Sanders, Hurd Hatflield, Donna Read, Angela Lansbury, etc.  Puisqu’il s’agit d’un roman d’Oscar Wilde, on peut espérer voir des gares londonniennes de la fin du XIXe siècle.

UNE POULE, UN TRAIN… ET QUELQUES MONSTRES * (Vedo nudo)

1969 – Italie, de Dino Risi, avec Nino Manfredi, Sylvia Koscina, Véronique Vendell.  Dans l’un des sketches du film, un mécanicien trompe son épouse avec sa locomotive.

POUR TOI J’AI TUE * (Criss Cross)

1948 – Etats-Unis, de Robert Siodmak, avec Burt Lancaster, Yvonne de Carlo. La belle gare Union Station de Los Angeles, un rare tramway « Interurbain » finissant sa vie, des voitures américaines des années 1940 à profusion. Le train reste quand même peu présent.

POUR L’AMOUR DU CIEL/ON VA SE FAIRE SONNER LES CLOCHES * (For Heaven ‘s Sake)

1926 – Etats-Unis, de Sam Taylor, avec Harold Lloyd, Jobyna Ralston, Noah Young, James Mason. Accident comique entre une locomotive et une luxueuse automobile complètement.

POUR MOI ET MA MIE * (For me and my gal)

1942 – Etats-Unis, de Busby Berkeley, avec Judy Garland, Gene Kelly, George Murphy. En 1916 à Clifton Junction, et autres petites villes des Etats-Unis lors d’une tournée théâtrale. Beaux trains composés de voitures métalliques à gros rivets de l’époque et leurs « roomettes » à deux lits superposés. On voit aussi l’intérieur d’une luxueuse « private car » que l’on pouvait, si on en était propriétaire, faire accrocher aux trains.

LA POURSUITE IMPITOYABLE ** (The Chase)

1966 – Etats-Unis, de Arthur Penn avec Marlon Brando, Robert Redford. Quelques bonnes scènes authentiques sur des trains de marchandises américains de l’époque.

PRENDS LA ROUTE *

1936 – France, de Jean Boyer, avec Claude May, Colette Darfeuil, Jacques Pills, Georges Tabet. Un autorail Renault VH dans son « jus » tout neuf, à son époque.

PREUVE D’AMOUR *

1987 – France, de Miguel Courtois,avec  Michel Auclair, Gérard Darmon, Anaïs Jeanneret, Jean Rougerie, Sylvie Orcier, Jacques Spiesser. Au cours d’un voyage en train pour un critique de cinéma.

LE PRINTEMPS, L’AUTOMNE ET L’AMOUR

1955 – France, de Gilles Grangier, avec Fernandel, Nicole Berger, Claude Nollier, Philippe Nicaud, Andrex, Georges Chamarat. Seul le générique, avec l’arrivée en gare de Montélimar d’une rame tirée par une Pacific Sud-Est, retiendra l’attention de l’amateur de chemins de fer.

PRISCA*

1921 – France, de Gaston Roudes, avec Rachel Devirys, Constant Rémy, Maurice Schultz, Julio De Romero. L’ingénieur de chemin de fer et ses amours.

LE PRISONNIER DE ZENDA * (The Prisoner of Zenda)

1937- Etats-Unis, de John Cromwell, avec Ronald Crowman, Madeleine Carroll. Arrivée dans un royaume d’Europe centrale imaginaire d’opérette, et dans un « Orient Express » qui n’a rien à voir avec le vrai et aux lettres fraîchement peintes.

LE PRISONNIER DE ZENDA * (The Prisoner of Zenda)

1952 – Etats-Unis, de Richard Thorpe, avec Stewart Granger, James Mason, Deborah Kerr, Louis

Calhern, Jane Greer. Remake du précédent, copié plan par plan, mais tourné avec des trains réels des années 1950.

LA PRISONNIÈRE*

1968 – France, de Henri-Georges Clouzot, avec Elisabeth Wiener, Laurent Terzieff, Dany Carrel, Bernard Fresson, Michel Etcheverry. Une tentative de suicide d’une jeune femme hélàs justifie seule la présence du train.

LE PROCÈS * (The Trial)

1963 – France, d’Orson Welles, avec Anthony Perkins, Jeanne Moreau, Elsa Martinelli, Romy Schneider, Suzanne Flon, Madeleine Robinson, Orson Welies, Akim Tamiroff, Fernand Ledoux, Maurice Teynac, Michael Lonsdale. Utilisation de la Gare d’Orsay, l’ancien terminus du PO à Paris, mais dont l’activité ferroviaire n’a jamais cessé, rappelons-le.

LES PROFESSIONNELS ** (The Professionals)

1966 – Etats-Unis, de Richard Brooks, avec Burt Lancaster, Lee Marvin, Claudia Cardinale, Robert Ryan, Jack Palance, Woody Strode, Ralph Bellamy. La protection d’un train transportant 100.000 dollars en pièces d’or, pendant l’une des nombreuses révolutions mexicaines, en 1917, demande l’intervention de « professionnels » américains. Vu dès le début du film, le train est sérieusement restitué.

PROPRIÉTÉ INTERDITE *** (This Property is Condemned)

1966 – Etats-Unis, de Sydney Pollack, avec Nathalie Wood, Robert Redford, Charles Bronson, Kate Reid, Mary Badham, Alan Baxter, Robert Blake. Près de la Nouvelle-Orléans, les licenciements rendus nécessaires par la crise économique des années 1930  frappant une compagnie de chemins de fer. De nombreuses et belles images de trains.

LA PROVINCIALE*

1980- France, Suisse, de Chaude Goretta, avec Nathalie Baye, Angela Winkler, Bruno Ganz, Pierre Vernier, Patrick Chesnais. Retour en train vers la Lorraine d’une jeune provinciale déçue par Paris.

PULLMAN BRIDE*

1916 – Etats-Unis, de Mack Sennett, avec Clarence Badger, Mac Swain, Gloria Swanson. Voyage de noces mouvementé sur le Santa Fe. Vu l’époque

QUAND PASSENT LES CIGOGNES * (Letiat jouravly)

1957 – URSS, de Mikhaïl Kalatozov, avec Tatiana Samoïlova, Alexeï Batalov, Vassili Merkouriev, Fiodor Invanovitch. Les trains et les soldats de la Seconde Guerre mondiale,  coté russe.

QUAND TU LIRAS CETTE LETTRE *

1953 – France, de Jean-Pierre Melville, avec Juliette Gréco, Philippe Lemaire, Daniel Gauchy, Yvonne Samson, Irène Galter, Jacques Deval, Yvonne de Bray. Le séducteur d’une femme meurt, écrasé sous un train.

QUARANTE-NEUVIÈME PARALLÈLE ** (49th Parallel)

1941 – Royaume-Uni, de Michael Powell, avec Laurence Olivier, Leslie Howard, Eric Port mann, Anton Walbrook, Glynis Johns. En 1941, fuite en train de six marins rescapés d’un sous-marin allemand à travers le Canada.

LES QUATRE CAVALIERS DE L’APOCALYPSE *  (The Four Horsemen of the Apocalypse)

1961 – Etats-Unis, de Vincente Minnelli, avec Glenn Ford, Ingrid Thulin, Charles Boyer, Lee J. Cobb, Paul Henreid, Karl Boehm, Paul Lukas, Yvette Mimieux. A Paris, sous l’occupation, un attentat dans le métro et des adieux à la gare. (NB : a ne pas confondre avec le remake du célèbre film muet de Rex Ingram qui porte le même titre, réalisé en 1921 avec Rudolph Valentino et Alice Terry et dont l’action se déroulait pendant la Première Guerre mondiale).

LES QUATRE DE L’ESPIONNAGE * (Secret Agent)

1936- Royaume-Uni, d’Alfred Hitchcock, avec Madeleine Carroll, John Gielgud, Peter Lorre, Robert Young. En Suisse un accident de train met fin à la carrière d’espions.

LES QUATRE FILS DE KATIE ELDER * (The sons of Katoe Elder)

1965 – Etats-Unis, de Henry Hathaway, avec John Wayne, Dean Martin, Martha Hyer, Machael Anderson, etc. Un des derniers grands « Waynoscopes » avec ce bel acteur qui souffre d’un cancer et peine beaucoup pour terminer ce film. Le train y est peu présent, mais très correctement filmé.

QUATRE GARÇONS DANS LE VENT * (A Hard Day’s Night)

1964 – Royaume-Uni, de Richard Lester, avec les Beatles, Wilfrid Brambell. Les Beatles prennent le train à Paddington pour donner un concert. Tournage en traction diesel sur la ligne de Taunton à Barnstaple, mais… le train n’est pas dans le vent du film.

LE QUATRE-VINGT-QUATRE  PREND DES VACANCES *

1949 – France, de Léo Joannon, avec Rellys, Marie Marquet, Paulette Dubost, Gabriello. A saisir au vol sans mériter le voyage : le passage rapide d’une 141 TC Ouest sur la ligne de la Grande Ceinture de Paris.

UNE QUESTIONDE VIE OU DE MORT * (A Matter of Life and Death)

1946 – Royaume-Uni, de Micha Powell, avec David Niven, Kim Hunter, Robert Coote, Richard Attenborough, Marius Goring, Raymond Massey. Une gare du XXIe siècle imaginée à l’époque où le film fut tourné.

QUIET WEDDING**

1940 – Royaume-Uni, d’Anthony Asquith, Margaret Lockwood, Derek Farr, Peggy Ashcroft. Tourné sur une petite ligne de l’ancien réseau du Great Western Railway.

QUI EST LE TRAITRE? * (Tumbleweed)

1953 – Etats-Unis, de Nathan Juran, avec Audie Murphy, Chill Wills, John Russeil, Lee Van

Cleef. Dans l’Ouest américain, enquête sur l’attaque d’un train.

LA RAGAZZA DEL WAGONE LETTO*

1979 – Italie, de Fernandino Baldi, avec Silvia Dio niso, William Berger, Frank Torell. Le titre allemand, « Horror Sex im Nachtexpress », suffit pour situer ce film… destiné autant aux amateurs d’arrière-trains que de trains…

LE RAIL (Scherben)*

1921 – Allemagne, de Lupu-Pick, avec Werner Krauss, Edith Posca, Paul Otto, Hermine Strassmann-Witt, Lupu-Pick. L’inspecteur de la compagnie de chemin de fer a séduit la fille du garde-barrière. S’il y a des trains dans le film, l’époque de tournage fera qu’ils seront eux aussi séduisants …

RAIL (Rotaie)

1929 – Italie, Mario Camerini, Maurizio d’Ancora, Kâte Von Nagy, Danièle Crespi. Un voyage en train.

LE RAIL TRAGIQUE ** (The Block Signal/Tragic Railway)

1926 – Etats-Unis, Frank O’Connor, Ralph Lewis, Jean Arthur, Hugh Allen. Les malheurs d’un conducteur de locomotive du Santa-Fe. L’époque fait de ce film un document historique. 

THE RAILROADER **

1965 – Canada, de Gerald Potterton, avec Buster Keaton. Buster Keaton traverse le Canada en draisine. Rien que pour cela, on demande à voir !

RAPIDE DE NUIT*

1948 – France, de Marcel Blistène, avec Sophie Desmarets, Jane Marken, Roger Pigaut, Maurice Teynac, Jean Brochard. Le Havre-Paris en train avec des gangsters en fuite. L’époque de tournage est intéressante pour garantir un matériel roulant authentique.

LE RAPIDE DE SIBÉRIE *

1929 – Italie, de Righelli, avec Renée Heribel, Fritz Kortner, Alex Bernard, William Freshman. Epoque de tournage intéressante, mais il reste de savoir si c’est en Russie.

LE RAPIDE TRANSSIBÉRIEN ** (Transibirski Ekspress)

1977 – URSS, d’Eldor Urazbaev, avec Hassanali Achimov, Nonna Terenteïeva. A voir pour un trajet en train entre Kharbin et Moscou pendant la période soviétique.

THE REBEL**

1961 – Royaume-Uni, de Robert Day, avec Tony Hancock, George Sanders, Grégoire Aslan, Dennis Price, Oliver Reed. Principalement des trains de la banlieue londonienne, mais aussi la rare vision d’une Pacific Bulleid du Southern Railway. 

 THE REBEL SET*

1959 – Etats-Unis, de Gene Fowler, avec Greg Palmer, Kathleen Crowley, Edward Platt. Des gangsters s’enfuient en train.

REDS (Reds) *

1981 – Etats-Unis, de Warren Beatty, avec Warren Beatty, Diane Keaton, Jack Nicholson, Gene Hackman, Jerzy Kosinsky, Maurren Stappleton, Paul Sorvino, Jan Lowe, Bessie Love. La révolution bolchévique de 1917, ses gares et ses trains, mais sous quelle forme puisque c’est une production américaine ?

REGAIN *

1937 – France, de Marcel Pagnol, avec Gabriel Gabrio, Orane Demazis, Marguerite Moreno, Fernandel, Robert Le Vigan, Henri Poupon, Odette Roger, Milly Mathis, Edouard Delmont, Charles Blavette, Paul Dullac, Louisard, Charblay, Jean Castan, Louis Gay, Robert Bassac, Rollan, Louis Chaix, Albert Spanna. Une locomotive-tender 242 TA du PLM peut être aperçue au vol

LA REINE VICTORIA** (Victoria the Great)

1937 – Royaume-Uni, de Herbert Wilcox, avec Anna Neagle, Anton Walbrook, H.B. Warner, Walter Rilla, Mary Morris, Charles Carson, Felix Aylmer. Une rare occasion de voir le train authentique du voyage de noces de la souveraine et du Prince consort en 1841.

LA RENARDE (Gone to earth)

1950 – Royaume Uni, de Michael Powell, Emeric Pressburger, et avec Jennifer Jones, David Farrar, Cyril Cusack. La séquence qui passe pour ferroviaire est en fait un voyage avec un tracteur routier à vapeur, mais certains cinéphiles ne savent pas que les trains roulent sur des rails….

RENDEZ- VOUS AVEC LA PEUR * (Night of the Demon/Curse of the Demon)

1957 – Royaume-Uni, de Jacques Tourneur, avec Dana Andrews, Peggy Cummins, Nial McGinnis, Athene Seyler, Maurice Denham, Ewan Roberts, Liam Redmont, Peter Elliot. Au moins pour voir une 230 du London, Midland & Scottish Railway de type «Stanier » avec une rame de voitures.

LES RENDEZ-VOUS D’ANNA*

1978 – France, Belgique, de Chantal Ackerman, avec Aurore Clément, Helmut Griem, Magali No Hans Zieschler, Lea Massari, Jean- Pierre Cassel. Voyages en train.

RENÉ-LA-CANNE *

1976 – France, de René Girod, avec Gérard Depardieu, Michel Piccoli, Sylvia Kristel, Jean Carmet, Valérie Mairesse. Des trains français et allemands pendant la Seconde Guerre mondiale.

RETOUR A L’AUBE **

1938 – France, de Henri Decoin, avec Danielle Darrieux, Pierre Dux, Jacques Dumesnil, Pierre Mingand, Raymond Cordy, Thérèse Dorny, Samson Fainsilber. Intéressant pour les plans extérieurs tournés en Hongrie avec le matériel des chemins de fer hongrois, et à une époque rarement inventoriée.

LE RETOUR DE DON CAMILLO *

1953 – France, Italie, de Julien Duvivier, avec Fernandel, Gino Cervi, Alexandre Rignault, Edouard Delmont, Thomy Bourdelle, Leca Gloria, Paolo Stoppa, Charles Vissière. Don Camillo revient chez lui en train.

LE RETOUR DU DOCTEUR MABUSE * (Im Stan lentz des Dr Mabuse)

1962 – RFA, Italie, France, de Harald Reinl, avec Lex Baxter, Gert Froebe, Daliah Lavi, Wolfgang Preiss. Le docteur Mabuse s’improvise mécanicien de locomotive et provoque un accident ferroviaire grave.

RETOUR VERS LE FUTUR – 3 **

1990 – Etats-Unis, de Robert Zemeckis avec Michel J.Fox, Christopher Lloyd. Le train exact tient le premier rôle dans ce film, même si des maquettes sont utilisées. Toutefois quelques locomotives « futurisées » avec des cônes d’obus ou des ailerons de fusées prêtent à rire tout au plus.

LA RÉVOLTE DES APACHES * (Winnetou I)

1963 – RFA, France, Yougoslavie, de Harald Reinl, avec Pierre Brice, Lex Baxter, Mario Adorf, Marie Versini.  Vers 1860 les Apaches se liguent contre chemin de fer. Mais le tournage a eu lieu en Europe avec des trains modifiés pour avoir l’air américains… ce qui est l’inverse des trains des « western spaghetti », pour une fois…

UN REVENANT *

1946 – France, de Christian Jacque, avec Louis Jouvet, Gaby Morlay, Ludmila Tcherina, Jean- Brochard, François Périer, Louis Seigner, Marguerite Moreno, une brillante distribution à laquelle s’ajoute la gare de Lyon-Perrache.

RICHES ET CÉLÈBRES * (Rich and Famous)

1981 – Etats-Unis, de George Cukor, avec Jacqueline Bisset, Candice Bergen, David Selby, Hart Bochner. Un train de voyageurs formé de voitures anciennes se situant en 1959 est l’élément ferroviaire du film.

LE RIDEAU DÉCHIRÉ (Tom Curtain)

1966 – Etats-Unis, d’Alfred Hitchcock, avec Paul Newman, Julie Andrews, Lila Kedrova, Wolfgang Kieling, Hansjoerg Pelmy, Tamara Toumanova. Quelques intéressants tramways d’Allemagne de l’Est, filmés sur place avant le montage du film aux Etats-Unis.

RIDE THE HIGH IRON *

1958 – Etats-Unis, de Don Weiss, avec Don Taylor, Sally Forrest, Raymond Burr, Lisa Golm, Otto Waldis, Nester Paiva, Mae Clark, Mau rice Marsac, Robert Johnson. Epoque de tournage intéressante permettant de voir un matériel qui a disparu depuis. « High iron » désigne, en argot ferroviaire américain, une voie ou une ligne principale pour les trains rapides. 

RIO LOBO ** (Rio Lobo)

1970 – Etats-Unis, de Howard Hawks, avec John Wayne, Jorge Rivero, Jennifer O’Neill, Jack Elam, Victor French, Christopher Mitchum. Pendant la guerre de Sécession, l’attaque du train nordiste par des sudistes, de la graisse sur la voie et un essaim de guêpes… Technique redoutable bien connue dans l’Ouest sauvage pour paralyser la locomotive et faire fuir les occupants du train ! Pas sûr que cela marche aujourd’hui avec un TGV.

RIVAUX ** (Under Pressure)

1935 – Etats-Unis, de Raoul Walsh, avec Victor McLaglen, Edmund Lowe, Florence Rice, Charles Bickford. A voir pour le percement d’un tunnel ferroviaire sous l’East River, à New York.

LES RIVAUX DU RAIL *** (Denver and Rio Grande)

1952 – Etats-Unis, de Byron Haskin, avec Sterling Hayden, Dean Jagger, Edmond O’Brien, Laura Eliott, Zasu Pitts. La lutte par tous les moyens, y compris les plus bas, pour la traversée des Montagnes Rocheuses, entre le «Denver and Rio Grande Railroad » et le «Canyon City and San Juan Railroad ». On voit deux locomotives se précipiter l’une contre l’autre, un glissement de terrain, un déraillement provoqué par une charge d’explosif et une poursuite sur la ligne : le spectacle est complet.

LES RODEURS DE L’AUBE * (Rage at Dawn)

1955 – Etats-Unis, de Tim Whelan, avec Randolph Scott, Forrest Tucker, Mara Powers, J. Carrol Naish, Edgar Buchanan. Des trains attaqués par des voleurs.

ROME-EXPRESS*

1932 – Royaume-Uni, de Walter Forde, avec Conrad Veidt, Gordon Harker, Esther Raiston, Joan Barry, Harold Huth, Cedric Hard wicke, Franck Vosper. A voir pour s’amuser au jeu des sept erreurs comme une Pacific de la compagnie du PLM, avec les écrans pare-fumées montés à l’envers, et des wagons-lits construits dans un studio anglais. En extérieur, quelques plans dans les installations de la compagnie, notamment gare de Lyon, qui ne peuvent être inexacts. (NB : Un remake existe sous le titre de « Sleeping Car to Trieste ») .

ROME-EXPRESS *

1949 – France, de Christian Stengel, avec Hélène Perdrière, Denise Grey, Marie-Reine Kergal. Un contrôleur des wagons-lits veut se marier.

ROOM FOR TWO *

1940 – Royaume-Uni, de Maurice Elvey, avec Frances Day, Vic Oliver. A voir pour une locomotive de la série « King Arthur » qui quitte Victoria Station et qui, dans le plan suivant devient une locomotive de la série « Castle » de l’ancien réseau du Great Western Railway en route pour Reading. Mais, qu’importe, les images par elles-mêmes sont intéressantes.

LA ROUE ****

1923 – France, d’Abel Gance, avec Ivy Close, Séverin-Mars, Gabrielle De Gravone, Georges Térof. Ce très beau film a inspiré le poème symphonique d’Arthur Honegger « Pacific 231 » et donne une vision lyrique du rail et des locomotives à vapeur. Passionnant, rien que pour les images d’époque.

LA ROUE***

1956 – France, de Maurice Delbez, avec Jean Servais, Pierre Mondy, François Guérin, Catherine Anouilh, Claude Laydu. Un film totalement différent du précédent et de grande valeur ferroviaire, souvent présenté comme un remake du premier, mais c’est tout autre chose. La locomotive vedette du deuxième film est la BB 9004 du record du monde et le matériel roulant est celui de la SNCF des années 1950, ce qui est très intéressant pour la valeur documentaire.

LA ROUTE DES INDES (A Passage to India) *

1984 – Royaume-Uni, David Lean, Peggy Ashcroft, Judy Davis, James Fox, Mec Guinness, Victor Bannerjee.

Les trains archi-bondés des Indes et réellement filmés sur place.

RUNAWAY RAILWAY *

1965 – Royaume-Uni, de Jan Darnley-Smith, avec Sydney Taffler, Ronnie Barker, Graham Stark, Hugh Lloyd, Roger Avon, Bruce Wightman. Des enfants réparent une vieille locomotive mais se trouvent mêlés à une attaque de train postal.

RUNAWAY TRAIN/À BOUT DE COURSE ** (Runaway Train)

1985 – Etats-Unis, d’Andrel Konchalovsky, avec Jon Voight, Eric Roberts, Rebecca De Mornay, Kyle T. Heffner, John P. Ryan. Dans les années 1980 deux évadés se réfugient dans un train ce qui se terminera par une catastrophe.

SABOTAGE A BERLIN * (Desperate Journey)

1942 – Etats-Unis, de Raoul Walsh, avec Errol Flynn, Ronald Reagan, Nancy Coleman, Raymond Massey, Alan Hale, Arthur Kennedy, Sig Rumann, Ronald Sinclair, Albert Basserman, Elsa Bassermann. L’équipage d’un bombardier américain abattu s’échappe d’Allemagne par le train. L’intérieur de la voiture-salon de Goering apparaît dans le film.

SABOTEUR SANS GLOIRE *(Uncertain Glory)

1944 – Etats-Unis, de Raoul Walsh, avec Errol Flynn, Paul Lukas, Jean Sullivan, Lucile Watson, Faye Emerson, James Flavin, Douglas Dumbrille, Shelcon Leonard. Censé se dérouler en France pendant l’occupation, avec un criminel endossant la responsabilité du sabotage d’un pont ferroviaire.

LES SALAUDS DORMENT EN PAIX* (Warui Yatsu Hodo Yoko Nemuru)

1960 – Japon, d’Akira Kurosawa, avec Toshiro Mifume, Takeshi Kato, Massayuki Mon. Un voiture écrasée par un train constitue la scène ferroviaire principale.

SALE RÊVEUR*

1977 – France, de Jean-Marie Perler,avec Jacques Dutronc, Léa Massari, Jean Bouise, Maurice Benichou, Marthe Villalonga, Nathalie Perier, Greg Germain. Suicide ferroviaire manqué… on espère que le train, au moins, est réussi.

SALON WAGON E 417*

1939 – Allemagne, de Paul Verhoven, avec Curd Jurgens, Paul Horbiger, Hilde Korber, Käte Von Nagy. Rencontres dans un train de luxe. Epoque de tournage intéressante.

SALONIQUE NID D’ESPIONS *

1936 – France, de Georg Wilhelm Pabst, avec Pierre Blanchar, Dita Parlo, Pierre Fresnay, Louis Jouvet. Curieuse séquence ferroviaire, sans doute tournée sur une ligne en voie métrique française de l’époque, mais l’action se situe en Grèce, à Salonique, qui est en voie normale. Exactitude douteuse, donc, mais qualité des images et du train certaines.

SANS LENDEMAIN *

1939 – France, de Max Ophfuls, avec Edwige Feuil1ère, Georges Rigaud, Michel François, Georges Lannes, Paul Azais, Daniel Lecourtois. Un départ en train (manqué) pour Le Havre. L’époque de tournage garantit l’authenticité des trains aperçus.

SCAMPOLO * (Scampolo)

1941 – Italie, de Nunzio Malasomma, avec Lilia Silvi, Amedeo Nazzari, Carlo Romano. Le projet de la construction d’un chemin de fer en Sardaigne. (NB. D’autres films, même thème et titre approximativement, mais avec de moins en moins de chemin de fer, existent : « Scampolo » (« Ein Kind der Strasse »), tourné en 1932 par Hans Steinhoof avec, notamment, Dolly Haas et Karl-Ludwig Dieh, « Scampolo 53 » de 1953 en Italie ou « Les femmes mènent le jeu » réalisé par Giorgio Blanchi avec, notamment, Maria Fiore et Henri Vidal, enfin « Mademoiselle Scampolo » en 1957 d’Alfred Weidenmann, avec Romy Schneider, Paul Hubschmid, Georg Thomalia, Victor de Kowa, Eva-Maria Meinecke, Peter Carsten.)

SECTION  SPÉCIALE*

1974 – France, de Costa-Gavras, avec Louis Seigner, Michel Lonsdale, Ivo Garrani, François Maistre, Henri Serre, Pierre Dux, Jacques François, Claudio Gora, Julien Bertheau, Claude Piéplu. Entrée d’un train en gare de Vichy avec l’éternelle 230 G de la SNCF.

SEPT ANS DE RÉFLEXJON * (The Seven Year Itch)

1955 – Etats-Unis, de Bulty Wilder, avec Marilyn Monroe, Tom Eweli, Robert Strauss, Evelyn Keyes, Oscar Homolka, Victor Moore. Rien que pour la bouche d’aération du métro de New York qui soulève la robe de Marilyn Monroe… mais aussi  de la gare, où des célibataires temporaires d’été, qui ne sont pas des amateurs de trains, guettent l’âme sœur.

SEPT SECONDES EN ENFER * (Hour of gun)

1967 – Etats-Unis, de John Sturgess, avec James Garner, James Robards, Rovert Ryann, Albert Salmi, Charles Aidman, etc… C’est, en quelque sorte, « Règlement de compte à OK Korral » revu et corrigé à la lumière d’une meilleure connaissance de la vérité historique. Pas sûr, pour autant, que les trains soient revus à la même aune.

LA SEPTIÈME VICTIME * (The Seventh Victim)

1943 – Etats-Unis, de Mark Robson, avec Kim Hun ter, Tom Conway, Jean Brooks, Hugh Beaumont, Erford Gage, Isabel Jewell. Une grande panique dans le métro.

LES SEPT COLLINES DE ROME* (Seven hills of Roma)

1958 – Italie, de Roy Roland, avec Mario Lanza, Marina Alassio, Renato Rascel, Peggie Castle, etc.. Une rencontre dans un train, une petie amie détournée, une situation compliquée, un chanteur à voix magnifique, mais le train arrive à l’heure à Rome.

SERENADE A TROIS * (Design for living)

1933 – Etats-Unis, d’Ernst Lubitsch, avec Fredric March, Gary Cooper, Edward Everett Horton, Miriam Hopkins, Jane Darwell. Dans le train qui se dirige vers Paris, deux amis inséparables recontrent une jeune femme.

LE SERGENT NOIR (Sergeant Rutledge)

1960 – Etats-Unis, de John Ford, avec Jeffrey Hunter, Constance Towers, Woody Strode, Billie Burke, Willis Bouchey, Carleton Young. Un procès devant un tribunal militaire dans l’Ouest, une affaire de viol dans le cadre d’une unité de cavalerie composée de soldats noirs.

THE SERVANT * (The Servant)

1963 – Royaume-Uni, de Joseph Losey, avec Dirk Bogarde, James Fox, Sarah Miles, Wendy Craig, Catherine Lacey, Patrick Magee. L’arrivée d’un train tiré en traction diesel à la gare londonienne de Saint Pancras .

SERVICE SECRET CONTRE BOMBE ATOMIQUE * (Night Boat to Dublin)

1946 – Royaume-Uni, de Lawrence Huntingdon, avec Robert Newton, Raymond Lovell, Guy Middleton. Départs de trains à la gare londonienne de Waterloo.

SEUL CONTRE TOUS *(Rails into Laramie)

1954 – Etats-Unis, de Jesse Hibbs, avec Dan Duryea, John Payne, Mary Blanchard, Lee Van Cleef. La construction du chemin de fer à Laramie.

SEVEN SINNERS **

1936 – Royaume-Uni, d’Albert de Courville, avec Constance Cummings, Edmund Lowe, Thomy Bourdelle, Henry Oscar, Félix Aylmer. Accidents, trains et gares sur le Southern Railway, avec utilisation d’images tirées du film « The Wrecker » (voir à « W »).

SHANGHAI EXPRESS * (Shangai Express)

1931 – Etats-Unis,de Joseph Von Sternberg, avec Marlene Dietrich, Clive Brook, Anna May Wong, Warner Oland, Eugene Pallette, Gustav von Seyffertiz. Un train  d’Extrême-Orient reconstitué a Hollywood.

SHERLOCK HOLMES ATTAQUE L’ORIENT-EXPRESS * (The Seven Percent Solution)

1976 – Etats-Unis, de Herbert Ross, avec Alan Arkin, Nicol Williamson, Robert Duvall, Laurence Olivier, Vanessa Redgrave, Jo Grey. Poursuite entre deux trains se situant en Autriche entre Vienne et Istanbul.

SHOAH*

1976/1985 – France, de Clande Lanzmann. Les trains vers les camps de la mort. Comme pour « Nuit et brouillard », la gravité du thème ne peut laisser sans l’interroger un simple regard d’amateur de trains…

LE SIGNAL ROUGE**

1948 – France, d’Ernest Neubach, avec Erich von Stroheim, Denise Vernac, Frank Villard, Yves Deniaud. Un accident de train lui ayant pris sa femme, un homme se venge en provoquant des déraillements.

LE SILENCE* (Tystnaden)

1963 – Suède, d’Ingmar Bergman, avec Ingrid Thulin, Gunnel Lindblom, Jôrgen Linstrôm, Haakan Jahnberg.

Voyage très bergmanien en train… long, silencieux, dans un compartiment dont on ne sort guère… L’ennui Bergmanien bien connu que même le train n’arrive pas à surmonter.

THE SILK EXPRESS**

1933 – Etats-Unis, de Ray Eneright avec Neil Hamilton, Shella Ferry, Arthur Byron. Un train spécial, chargé de soie, traverse les Etats-Unis en pleine crise économique et doit arriver à bon port malgré des empêcheurs de trafiquer en rond décidés à le faire dérailleur.

SIMPLON TUNNEL ***

1958 – RDA, du Dr Gottfried Kolditz, avec Hans Fincher, Brigitte Krause, H. Weinheimer, Gerry Wolff. Histoire très détaillée de la construction du tunnel du Simplon entre 1898 et 1905.

SING AS WE GO **

1934 – Royaume-Uni, de Basil Dean, avec Gracie Fields, John Loder. Des trains d’excursion de l’ancien réseau du London, Midland & Scottish Railway au départ et à l’arrivée à Blackool, et une époque de tournage très intéressante garantissant l’authenticité.

UN SINGE EN HIVER*

1961 – France, d’Henri Verneuil, avec  Jean Gabin, Jean-Paul Belmondo, Suzanne Flon, Noèl Roquevert, Gabrielle Dorziat, Paul Frankeur. Présence d’une Pacific de l’ancien réseau de l’Etat.

SIX HEURES A PERDRE *

1946 – France, d’Alex Joffe, avec Jean Levitte, André Luguet, Dany Robin, Denise Grey, Jean-Jacques Delbo, Pierre Larquey. L’attente du train, une histoire complexe pour qu’une valise reste sur le quai de la gare lorsque le train part.

SLEEPERS WEST**

1941 – Etats-Unis, d’Eugène Forde, avec Lou Breslow, Stanley Rauch. De Denver à San-Francisco par le « Comanche » dans une ambiance d’intrigue policière.

SLEEPING CAR**

1933 – Royaume-Uni, d’Anatole Litvak, avec Madeleine Carroll, Ivor Novello, Laddie Cliff, Kay Hammond, Stanley Holloway. Rencontre dans un wagon-lits, mais reconstitution du train en studio. A voir pour des plans extérieurs sur le réseau PLM, près de Paris.

SLEEPING CAR TO TRIESTE*

1948 – Royaume-Uni, de John Paddy Carstairs, avec Jean Kent, Albert Lieven, Derrick de Marney, Paul Dupuis, Rona Anderson, David Tomlinson, Bonar Colleano, Grégoire Aslan. Remake de « Rome-Express » (voir à « R »). Espionnage dans un train.

SMITH LE TACITURNE*(Whispering Smith)

1948 – Etats-Unis, de Leslie Fenton, avec Alan Ladd, Robert Preston, Brenda Marshall, Donald Crisp. Un détective contre les pilleurs de trains.

SNOWPIERCER (LE TRANSPERCENEIGE) *

2013 – Corée du Sud, de Bong Joon Ho avec Chris Evans, Song Kang Ho, Ed Harris, John Hurt. Un fantastique train condamné à rouler éternellement sur la planète en pleine glaciation pour la survie de ses voyageurs, avec à bord une guerre de classe sociale entre les voyageurs diversement protégés du froid. Et le réchauffement climatique, alors ?

UN SOIR DE RIXE * (Waterloo Road)

1944 – Royaume-Uni, de Sidney Gilliat, avec John Mills, Stewart Granger, Alastair Sim. Une poursuite entre les voies de Waterloo Station.

UN SOIR UN TRAIN*

1968 – France, Belgique, d’André Delvaux, avec Yves Montand, Anouk Aimée, Adriana Bogdan, François Beukelaers. Un voyage en train pour un couple entre rêve et réalité.

SOIXANTE ANNÉES GLORIEUSES / SOIXANTE ANS DE RÈGNE / SOIXANTE ANS DE GLOIRE**

(Sixty Glorious Years)

1938 – Royaume-Uni, d’Herbert Wilcox, avec Anna Neagle, Anton Wallbrook, C. Aubrey Smith, Walter Rilla, Charles Carson, Félix Aylmer. Histoire du règne de la reine Victoria. Trains d’époque fournis pour le tournage par l’ancien réseau du London, Midland & Scottish Railway.

LE SOLEIL ET LES ROSES * (Taiko to bara)

1956 – Japon, de Keisuke Kinoshita, avec Katsuo Nakamura, Akira Ishihama, Sadako Sawa mura, Yoshiko Kuga. Suicides sous un train du père et du fils.

SOLEIL ROUGE * (Sole rosso/Red Sun)

1971 – France, Italie, Espagne, de Terence Young, avec Charles Bronson, Ursula Andress, Toshiro Mifume, Alain Delon, Capucine, Luc Merenda. Poursuite en train à travers les Etats-Unis (« western paella », et non « western spaghetti », puisque tourné en Espagne, et train espagnol mal déguisé en train américain)

LE SOLITAIRE DE FORTHUMBOLDT*  (Break heart Pass)

1976 – Etats-Unis, de Tom Gries, avec Charles Bronson, Ben Johnson, Richard Crenna, Jill Ireland, Charles Durning, Ed Lauter. Dans l’Ouest américain, aventures dans et autour d’un train.

SOLITUDE * (Lonesome)

1929 – Etats-Unis, de Paul Fejos, avec Barbarea Kent, Glenn Tryon, Fay Holderness, Gustave Par tos, Eddie Phillips. La foule de New York dans le métro bondé. Epoque de tournage intéressante montrant l’ancien matériel.

SOLO **

1969 – France, de Jean-Pierre Mocky, avec Jean-Pierre Mocky, Denis Le Guillou, Anne Deleuze. Plusieurs séquences dans une gare de marchandises parisienne, avec matériel roulant encore ancien.

SONS OF THE SEA*

1939 – Royaume-Uni, de Maurice Elvey, avec Leslie Banks, Cecil Parker, Kay Walsh. Un train de l’ancien Great Western Railway à Dartmouth.

SOUPÇONS * (Suspicion)

1941 – Etats-Unis, d’Alfred Hitchcock, avec Cary Grant, Joan Fontaine, Sir Cedric Hardwicke, Nigel Bruce, Dame May Whitty.Une scène en train au début du film.

LE SOUPIRANT*

1963 – de et avec Pierre Dax, France Arnel. Quelques scènes tournées sur les quais de la gare de l’Est. Voitures DEV de la SNCF.

SOURCE CODE*

2011-Etats-Unis, de Ducan Jones avec Michelle Monaghan, Vera Farmiga, Jake Gyllenhaal. Science-fiction et un peu de train.

SOUS LE PLUS GRAND CHAPITEAU DU MONDE *** (The Greatest Show on Earth)

1953 – Etats-Unis, de Cecil B. DeMille, avec Betty Hutton, Cornel Wilde, Charlton Heston, Dorothy Lamour, Gloria Grahame, James Stewart, Henry Wilcoxon, Lyle Bettger. Deux trains complets transportent un immense cirque en tournée à travers les Etats-Unis, avec manoeuvres de chargement et de déchargement, départs des deux trains, montage et démontage du cirque, un accident spectaculaire (maquettes) entre les deux rames.

SOUS LE REGARD DES ÉTOILES * (The Stars Look Down)

1939 – Royaume-Uni, de Carol Reed, avec Michael Redgrave, Emly Williams, Margaret Lockwood, Nancy Price, Edward Rigby. Quelques trains dans le pays de Galles.

LE SPORT FAVORI DE L’HOMME * (Man’s Favorite Sport)

1964 – Etats-Unis, de Howard Hawks, avec Rock Hudson, Paula Prentiss, Maria Perschy, John McGiver, Charlene Holt. Un journaliste de la pêche au lancer voyage en train.

SPY TRAIN*

1943 – Etats-Unis, de Harold Young, avec Richard Travis, Catherine Craig. Une bombe à retardement dans un train.

SQUADRON LEADER X*

1943 – Royaume-Uni, de Lance Comford, avec Eric Portman, Ann Dvorak, Frederick Richter, Barry Johns. Quelques scènes à Waterloo Station (Londres).

STARDUST MEMORIES * (Stardust Memories)

1980 – Etats-Unis, de Woody Allen, avec Woody Allen, Charlotte Rampling, Jessica Harper, Marie-Christine Barrault, Tony Roberts. Evocation d’une catastrophe ferroviaire par Woody Allen.

STARMAN * (Starman)

1985 – Etats-Unis, de John Carpenter, avec Jeff Bridges, Karen Allen, Charles Martin Smith, Richard Jaeckel, Robert Phalen, Tony Edwards. Un train  bizarre à Las Vegas pour un extra-terrestre.

STARS IN MY CROWN*

1950 – Etats-Unis, de Jacques Tourneur, avec Joel McCrea, Ellen Drew, Dean Stockwell, James Mitchell, Lewis Stone, Alan Hale, Amanda Blake, Jack Lambert, Junao Hernandez, Conie Gilchrist, Ed Begley, Arthur Hunnicutt, Charles Kemper. Quelques plans avec un train de voyageurs de l’époque.

STAZIONE TERMINI/STATION TERMINUS ** (Stazione Termini)

1953 – Italie, Etats-Unis, de Vittorio De Sica, avec Jennifer Jones, Montgomery Cliff, Gino Cervi, Paolo Stoppa. Le film se passe dans la gare de Rome Termini alors fleuron de l’architecture moderne.

LA STAZIONE * (Le chef de gare)

1991 – Italie, de Sergio Rubini, avec Sergio Rubini, Margherita Buy, Ennion Fantastichini. Les passions du chef de gare d’une petite ville italienne.

STOP PRESS GIRL *

1949 – Royaume-Uni, de Michael Sally avec  Ann Howes, Gordon Jackson. Une jeune fille a le mystérieux pouvoir d’arrêter les trains.

LA STORIA * (La Storia)

1985 – Italie, de Luigi Comencini, avec Claudia Cardinale, Lambert Wilson, Andrea Spada, Florenzo Florentini, Francisco Rabal, Antonio Degli Schiavi. Un départ en train manqué pendant la Seconde Guerre mondiale en Italie.

STREAMLINE EXPRESS *

1936 – Etats-Unis, de Leonard Jory, avec Evelyn Verables, Esther Forbes, Sidney Blackmer, Vince Barrett, Clay Clement. Un intéressant train futuriste, écartement large, deux étages, coiffeur, salon de beauté, salle de billard, dancing, etc. Reconstitution en studio pour les intérieurs, et maquettes pour le reste.

SUBWAY*

1985 – France, de Luc Besson, avec  Christophe Lambert, Isabelle Adjani, Richard Bohringer, Michel Galabru, Jean-Hughes Anglade, Jean- Pierre Bacri, Jean Bouise. Vision « branchée » du métro de Paris.

SUPER EXPRESS*

1982 – Etats-Unis, de Dan Curtis, avec Vic Morrow, Steve Lawrence, Robert Alda. Train futuriste et invraisemblable, à réaction nucléaire, entre New York-Los Angeles. L’ « Hyperloop » fera-t-il mieux ?

SUPER EXPRESS 109*

1975 – Japon, de Junya Sato, avec Ken Taka Kura, Shin Ichi Chiba, Kel Yamamoto. Chantage à la bombe dans le Shinkansen japonais.

SUPERMAN * (Superman : the Movie)

1978 – Etats-Unis, de Richard Donner, avec Christo pher Reeve, Marlon Brando, Gene Hackman, Jackie Cooper, Glenn Ford, Trevor Howard, Ned Beatty, Margot Kidder, Valérie Perrine, Maria Sche Terence Stamp, Phyllis Taxter, Susannah York. Superman vole au secours d’un train rapide.

LES  SURPRISES DU SLEEPING*

1933 – France, de Karl Anton, avec Florelle, Cleo, Claude Dauphin, Jacques Louvigny, Léonce Corne, Jean Gobet. Rencontre, dans un train, entre un prince et une voyageuse.

LE SURVIVANT DES MONTS LOINTAINS * (Night Passage)

1957 – Etats-Unis, de James Neilson, avec James Ste wart, Audie Murphy, Dan Duryea, Dianne Foster, Brandon de Wilde. Une attaque de train pour voler la paye des ouvriers.

SYLVIA SCARLETT (Sylvia Scarlett)*

1935 – Etats-Unis, de George Cukor, avec Katharine Hepburn, Cary Grant, Edmund Gwenn. Une jeune femme déguisée en garçon voyage en train avec son père, escroc professionnel. Epoque de tournage intéressante. Le train, avec ses compartiments « third class » à portières latérales et son couloir latéral, est très anglais.

TAIKOUN ** (Tycoon)

1947 – Etats-Unis, de Richard Wallace,avec  John Wayne, Laraine Day, Sir Cedric Harwicke, Judith Anderson, James Gleason, Anthony Quinn, Paul Fix. La construction d’une ligne de chemin de fer dans la Cordillère des Andes.

LA TAVERNE DE L’IRLANDAIS* (Donovan’s Reef)

1963 – Etats-Unis, de John Ford, avec John Wayne, Lee Marvin, Elizabeth Allen, Jack Warden, Cesar Romero, Dorothy Lamour, Marcel Dalio, Mike Mazurki. Un réseau  en « O » avec des trains Lionel, avec lequel joue Lee Marvin entre deux beuveries et quelques bagarres. Pas vraiment un comportement de collectionneur…

LES TÉMÉRAIRES * (The Raiders)

1963-Etats-Unis, de Herschel Daugherty, avec Robert Culp, Judi Meredith, James McMullan, Brian Keith, Simon Oakland, Harry Carey Jr. Même Calamity Jane défend le chemin de fer contre les éleveurs de bétail.

LE TEMPS D’AIMER ET LE TEMPS DE MOURIR ** (A Time to Love and a Time to Die)

1958 – Etats-Unis, de Douglas Sirk, avec John Gavin, Liselotte Pulver, Jock Mahoney, Keenan Wynn, Diter Borsche, Erich-Maria Remarque, Klaus Kinski. Les soldats allemands du front russe arrivent en train en permission, pendant la Seconde Guerre mondiale. Une belle fresque, une poignante histoire d’ammour sur fond d’effondrement de l’Allemagne, et la destruction d’un réseau ferré.

TEMPTATION HARBOUR **

1947 – Royaume-Uni, de Lance Comford, avec Robert Newton, Simone Simon, William Hartnell, Marcel Dalio. On voit la cabine d’aiguillage et la gare maritime de Newhaven dans une belle ambiance de l’ancien Southern Railway.

TENDRE POULET *

1977 – France, de Philippe de Broca, avec Annie Girardot, Philippe Noiret, Catherine Alric, Hubert Deschamps, Paulette Dubost, Roger Dumas, Raymond Gerome, Guy Marchand, Simone Renant, Georges Wilson. Un voyage en train de Paris à Honfleur.

TERREUR  A L’OUEST * (The Bounty Hunter)

1954 – Etats-Unis, d’André De Toth, avec Randolph Scott, Marie Windsor, Ernest Howard Petrie, Dolores Dom. Pillage de trains, mais tourné aux Etats-Unis à une époque où le matériel roulant ancien est encore présent.

TERREUR DANS LE SHANGAI EXPRESS* (Panico en el Transiberianico/Horror Express)

1972 – Espagne, d’Eugenio Martin, avec Christopher Lee, Peter Cushing, Telly Savalas, Alberto de Mendoza.

Tout se passe presque uniquement dans un train, mais beaucoup plus ibérique qu’asiatique, si l’on se fie aux traductions du titre ?

TÊTE BLONDE*

1949 – France, de Manrice Cam, avec Jules Berry, Denise Grey, Michèle Philippe, Jeanne Pusier-Gir, Pauline Carton, Jean Tissier, Robert Pizani, Marcel Mouloudji. Une découverte macabre dans le métro, à l’époque des Sprague.

THÉRÈSE RAQUIN*

1953 – France, Italie, de Marcel Carne, avec Simone Signoret, Raf  Vallone, Sylvie, Jacques Duby, Roland Lesaffre. Quelques extérieurs avec une 2D2 9100, et quelques tramways lyonnais.

THOM CARNER* (The Power and the Glory)

1933 – Etats-Unis, de William K. Howard, avec Spencer Tracy, Colleen Moore, Ralph Morgan, Helen Vinson. La vie du président d’une compagnie de chemin de fer.

THOMAS L’IMPOSTEUR*

1964 – France, de George Franju, avec Emmanuelle Riva, Fabrice Rouleau, Jean Servais, Sophie Dares, Michel Vitold. Départs en train se situant pendant la Première Guerre mondiale.

TIR GROUPÉ*

1982 – France, de Jean-Claude Missiaen, avec Gérard Lanvin, Véronique Jeannot, Michel Constantin, Mario David. Assassinat dans un train de banlieue.

DER TOD FAHRT MIT*

1962 – RFA, de Denis Sculty, avec Sonja Ziemann, Helmut Schmid, Tony Wright. Quelques scènes ferroviaires.

TOKYO-GA*

1985 – RFA, de Wim Venders, avec  Chishu Ryu, Yunaru Atsuta, Werner Herzog. Hommage à Yasujiro Ozu, metteur en scène japonais, et amoureux des trains.

TONI*

1934 – France, de Jean Renoir, avec Charles Blavette, Jenny Helia, Celia Montalvan, Max Dalban, Edouard Delmont, Andrex, André Kovachevitch. Au début et à la fin du film, plans extérieurs et intéressants de voies et de matériel roulant PLM.

TONNERRE * (Thunder)

1929 – Etats-Unis, de WiIIiam Nigh, avec Lon Chaney, James Murray, George Duryea, Phyllis Haver.

La vie d’un cheminot filmée à une époque intéressante sur le plan ferroviaire.

TOP SECRET! * (Top Secret!)

1984 – Etats-Unis, de Jim Abrahams, avec David et Jerry Zucker, Val Khmer, Lucy Gutteridge, Peter Cushing, Michael Gough, Omar Sharif, Major Whiley, Jeremy Kemp. Parodie des films d’espionnage, et vision d’un train.

TORTILLARD POUR TITTFIELD ** (The Tittfield Thunderbolt)

1951 – Royaume-Uni, de Charles Crichton, avec Stanley Holloway, George Relph, Nauton Wayne, John Gregson, Godfrey Tearle, Hugh Griffith, Gabrielle Brune, Sidney James. Lutte pour la survie d’une ligne secondaire. Tournée sur la ligne de Limpley Stoke à Camerton et  scène finale tournée dans la gare de Temple Meads à Bristol,  avec des locomotives de l’ancien Great Western Railway.

TOTAL RECALL *

1990 – Etats-Unis, de Paul Verhoeven, avec Arnold Schwarzenegger. Schwarzie flanque la pagaille dans le métro de Los-Angeles, mais ce n’est que du virtuel.

TOUCHEZ PAS AUX BIJOUX * (Il monde sara nostro)

1957 – Italie, de Rovira Beleta, avec Jorge Mistral, Mariso De Lesa, Mara Bernie. Les trains postaux italiens.

LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS *** (Around the World in 80 Days)

1956 – Etats-Unis, de Michael Anderson, avec David Niven, Cantiflas, Robert Newton, Shirley McLaine, etc.

Tournages de Londres à Paris par le «train bateau» et sur le réseau du Nord, de Bombay à Knolpy et d’Allahabad à Calcutta par le Great Indian Peninsula Railway, et de San Francisco à Fort Kearney aux Etats-Unis.

TOUS EN SCENE * (The Band Wagon)

1953 – Etats-Unis, de Vincente Minnelli, avec Fred Astaire, Cyd Charisse, Oscar Levant, Nanette

Fabray, Jack Buchanan. Arrivée en train et début du film dans une gare de New York, des images de trains aux Etats-Unis.

TOUT EST A VENDRE * (Wszysto na soredaz)

1968 – Pologne, d’Andrzej Wajda, avec Beata Tyszkiewickz, Elzbicta Czyszebska, Andrzej Lapicki, Daniel Olbrychski. La mort d’un acteur polonais sous les roues d’un train.

TOUT PRÈS DE SATAN * (Ten Seconds to Hell)

1959 – Etats-Unis, de Robert Aldrich, avec Jack Palance, Jeff Chandler, Martine Carol, Robert Cornthwaite, Wesley Addy. Les difficultés d’une équipe de déminage après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

TOUTE UNE VIE*

1974 – France, de Claude Lelonch, avec Marthe Kel1er, André Dussolier, Charles Denner, Caria Gravina, Charles Gérard. Les trains de la déportation et ceux de la Première Guerre mondiale.

TRAFIC D’HOMMES * (Stand up and Fight)

1938 – Etats-Unis, de W.S. Van Dyke, avec Wallace Beery, Robert Taylor, Florence Rice, Charles Bickford. Concurrence entre chemin de fer et diligence.

LA TRAGÉDIE DU JAPON*  (Nikon No Higeki)

1953 – Japon, de Keisuke Kinishita, avec Yuko Mochizuki, Yoko Katsuragi, Masami Taura, Teiji Takahashi. Suicide sous un train.

LA TRAGEDIE DE LA MINE ** (Kameradschatt)

1931 – France, de Georg Wilhelm Pabst, avec Ernst Busch, Alexander Granach, Fritz Kampers. Très intéressante séquence tournée en extérieur dans une gare du réseau du Nord (donc d’avant la SNCF) avec un train omnibus remorqué par une 230A et des voitures à portières latériales sur deux essieux, le tout d’époque et parfaitement exact.

TRAHISON A ATHENES* (The angry hills)

1959 – Etats-Unis, de Robert Aldrich avec Robert Mitchum, Stanley Baker. Pendant la Seconde Guerre mondiale en Grèce, scènes de trains bondés en gare d’Athènes.

TRAHISON SUR COMMANDE** (The counterfeit traitor)

1962 – Allemagne, de George Seaton, avec William Holden, Lili Palmer, Hugh Griffith, Carl Raddatz, Ulf Palme, Ernest Schröder, Charles Régnier, etc…  Belle histoire d’espionnage dans l’Allemagne nazie, et un bon film tourné sur place, à Berlin, avec du chemin de fer authentique encore proche, une quinzaine d’années après, de celui de l’époque.

LE TRAIN***

1964 – Etats-Unis, France, Italie, de John Frankenheimer, avec Burt Lancaster, Paul Scofield, Jeanne Moreau, Michel Simon, Suzanne Flon. Un bon film ferroviaire, soigneusement tourné avec ce qui restait du matériel ancien vingt ans après. L’histoire réelle du train des tableaux confisqués dans les musées parisiens par les Allemands et qui ne parviendra jamais en Allemagne, grâce aux résistants qui se sacrifient pour l’Art. Déraillements, bombardements (y compris du triage de Trappes avec la cabine d’aiguillage factice !), sabotages se succèdent. Les amateurs pointus regretteront de voir furtivement la silhouette d’une 141-R, échappée à la vigilance de Frankenheimer, locomotive apparue sur le réseau français après la guerre, mais c’est bien la seule grande inexactitude du film.

LE TRAIN*

1973 – Italie, France, Pierre Granier-Deferre, Jean-Louis Trintignant, Romy Schneider, Nike Arrighi, Régine, Franco Mazzieri, Maurice Biraud. Pendant l’exode de 1940, des hommes et des femmes fuient.

TRAIN, AMOUR ET CRUSTACÉS * (It Happened to Jane)

1959 – Etats-Unis, de Richard Quine, avec Dons Day, Jack Lemmon, Ernie Kovacs, S. Forrest. Elevage de homards contre le chemin de fer.

UN TRAIN DANS LA NUIT*

1934 – France, de René Hervil, avec Dolly Davies, Alice Tissot, Héléna Manson, Georgius. Inspiré du « Train frantôme » de Walter Forde.

UN TRAIN POUR DURANGO* (Un treno per Durango)

1967 – Italie, Espagne, de William Hawkins et Bianco Manini, avec Anthony Steffen, Mark Dammond, Dominique Boschero. Une attaque de train.

UN TRAIN S’EST ARRÊTÉ ** (Ostanovilsia polezd)

1982 – URSS, de Vadim Abdrachitov, avec Oleg Borissov, Anatoli Solonitsyne, Nina Rousa lanova, Lioudmila Zaitseva. Enquête sur la collision en pleine nuit d’un express et d’un train de marchandises. Bon film tourné à l’époque soviétique dont le cinéma commence son ouverture sur le monde.

TRAIN 56 * (Tag 56)

1944 – Suède, d’Anders Henrikson, avec Anders Henrikson, Aino Taube, George Fant. « La bête humaine » suédoise, en somme.

TRAIN D’ENFER*

1965 – France, de Gilles Grangier, avec Jean Marais, Marisa Mell, Titchi, F Vernon. Complot international et sur les toits d’un train.

TRAIN D’ENFER*

1985 – France, de Roger Hanin, avec Roger Hanin, Gérard Klein, Christine Pascal, Robin Renucci, Henri Tisot, Hammou Graia, Fabrice Eberhard. Crime inspiré par le racisme dans le train de Paris à Vintimille.

LE TRAIN DE BERLIN S’EST ARRÊTÉ * (Verspàtung in Marienborn)

1963 – RFA, France, Italie, de Rolf Haedrich, avec José Ferrer, Sean Flynn, Jess Hahn, Nicole Courcel. Tentative de fuite vers l’Ouest.

LE TRAIN DE 8H47**

1927 – France, Georges Pallu, Max Lerel, Louis Moret, Londes, Hudot.

1934 – France, Henry Wulschleger, Bach, Fernandel, Charpin, Fernand Ledoux.

1952 – France, Jack Pinoteau, Magali No, Darry Cowl.

Trois films inspirés par le roman de Courteline, la version de 1947 justifie les deux **.

TRAIN DE LUXE *** (Twentieth Century)

1934 – Etats-Unis, de Howard Hawks, avec John Barrymore, Carole Lombard, Walter Connoly, Roscoe Karns, Ralph Forbes, Dale Ful1er, Etienne Girardot. Un couple de comédiens se rend de New-York à Chicago dans le mythique « Twentieth Century Limited », et, ô joie, en traction vapeur. La locomotive J3a carénée en forme d’obus, signée Looewy, est à l’honneur.

TRAIN DE NUIT * (Pociag)

1960 – Pologne, de Jerzy Kawalerowicz, avec Zbiniew Cybulskï, Lundina Winnicka, Léon Niemszyk. Un train de vacances en Pologne.

TRAIN DE NUIT POUR MUNICH* (Night Train to Munich)

1940 – Royaume-Uni, de Carol Reed, avec Rex Harrison, Margaret Lockwood, Paul Henreid, Basil Radford, Naunton Wayne. Evasion hors d’Allemagne, utilisation de plans de locomotives à vapeur allemandes filmées en extérieur.

TRAIN DE PLAISIR **

1935 – France, de Léo Joannon, avec Frédéric Duvallès, Germaine Roger, Marguerite Moreno, Saturnin Fabre, Pauline Carton, Jeanne Fusier-Gir, José Noguero, Oudart. Voyages en train vers le bord de la mer, on une Pacific du réseau de l’Etat au départ de la Gare Saint-Lazare.

TRAIN DE PLAISIR * (Liebesprusse aus der Lederhose)

1978 – RFA, Gunter Otto, Peter Steiner, Erich Kleiber, Rosl Mayr, Franz Muxeneder. Deux passionnés de traction vapeur sauvent une ligne secondaire en payant… de leur personne.

LE TRAIN DE 8 H 47 * (Murder she Said)

1951 – Etats-Unis, de George Pollock, avec Margareth Rutherford, Arthur Kennedy, James Robertson Justice. Meurtre dans un train anglais, énigme vue depuis un autre train roulant sur une voie parallèle et résolue par Miss Marple. Trains anglais d’époque, très confortables, gare de Paddington.

LE TRAIN DES ÉPOUVANTES * (Dr Terror’s House of Horrors)

1965 – Royaume-Uni, de Freddie Francis, Peter Cushing, Christopher Lee, Donald Sutherland, Ursula Howeils. Des histoires d’horreur racontées dans un compartiment, mais peu ou pas de trains à voir.

LE TRAIN DES SUICIDES*

1931 – France, d’Edmond T. Greville, avec Guy Peclet, Vanda Gréville, Vidallin, Raymond Blot, René Ferte, Blanche Bernis, Simone Bourday, André Standard. Suicide collectif envisagé dans un train.

LE TRAIN DU DESTIN * (Train of Events)

1949 – Royaume-Uni, de Charles Crichton, avec Sidney Cole, Basil Dearden, Valérie Hobson, Jack Warner, John Clements, Irina Baro nova, Susan Shaw, John Downing. Film à sketches, un accident de chemin de fer créant le lien. Tournage à Euston, à Wolverton, et matériel du London, Midland & Scotland Railway.

TRAIN FANTÔME** (The Ghost Train)

1927 – Royaume-Uni, de Ceza von Bolvary, avec Guy Newail, Louis Ralph, John Manners, Ilse Bois. Le premier d’une longue liste de films consacrés à ce thème très populaire au Royaume-Uni : le train qui hante les gares et les campagnes, faisant entendre son inquiétant sifflement dans les nuits brumeuses… A ne pas négliger, vu l’époque de tournage, mais un train de nuit, au cinéma, ne laisse guère voir de détails techniques, mais on reconnaît des gares et des trains du Great Western Railway principalement.

LE TRAIN FANTÔME **  (The Ghost Train)

1931 – Royaume-Uni, de Walter Forde, avec Jack Hulbert, Sisely Courtneidge, Ann Todd. Le deuxième film du genre, à ne pas négliger non plus.

LE TRAIN FANTÖME ** (The Ghost Train)

1937 – Royaume-Uni, de Jan Bussell, avec Don Genmell, Laura Smithson, Hugh Dempster, Daonne Riggs, John Counsell, Joan Lawson, Arthur Young, Reni Wailer, Clifford Benn, Alex McCringle. Une des premières productions de la télévision naissante, à ne pas confondre avec la deuxième version tournée en 1948.

LE TRAIN FANTÔME ** (The Ghost Train)

1941 – Royaume-Uni, Walter Forde, Arthur Askey, Richard Murdoch, Kathleen Harrison, Peter Murray-Hill, Carole Lynne, Morlan Graham, Betty Jardine, Stuart Latham, Herbert Lomas, Raymond Huntley, Linden Travers, D.J. Williams, Herbert Lom.Trains du Great Western Railway tournés en extérieur.

LE TRAIN POUR LA STATION CIEL * (Vilak do stanice nebe)

1972 – Tchécoslovaquie, de Karel Kachyna, avec Zdena Smyrkova, Josef Caza, Jaroslav Soehhk. Résistance sur un chemin de fer forestier pendant la Seconde Guerre mondiale.

LE TRAIN POUR VENISE*

1938 – France, d’André Berthomieu, avec Huguette Duflos, Max Dearly, Victor Boucher, Louis Verneuil. Un voyage de noces. L’époque du tournage laisse espérer des aperçus intéressants.

TRAIN SANS HORAIRES * (Vlak bez vosnogreda)

1959 – Tchécoslovaquie, de Veljko Bulajic, avec Ohvera Markovic, Inge Juin, Lia-Rho Barbieri. En Yougoslavie, des paysans pauvres du sud sont convoyés en train vers le nord. Intéressant pour des vues de trains rarement filmés vu l’interdiction officielle.

LE TRAIN SANS YEUX*

1926 – France, d’Alberto Cavalcanti, avec Gina Manes, Hanny Weisse, Georges Charlia, Armand Numes. Rencontres dans le train de Cannes.

LE TRAIN SIFFLERA TROIS FOIS * (High Noon)

1952 – Etats-Unis, de Fred Zinnemann, avec  Gary Cooper, Grace Kelly, Thomas Mitchell, Lloyd Bridges, Katy Jurado, Jan McDonald, Lon Chaney Jr, Lee Van Cleef. Ce western plus que célèbre ne décevra pas l’amateur de pendules de gare… Le train, véritable arlésienne du film, se fait attendre désespérément et en vain. Autant ne pas attendre…

TRAIN SPÉCIAL POUR S.S.*

1976 – France, de James Gartner, avec Monika Swinn, Christine Aurel, Claudine Beccarie. Le soutien du moral des troupes, ou les aventures d’un lupanar sur rails. Il y a bien, malgré tout, un peu de train servant de fond à ces boute-en-train…

TRAINS ÉTROITEMENT SURVEILLÉS *** (Ostre Sledovane Vlaky)

1966 – Tchécoslovaquie, de Jiri Menzel, avec Vaslav Neckar, Jitka Bendova, Vladimir Valenta. La Seconde Guerre mondiale dans une petite gare tchèque, et des trains nombeux, présents, et très bien filmés.

TRAIN DE VIE*

1998-Israël et Belgique, de Radu Mahaileanu, avec Lionel Abelanski, Rufus, Clément Harari. Film sur le judaïsme.

TRANS-EUROP-EXPRESS *

1966 – France, d’Alain Robbe-Grillet, avec Jean-Louis Trintignant, Marie-France Pisier, Alain Robbe-Grillet. Intrigues imaginaires dans le cadre d’un voyage en train entre Paris et Anvers. On retrouve, avec seul plaisir et sur fond d’un grand ennui, les belles voitures TEE inox type PBKA aujourd’hui disparues.

TRANSAMERICA EXPRESS *** (Silver Streak)

1976 – Etats-Unis, dArthur Hitler, avec Gene Wilder, Jill Clayburgh, Richard Pryor, Patrick McGoohan, Ned Beatty. Un bon film ferroviaire, un voyage mouvementé et comique de Los Angeles à Chicago, beaucoup de scènes de trains, et une sympathique diesel F7 faisant, à sa manière, le coup de la gare Montparnasse…

TRANSPORT AU PARADIS * (Transport z raie)

1963 – Tchécoslovaquie, de Zdnek Stepanek, avec  Ilja Zbynek Brynich, Praker, Jaroslav Rauser. Le train sans retour vers Auschwitz.

TRAQUENARD * (Party Girl)

1958 – Etats-Unis, de Nicholas Ray, avec Robert Taylor, Cyd Charisse, Lee J. Cobb, John Ireland, Ken Smith, Claire Kelly, David Opatushu. Quelques vues du métro aérien de Chicago.

LA TRAVERSÉE DE PARIS*

1956 – France, de Claude Autant-Lara, avec Jean Gabin, Bourvil, Louis de Funès. Une scène sur les quais d’une gare parisienne, se voulant à la Libération, mais trahie par les caténaires.

IL TRENO DEL SABATO*

1964 – Italie, de Vittorio Sala, avec Eleonora Rossi Drago, Claudia Gora, Roccardo Garrone. Les trains des vacances des épouses dans la station de Viareggo : les maris s’inquietent et craignent d’être trompés. L’amateur de trains n’a rien à craindre : les trains sont exacts.

TRENO POPOLARE**

1933 – Italie, de Raffaello Matarazzo, avec Marcello Spada, Lina Gennari, Carlo Petrangeli, Maria Denis, Cesare Zoppetti, Jone Frigerio, Giuseppe Pierozzi. Le train de Rome à  Orvieto, quand Mussolini baissait autoritairement les tarifs… Intérêt documentaire car tourné à l’époque.

LES TRENTE-NEUF MARCHES **  (The Thirty nine Steps)

1935 – Royaume-Uni, d’Alfred Hitchcock, avec Madeleine Carroll, Robert Donat, Lucie Mannheim, Godfrey Tearle, Relen Haye, John Laurie, Peggy Ashcorft, Wylie Watson, Frank Cellier, Miles Malleson, Gus McNaughton. A voir pour le départ du héros en train en gare de King’s Cross pour  Edimbourg et une fuite mouvementée sur le célèbre pont du Firth of Forth, en Ecosse. On retrouve toujours avec étonnement ces trains britanniques, si petits, si nets, toujours vus de plain pied depuis le quai, mais ici parfaitement filmés et exacts.

LES TRENTE-NEUF MARCHES * (The Thirty nine Steps)

1958 – Royaume-Uni, de Ralph Thomas, avec Kenneth Moore, Taina Elg, Brenda de Banzie. Le remake en Technicolor du film d’Alfred Hitchcock, mais moins bon.

LES TRENTE-NEUF MARCHES * (The Thirty nine Steps)

1978 – Royaume-Uni, de Don Sharp, avec Robert Poweil, John Mills, Eric Porter, David Warner. Remake des précédents.

LE TRÉSOR DE PANCHO VILLA * (The Treasure of Pancho Villa)

1955 – Etats-Unis, de George Sherman, avec Rory Caihoun, Shelley Winters, Gilbert Roland, Joseph Calleïa. Au Mexique, l’habituelle attaque du train chargé d’or.

TRISTESSE ET BEAUTÉ*

1985 – France, de Joy Fleury, avec Charlotte Rampling, Andrzej Zulawski, Jean-Claude Adelin, Myriam Roussel. Evocation du passé et d’un grand amour dans un train.

TROIS HEURES DIX POUR YUMA * (3:10 to Yuma)

1957 – Etats-Unis, de Delmer Baves, avec  Glenn Ford, Van Heflin, Felicia Farr, Leo Richard Jaeckel, Henry Jones. Le coup du film « Le train sifflera trois fois »  nous est refait, avec le train de l’arlésienne qui n’apparaît qu’à la fin.

TROIS MILLARDS D’UN COUP * (Robbery)

1967 – Royaume-Uni, de Peter Yates, avec Stanley Baker, James Booth, Joanna Pettet. Une Nième version de l’attaque du train postal Glasgow-Londres.

TROIS PLACES POUR LE 26 *

1988 – France, de Jacques Demy, avec Yves Montand, Mathilda May, Patrick Fierry, Françoise Fabian, Christophe Bourseiller. Yves Montand revient à Marseille en  TGV.

TROIS SŒURS AU CŒUR PUR * (Otome gokoro sannin musume)

1935 – Japon, de Mikio Naruse, avec Chikako Hoso kawa, Masako Tsutsumi, Ryuko Umezono, Chitose Hayashi. Tournage en gare à la fin du film.

LE TROUILLARD DU FAR WEST* (Pardners)

1956 – Etats-Unis, de Norman Taurog, avec Dean Martin, Jerry Lewis, Lori Nelson, Agnès Morehead, Lon Chaney Jr. Voyage vers l’Ouest dans un fourgon.

LE TROUPEAU * (Suru)

1978 – Turquie, de Zeki Okten,avec  Milike Demirag, Tank Akan, Tuncel Kurtiz. Transhumance de moutons en train jusqu’à Ankara.

TUEUR A GAGES* (This gun for hire)

1942 – Etats-Unis, de Frank Tuttle avec Veronica Lake, Robert Preston, Laird Cregar, Alan Ladd. Un tueur à gages prend le train pour Los Angeles avec une mission difficile.

TUEURS DE DAMES * (The Ladykillers)

1955 – Royaume-Uni, d’Alexander Mackendrick, avec Alec Guiness, Cecil Parker, Herbert Lom, Peter Sellers, Katie Johnson, Danny Green, Jack Warner. Le tunnel de Copenhagen, près de King’s  Cross, sert de cadre et de moyen à cette action comique.

LES TUNIQUES ROUGES * (Fort Vengeance)

1953 – Etats-Unis, de Lesley Selander, avec James Graig, Rita Moreno, Keith Larsen. Un « Western »  canadien, avec police montée, le chemin de fer, les bandits et les indiens.

LE TUNNEL*

1933 – France, de Curtiz Bernhardt, avec Jean Gabin, Madeleine Renaud, Edmond Van Daele, Robert Le Vigan, Gustav Gründgens. Le mythe du tunnel sous l’Atlantique auquel on a fortement cru pendant les années 1930.

DER TUNNEL*

1933 – Allemagne, de Curtiz Bernhardt, avec Paul Hartmann, Olly von Flint, Gustav Griindgens, Attila Hörbiger. Version allemande du précédent.

TRANSATLANTIC TUNNEL *

1933 – Royaume-Uni, de Maurice Elvey, avec Richard Dix, Leslie Banks, Madge Evans.

Version anglaise du précédent (NB : les techniques d’époque ne permettaient pas les doublages)

TURSKSIB/LA ROUTE D’ACIER *** (Turksistroj)

1929 – URSS, de Victor Tourine. Un rare et excellent documentaire sur la construction du fameux Turksib entre le Turkestan et la Sibérie.

TYCOON / Taikoun*

1947 – Mexique et Etats-Unis, de Richard Wallace, avec Joun Wayne, Laraine Day, Cedric Hardwicke, Judith Anderson, James Gleason, Anthony Quinn, Paul Fix, Harry Woods. Le voyage d’un ingénieur partant construire un tunnel de chemin de fer transandin.

UNDER COVER*

1943 – Royaume-Uni, de Sergi Nolbamdov, avec John Clements, Godfrey Tearle.

Des partisans yougoslaves pendant la Seconde Guerre mondiale. Tournage risqué de l’explosion du train de munitions fait à Ravenscourt Park près d’Hammersmith dans très proche banlieue de Londres.

UNGUENAUE ERINNERUNGEN AN EINE URKUNDE *

1984 – RFA, d’Ilona Bruver, avec Anette Von Sturmer, Hannes Hatje, Katharine Brauren. Le train et les souvenirs.

UNIFORMES ET JUPONS COURTS * (The Major and the Minor)

1942 – Etats-Unis, de Billy Wilder, avec Ginger Rogers, Ray Milland, Rita Johnson. Une femme se déguise en fillette pour obtenir un tarif réduit en train.

LES UNS ET LES AUTRES*

1981 – France, de Claude Lelouch, avec Robert Hossein, Nicole Garcia, James Caan, Géraldine Chaplin, Daniel Olbryschki, Jacques Villeret, Jorge Donn, Rita Poelvoorde, Evelyne Bouix, Macha Méril, Francis Fluster, Raymond Pel legrin, Jean-Claude Brialy, Fanny Ardant, Jean-Pierre Bouvier, Nicole Croisille, Paul Préboist, Ginette Garcin, Eva Darlan, Marthe Villalonga. Quelques scènes ferroviaires dans cette fresque concernant des  familles de l’Europe bouleversée des années 1930 à 1960.

UNSTOPPABLE*

2009 – Etats-Unis, de Tony Scott, avec Denzel Washington, Chris Pine, Rosario Dawson. Effets spéciaux, rythme très soutenu et très haché.

UP FOR THE CUP*

1931 – Royaume-Uni, de Jack Remoud, avec Sydney Howard, Joan Wyndham. Le voyage à Londres d’un supporter venant du Yorkshire. Trains d’époque.

VACANCES À VENISE * (Summer Madness/Summertime)

1954 – Royaume-Uni, Etats-Unis, de David Lean, avec Katharine Hepburn, Rossano Brassi, Isa Miranda. Départ nostalgique à Santa Lucia : on voit la gare de Venise, mais guère les trains.

LES VACANCES DE MONSIEUR HULOT*

1953 – France, de Jacques Tati, avec Jacques Tati, Nathalie Pascaud, Michèle Roua, Valentine Damax, René Lacourt, Marguerite Gérard, Louis Perrault, André Dubois, Suzy Willy, Michèle Brabo, Lucien Frégis, Raymond Cari. Au moins pour la célèbre scène dans la gare d’Evreux, où les voyageurs passent inutilement d’un quai à un autre, selon les ordres des haut-parleurs.

LA VACHE ET LE PRISONNIER*

1959 – France, Italie, d’Henri Verneuil, avec Fernandel, Ellen Schwiers, Pierre Louis, Ingetorg Schoner. Retour d’Allemagne en train après une évasion.

LA VALLÉE DES GÉANTS * (The Valley of the Giants)

1938 – Etats-Unis, de William Keighley, avec Claire Trévor, Wayne Morris, Alan Hale, Donald Orisp, Charles Bickford. Le chemin de fer forestier dans le Grand Nord Canadien.

LA VALLÉE DES GÉANTS * (The Big Trees)

1952 – Etats-Unis, de FéIix Feist, avec Kirk Douglas, Patrice Wymore, Eve Miller. Toujours du chemin de fer forestier, mais, cette fois avec un train fou.

LA VALLÉE INFERNALE * (Suckskin Frontier)

1943 – Etats-Unis, de Lesley Selander, Richard Dix, Jane Wyatt, Albert Dekker, Victor Jory, Lee J. Cobb, Max Baer. Les débuts du chemin de fer dans l’Ouest.

VALLEY OF SONG*

1932 – Royaume-Uni, de Gilbert Gunn, avec Mervyn Johnes, Clifford Evans. Histoire d’un village du Pays de Galles et scènes sur le Great Western Railway.

LA VALSE DANS L’OMBRE* (Waterloo Bridge)

1940 – Etats-Unis, de Mervyn Leroy, avec Vivian Leigh, Robert Taylor, Lucile Watson, Virgi nia Field, Maria Ouspenskaya, C. Aubrey Smith, Janet Shaw. Rencontre en gare de Waterloo entre un bel officier chic et une femme de milieu modeste.

LES VALSEUSES*

1974 – France, de Bertrand Biler, avec Gérard Depardieu, Patrick Dewaere, Miou-Miou, Jeanne Moreau, Jacques Chailleux, Isabelle Huppert, Brigitte Fossey. Cavale de marginaux, au comportement douteux, en remorque d’autorail SNCF très typique de l’époque. Vue d’un autre train SNCF avec des voitures OCEM dans une gare de correspondance.

LA VENGEANCE DE FRANK JAMES * (Gunfire)

1950 – Etats-Unis, de William Berke, avec Donald Barry, Robert Lowery, Pamela Blake. Attaques de trains dans l’ouest.

LA VENGEANCE DANS LA PEAU** (Bourne ultimatum)

2007 – Etats-Unis, de Paul Greengrass, avec Matt Damon, Julia Stiles, Joan Allen, etc. A voir pour quelques belles scènes ferroviaires tournées effectivement dans les gares de Waterloo à Londres, de Atocha à Madrid, de la gare du Nord à Paris, ou dans les gares de Berlin ou de Moscou.

VÉRITÉS ET MENSONGES * (F for Fake)

1973 – France, Iran, d’Orson Welles, avec Orson Welles, Elmyr de Hory, Oja Kodar, François Reichenbach, Joseph Cotten, Richard Wilson, Paul Stewart. Orson Welles sur le quai d’une gare parisienne, vision rare.

DER VERZAUBERTE TAG

1944 – Allemagne, de Peter Pewas, avec Winnie Markus, Hans Stuwe, Ernst Waldov. Amours dans la gare centrale d’une grande ville. Tournage à une époque intéressante.

LA VIE PASSIONNÉE DE VINCENT VAN GOGH * (Lust for Life)

1956 – Etats-Unis, de Vincente Minnelli, avec Kirk Douglas, Anthony Quinn, James Donald, Pamela Brown, Everett Sloane, NiaIl Mac Ginnis, Noèl Purcell, Henry Daniell. Voyage en train pour le peintre.

LA VIE EST UN MIRACLE*

2002 – France, Serbie, Monténégro, de Emir Kusturica, avec Slavko Stmac, Vesna Trivalic, Natasa Solak. Une ligne de chemin de fer à voie étroite (762 mm, pour les amateurs puristes) redonne la vie à un village des Balkans, dans une ambiance débridée.

LA VIE EST BELLE* (La vita e bella)

1988 – Italie, de et avec Roberto Benigni, et Nicoletta Braschi. Un train de la déportation des opposants au fascisme part d’Italie en direction des camps de concentration allemands et un juif et son fils prennent ce train : le père fait croire que c’est un voyage d’agrément… Sans commentaire, c’est excellent et touchant, y compris pour les séquences ferroviaires bien tournées.

LE VIEIL HOMME ET L’ENFANT*

1966 – France, de Claude Berri, avec Michel Simon, Alain Cohen, Charles Denner, Luce Abiole, Roger Carel, Paul Préboist. En France, pendant l’occupation, une séparation en gare de Dijon entre un enfant juif et ses parents.

VIVA MARIA*

1965 – France, de Louis Malle, avec Jeanne Moreau, Brigitte Bardot, Georges Hamilton, Paulette Dubost, Claudio Brook. En Amérique du Sud reconstituée. Traditionnelle attaque du train des troupes gouvernementales par les révolutionnaires.

VIVA ZAPATA*

1951 – Etats-Unis, d’Elia Kazan, avec  Marlon Brando, Jean Peters, Anthony Quinn. Toujours l’habituelle attaque du train par les révolutionnaires mexicains avec le résultat que l’on sait.

VIVRE LIBRE* (Mois Land is Mine)

1943 – Etats-Unis, de Jean Renoir, avec Charles Laughton, Ken Smith, George Sanders, Mau reen O’Hara, Walter Slezack. Résistance et chemins de fer en France occupée, mais tournage aux Etats-Unis.

VIVRE POUR VIVRE*

1967 – France, de Claude Lelouch, avec Yves Montand, Annie Girardot, Candice Bergen.

Hésitations d’Yves Montand entre deux femmes, en train, vers Amsterdam.

LA VOIE SANS DISQUE**

1933 – France, de Léon Poirier,avec  Gina Manes, Daniel Mendaille, Camille Bert, Marcel Lutrand. Espionnage et sabotage à Djibouti pendant la Première Guerre mondiale. Intéressant pour le lieu et l’époque.

LES VOLEURS DE TRAINS* (The Train Robbers)

1973 – Etats-Unis, de Burt Kennedy, avec John Wayne, Ann-Margret, Rod Taylor, Ricardo Montalban, Ben Johnson. Cinq anciens de la guerre de Sécession partent à la recherche du butin d’un ancien vol de train.

VOUS N’AVEZ RIEN À DÉCLARER*

1936 – France, de Léo Joannon, avec  Raimu, Alerme, Pierre Brasseur, Saturnin Fabre, Sylvia Bataille, Pauline Carton, Henry Guisol.

VOUS N’AVEZ RIEN A DÉCLARER*

1959 – France, de Clément Duhour, avec Darry Cowl, Pierre Richard, Pierre Mondy, Jean Poiret, Michel Serrault, Raymond Devos, Pauline Carton, Marie-José Nat. Un voyage de noces interrompu dans le train par une visite des douaniers. Le second est un remake du premier.

LE VOYAGE À BIARRITZ**

1962 – France, de Gilles Grangier, avec Fernandel, Arletty, Rellys, Michel Galabru. Un chef de gare voit passer les trains sur la Riviera, et réalisera son rêve, aller à Biarritz avec son épouse. Des 141 R d’époque.

VOYAGE SANS ESPOIR*

1942 – France, de Christian Jacque avec Simone Renant, Jean Marais. Quelques belles scènes de gare.

VOYAGE À TOKYO* (Tokyo monogatari)

1953 – Japon, de Yasugiro Ozu, avec Chishu Ryu, Chieko Higashiyama, So Yamamura, Kuniko Mtyake. Un voyage en train jusqu’à Tokyo.

LE VOYAGE DES COMÉDIENS * (O Thiassos)

1975 – Grèce, de Théo Angelopoulos, avec Eva Kota manodou, Aliki Georgouli, Stratos Pachi, Mara Vassiliou, Pétros Zarkadis, Vangelis Kazan. Une troupe de comédiens grecs voyage en train.

LE VOYAGE DU PÈRE*

1966 – France, de Denys de La Patellière, avec Fernandel, Lilli Palmer, Laurent Terzieff, Madeleine Robinson, Michel Auclair, Etienne Bierry, Rosy Varte, Philippe Noiret. Voyage dans un autorail  « Picasso ».

LE VOYAGE INTERROMPU* (The Interrupted Journey)

1949 – Royaume-Uni, de Daniel Birt, avec Valérie Hobson, Richard Yodd. Un déraillement cauchemar.

VOYAGES AVEC MA TANTE * (Travels with my Aunt)

1972 – Etats-Unis, de George Cukor, avec Maggie Smith, Mec McCowen, Lou Gossett, Robert Stephens. On prend l’Orient-Express (remorqué par une locomotive diesel belge, et des voyageurs partant pour Katmandou, et des lits très larges à deux places !!!) et quelques gares comme la gare de Lyon à Paris et son fameux buffet « Le train bleu », des paysages et des trains suisses et italiens.

LES VOYAGES DE SULLIVAN *** (Sullivan’s Travels)

1941 – Etats-Unis, de Preston Sturges, avec Jo McCrea, Veronica Lake, Robert Warwick, William Demarest, Franklin Pangborn, Por ter Hall, Byron Foulger, Margaret Hayez. Bon film sur les triages et les trains de marchandises américains d’époque.

DES VOYAGEURS RACONTENT* (Legenda a vo nat on )

1962 – Hongrie, de Tamas Renyl, avec Imers Sinko witz, Adam Szirtes, Ilciko Pecsi.  Histoires personnelles pour passer le temps dans le train.

VOYAGEURS SANS BAGAGES (Riding the Rails)

1989 – Etats-Unis, de Neil Hollander, avec Jim Bad chak, Linda Mace, José Zuniga. Dans l’Amérique du président George Bush (père), l’errance de clandestins à bord des trains de marchandises.

WAIT ‘TIL TE SUN SHINES NELLIE*

1952 – Etats-Unis, d’Henry King, avec David Wayne, Jean Peters, Hugh Marlowe, Albert Dekker, Helene Stanley, Tommy Morton, Alan Hale Jr, Richard Karlan, Merry Anders. Entre 1895 et 1945, arrivées et départs en train à Sevillinois, à 150 km de Chicago.

THE WARE CASE*

1939 – Royaume-Uni, de Robert Stevenson, avec Clive Brook, Jane Baxter, Barry R. Barnes, Francis L. Sullivan. On voit les quais de la gare de Waterloo.

WEEK-END WITH FATHER*

1951 – Etats-Unis, de Douglas Sirk, avec Patricia Neal, Gigi Perreau. La naissance d’une nouvelle famille nombreuse grâce à une rencontre en gare.

WESTERN MAIL*

1947 – Etats-Unis, de Robert Tansey, avec Tom Keene, Frank Yaconelli, Jean Trest.  Et toujours un shérif et un gang de pilleurs de train. Epoque de tournage intéresssante cependant.

WESTERN PACIFIC AGENT*

1949 – Etats-Unis, de Sam Newfield, avec Kent Taylor, Sheila Ryan, Mickey Knox. Enquête sur un meurtre et chemin de fer.

WILD BOYS OF THE ROAD***

1933 – Etats-Unis, de William Weliman, avec Frankie Darro, Rochelle Hudson, Edwin Philips, Sidney Miller, Dorothy Doonan. Vagabonds, clandestins et trains de marchandises, pendant la Grande dépression. Très belles images de locomotives à vapeur bien filmées à une époque où elles sont encore là…

WILLIE BOY * (Tell Them Willie Boy is Here)

1969 – Etats-Unis, d’Abrabam Polonski, avec Robert Redford, Robert Blake, Katarine Ross, Susan Clark, Barry Sullivan. En 1909, en Californie : train électoral et  chasse à l’homme.

WILSON * (Wilson)

1944 – Etats-Unis, d’Henry King, avec Alexander Knox, Charles Coburn, Thomas Mitcheil, Sir Cedric Hardwicke, Vincent Price. Campagnes électorales du Président Wilson en « Observation car » avec plateforme arrière obligatoire.

A WINDOW IN LONDON**

1940 – Royaume-Uni, d’Herbert Mason, avec Michael Redgrave, Sally Gray, Paul Lukas, Patricia Roc. Meurtre dans le métro de Londres. On voit de nombreuses rames anciennes.

WITNESS/TEMOIN SOUS SURVEILLANCE * (Witness)

1984 – Etats-Unis, de Peter Weir, avec Harrison Ford, Kelly McGillis, Josef Sommer, Lukas Haas. Quelques images d’un train de l’Amtrak et meurtre dans les toilettes de la gare de Philadelphie.

THE WIZ * (The Wiz)

1978 – Etats-Unis, de Sidney Lumet, avec Diana Ross, Lena Home, Richard Pryor, Michael Jackson. Remake modernisé de «Magicien d’Oz », de Victor Fleming en 1939.

WOHIN DIE ZUGE FAHREN*

1949 – RFA, de Boleslaw Barlog, avec Heidemarie Hathayer, Carl Raddatz, Gunnar Moller. La vie de réfugiés dans les trains de marchandises.

THE WRECKER****

1929 – Royaume-Uni, de Geza von Bolvary, avec Carlyle Blackwell, Joseph Striker, Benita Hume, Pauline Johnson. Le chemin de fer et le transfert sur route. Nombreux tournages sur réseau du Southern Railway à Waterloo , Sevenoaks et sur la ligne de Basingstoke à Alton. Le grand accident spectaculaire faisant le succès du film a demandé vingt-deux caméras, avec un camion à vapeur Foden chargé de ciment, une locomotive 210 de type «Stirling », une rame de voitures anciennes à bogies sacrifiées pour la cause. Ces images ont été utilisées dans d’autres films, vu leur coût…

YANKS * (Yanks)

1979 – Royaume-Uni, de John Schlesinger, avec Richard Gere, Lisa Eichhorn, Tony Melody, Derek Thompson, Vanessa Redgrave, Chick Vennera, Wendy Morgan, William Devane. Transport de troupes, au Royaume-Uni, avant le débarquement du mois de juin.

LES YEUX DE L’AMOUR *

1959 – France, de Denys de La Patellière, avec Danielle Darrieux, Jean-Claude Brialy, Françoise Rosay, Bernard Blier, Louis Seigner. En 1944, rencontre manquée sur un quai de gare à Saint-Lazare.

YOL/LA PERMISSION (Yol)

1981 – Turquie, de Serif Gôren, avec Yilmaz Guney, Tank Akan, Serif Sezer, Halil Ergiin, Meral Chrousay, Hikmet Celik. On voit des locomotives à vapeur de type 150 présentes sur le réseau turc et fabriquées en Allemagne.

ZAZIE DANS LE MÉTRO*

1959 – France, de Louis Malle, avec Catherine Demongeot, Philippe Noiret, Vittorio Caprioli, Carla Marlier, Annie Fratellini, Hubert Deschamps, Jacques Dufilho. Zazie en train, gare de Lyon, mais pas de métro qui est en grève.

ZERO DE CONDUITE*

1933 – France. De Jean Vigo avec Louis de Gonzague, Raphael Diligent, Jean Dasté. Des adolescents chahutent dans un train dont on ne voit pas grand-chose…

EINE ZUG FAHRT AB  *

1942 – Allemagne, de Johannes Meyer, avec Leny Marenbach, Lucie English, F. Marian. Pendant la Seconde Guerre mondiale, comédie avec trains et gares.

ZUG VERKEHR UMREGEMASSIG*

1951 – RFA, d’Erich Freund, avec Klaus Hom, Inge Keller, Hans Groth, Espionnage, sabotage et chemin de fer.

ZVENIGORA*

1927 – URSS, d’Alexandre Dovjenko, avec Nokolaï Nademski, Semen Svachenko, A. Podorojny, G. Astafiev. Le train, la révolution et une tentative d’attentat contre le chemin de fer. Tournage dans un site et une époque intéressantes. 

DIE ZWEI VOM SUDEXPRESS*

1932 – Allemagne, de Robert Wolhmuth, avec Trude Berliner, Ernst Buch, Otto Wernicke.

On voit un train de montagne, filmé à une époque intéressante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close