Chemins de fer du monde et en France: dates, faits, images.

1734. Peut-être la première courte ligne, avec rails en saillie en bois et wagons à roues avec mentonnet de guidage, établie à Bath au Royaume-Uni.

Les rails et les wagons en bois utilisés à Bath en 1734. Des systèmes analogues ont été utilisés dans les mines dès le XVIe siècle, comme à Leberthal en 1550.

1738.    Premier essai de voie ferrée (au véritable sens du terme) avec des bandes de fonte recouvrant des rails en bois à Whitehaven au Royaume-Uni.

1763.    Richard Reynolds introduit dans la région de Coalbrookdale (Royaume-Uni) les premiers rails métalliques.

1789.    William Jessop emploie des rails saillants et munit les roues des wagons d’un mentonnet de guidage ou « boudin de roue ».

1796.    John Curr pose une voie dont le principe est celui de l’ornière qui sera repris pour les tramways.

1800.    Benjamin Outram remplace les traverses par des dés en pierre et crée les « tramroads » qui seront, ensuite, l’appellation des voies ferrées destinées aux tramways.

Site de Midgeholme Colliery: rails plats en fonte avec rebord de guidage intérieur, posés sur des dés en pierre. Les wagons ont des roues de charrette de type classique.

1802.    Brevet de Richard Trevithick pour l’injection de la vapeur dans la cheminée.

1803.    Brevet de Woolf pour la chaudière tubulaire destinée aux machines à vapeur des mines du Pays de Galles. C’est le premier brevet connu pour ce qui est des chaudières tubulaires, fait signalé par Robert Stephenson dans la biographie de son père publiée en 1858, traduite en français à l’époque.

1804.    (24 février) La première locomotive du monde, construite par Richard Trevithick, déplace une charge utile de 10 tonnes, plus 70 voyageurs de Penydarran à Merthyr Tydvil sur 15 kilomètres environ, au Pays de Galles.

Locomotive de Trevithick sous forme de modèle réduit.

1808.    La deuxième locomotive de Trevithick finit comme attraction publique et fonctionne dans Euston, à Londres, sur une voie circulaire.

1810.    Les rails en fonte, fragiles et cassant comme du verre, sont peu à peu remplacés par des rails en fer.

1812.    Blenkinsop construit sa première locomotive à crémaillère au Royaume-Uni.

Locomotive de Blenkinsop. Les ingénieurs de l’époque ne faisaient pas confiance à l’adhérence des roues lisses sur un rail lisse.

1814.    Blackett et Hedley réalisent deux locomotives à simple adhérence.

1814.    (25 juillet) George Stephenson commence les essais de sa première locomotive au Royaume-Uni.

George Stephenson, à gauche, homme écouté et respecté. Au centre, son fils Robert tient une lampe de mineur dite « Geordie lamp » dont son père, avec Humphrey Davy, est l’inventeur.

1820.    John Birkinshaw réalise un rail de fer par puddlage au Royaume-Uni.

1823.    George et son fils Robert Stephenson fondent, à Newcastle, la première usine de locomotives au Royaume-Uni.

Les ateliers Stephenson en 1910.

1823.    (26 février) Ordonnance royale de la première ligne de chemin de fer en France à construire entre Andrézieux et Saint-Étienne. La ligne ouvre en 1828.

Ligne de St-Etienne à Andrézieux.

1824.    Construction du premier pont de chemin de fer sur le Stockton & Darlington Railway, au Royaume-Uni..

1825.    L’ingénieur anglais Hackworth perfectionne, grâce à l’emploi de la tuyère d’échappement, l’injection de la vapeur dans la cheminée.

1825.    (27 septembre) Inauguration du chemin de fer de Stockton à Darlington (Royaume-Uni): c’est la première ligne ouverte aux voyageurs et fonctionnant d’une manière commerciale et régulière, et en écartement de 1435 mm (4 pieds, 8 pouces et demie) qui est, toujours aujourd’hui, l’écartement normal des lignes de chemin de fer y compris pour le TGV ou le Shinkansen.

Célèbre et magnifique peinture de Terence Cuneo représentant l’ouverture de la ligne de Stockton à Darlington: les voyageurs sont spontanément pris place sur les wagons de charbon.
Gare de Stockton encore en état d’origine dans les années 1920.

1826.    Construction par Stephenson du premier long tunnel de chemin de fer pour la ligne de Liverpool à Manchester, au Royaume-Uni.

1826.    Percement, en France, des premiers tunnels de chemins de fer dans la vallée du Gier.

Tunnels et ponts sur la ligne de St-Etienne à Lyon. La « modernité » du tracé et de la conception sont évidentes: Marc Seguin voit loin.

1827.    Construction par Timothy Hackworth de la Royal George, première machine à roues couplées (030) pour la compagnie anglaise du Stockton & Darlington

Les locomotives type 030 à trois essieux accouplés se multiplient sur les réseaux britanniques dès les premières années du chemin de fer, devenant, par excellence, la locomotive type pour les trains lourds et lents. Leurs six roues accouplées leur donnent l’adhérence nécessaire.

.

1827.    Le premier signal fixe de chemin de fer fait son apparition sur la ligne de Stockton à Darlington au Royaume-Uni.

1827.    (12 décembre) Marc Seguin demande un brevet pour l’invention de la chaudière tubulaire. IL est à noter que ni lui, ni George Stephension sont les premiers à déposer un tel brevet, puisqu’il semble bien que ce soit celui de Woolf déposé en 1803, au Pays de Galles.

1828.    (1er octobre) Ouverture de la ligne de Saint-Étienne à Andrézieux, première ligne française. Elle fonctionne par gravité (les wagons dévalant les pentes) et par hissage avec des treuils à vapeur (pour les rampes).

1829.    (6-14 octobre) Concours de locomotives à Rainhill (Royaume-Uni) et succès de la Rocket de Robert Stephenson.

Concours de Rainhill.A droite, au fond, la remise de Stephenson.

1830.    L’Américain Stevens imagine le rail à patin, improprement appelé par la suite « rail Vignoles ». Ce rail est adopté par le monde entier.

1830.    Isaac Dripps, mécanicien sur le Camden & Amboy Railroad aux Etats-Unis, invente un dispositif de protection de la locomotive contre le bétail, dont la pratique est restée essentiellement américaine. C’est le fameux « cow catcher » (ou « chasse vaches » ou « chasse-buffle » typique des locomotives à vapeur américaines de la conquête de l’Ouest.

1830.    (1er octobre) Ouverture de la ligne de Rive-de-Gier à Givors en France.

1831.    John Jervis étudie pour les locomotives du Mohawk & Hudson Railroad, un système de truck mobile, qui reçut plus tard le nom de bogie.

1831. L’ingénieur américain Rimber construit la première locomotive mixte à adhérence et à crémaillère.

1832.    Premier billet de chemin de fer sur le Leicester & Swannington Railway, au Royaume-Uni.

1832.    Premier tramway urbain établi par John Stephenson à New York.

1832.    Premiers trains de voyageurs sur le chemin de fer de Saint-Étienne à Lyon, en France. Marc Seguin crée sa ligne avec un plan de developpement économique de la région, mais la conçoit comme un affluent du Rhône (ou « canal sec »).

Premiers trains St-Etienne-Lyon: la locomotive à vapeur n’inspire pas encore la confiance…

1832.    Inauguration d’un service rail-route sur le chemin de fer de Saint-Étienne à la Loire, en France: les véhicules routiers sont transportés sur des wagons plats.

1833. Utilisation de voitures à voyageurs de types divers sur la ligne de Marc Seguin, y compris des voitures à bogies – fait très peu connu.

La présence de voitures à bogies est un fait ignoré ou oublié en ce qui concerne la ligne de Lyon à St-Etienne.

1832.    Ouverture de la ligne de Givors à Lyon, en France.

1833.    George Stephenson monte le premier sifflet sur la locomotive «Samson ».

1833.    (4 avril) Ouverture de la ligne de Rive-de-Gier à Saint Étienne, en France.

1834     (Février) Ouverture de la ligne d’Andrézieux à Roanne, en France.

1834.    (17 février) Ouverture du Dublin & Kingston Railway, le premier chemin de fer en Irlande.

1835.    Présentation à Springfield (Massachusetts, Etats-Unis) d’un chemin de fer électrique à échelle réduite construit par Thomas Davenport.

1835.    Sur le chemin de fer de Liverpool à Manchester, une locomotive Sharp et Roberts atteint la vitesse de 100 km/h. Le chemin de fer montre son aptitude à la vitesse et ne cessera jamais de progresser sur ce plan.

1835.    Brunel établit une voie large sur le Great Western en écartement de 7 pieds (= 2m, 13).

Une des toutes premières lignes en voie large de 7 pieds (2143 mm) établie par Isambard Kingdom Brunel au Royaume-Uni en 1835. Incompatible avec l’écartement de 4 pieds 8 pouces et demie (1435 mm) de George Stephension, cet écartement prometteur disparaîtra après une « guerre des normes » qui se termine en 1892.

1835.    (5 mai) Inauguration de la ligne de Bruxelles à Malines, premier chemin de fer belge en voie de 1435 mm. La Belgique veut être le carrefour ferroviaire de l’Europe et le deviendra.

La première ligne belge, de Bruxelles à Malines, ouverte en 1835. Peinture de Fernand Lebbé.

1835.    (12 juillet) L’Allemand Guillaume Weber pose, pour la première fois, le principe du circuit de voie électrique, et compte même se servir des deux rails de la ligne de Nuremberg à Fürth comme « fils télégraphiques’ quand les trains ne circulent pas.

1835.    (7 décembre) Inauguration de la ligne de Nuremberg à Fürth, premier chemin de fer allemand, en voie de 1435 mm.

Inaugruation de la ligne de Nuremberg à Fürth en Allemagne.

1836.    Au cours de l’hiver, la première voiture-lits du monde roule sur le Cumberland Valley Railroad, au Royaume-Uni.

1836.    Le chef de gare anglais Thomas Edmondson invente le billet de carton.

1836.    (23 janvier) Henry Booth fait breveter un attelage à vis au Royaume-Uni. Pourtant, au moins pour ses wagons à marchandises, le pays restera fidèle au rudimentaire « three link chain » (chaîne à trois maillons) jusque durant les années 1960.

1836.    (Juillet). Inauguration du premier chemin de fer canadien entre Saint-John et La Prairie.

1836.    (30 octobre) Inauguration de la ligne de Saint-Pétersbourg à Pavlosk, premier chemin de fer russe, en voie de 1829 mm, convertie ensuite au 1542 mm russe.

La très belle gare de Pavlovsk aujourd’hui.

1837.    (26 août) Ouverture de la ligne de Paris à Le Pecq, puis St-Germain, en France. Le chemin de fer dessert donc Paris, après la région lyonnaise, et montre rapidement son aptitude à transporter les grandes foules.

La ligne de Paris à St-Germain vers 1840.

1838.    La détente variable de la vapeur commence à être employée sur les locomotives de la ligne de Liverpool à Manchester.

1838.    (15 juin) Une loi française exige que les voitures de deuxième classe soient couvertes.

1838.    (13 août) Formation de la Compagnie du Paris-Orléans, en France, qui desservira le Sud-Ouest.

1838.    (21 octobre) Ouverture de la ligne d’Abscon à Saint Waast.

1839.   Le Britannique John Gray applique sur une locomotive de la ligne de Liverpool à Manchester un dispositif de détente variable.

1839.    Première locomotive à air comprimé d’Andraud. On essaie déjà d’échapper aux lourdes contraintes de la traction vapeur.

1839.    (Mars) Ouverture de la ligne de Montpellier à Sète, en France.

1839.    (2 août) Ouverture de la ligne d’Asnières à Versailles-Rive Droite, en France.

1839.    (12 septembre) Ouverture de la ligne de Mulhouse à Thann, en France.

Gare de Mulhouse en 1842, commune aux lignes de Mulhouse à Thann et de Strasbourg à Bâle

1839.    (20 septembre) Inauguration de la ligne d’Amsterdam à Haarlem, premier chemin de fer néerlandais.

Les débuts des chemins de fer au Pays-Bas. Noter le choix d’un écartement large, vite abandonné.

1839.    (4 octobre) Inauguration de la ligne de Naples à Portici, premier chemin de fer italien en voie de 1435 mm.

1840.    Premier emploi du télégraphe électrique pour signaler les trains sur la ligne de Londres à Blackwall.

1840.    (9 juillet) Début des essais de la voiture automotrice à air comprimé d’Andraud.

1840.    (19 août) Ouverture de la ligne d’Alais (Alès) à Beaucaire, en France.

1840.    (10 septembre) Ouverture de la ligne de Paris à Versailles (rive gauche).



1840.    (20 septembre) Ouverture de la ligne de Paris à Corbeil.

1840.    (18 octobre) Ouverture de la ligne de Benfeld à Colmar.

1840.    (25 octobre) Ouverture de la ligne de Mulhouse à Saint-Louis.

1841.    Ouverture de la ligne d’Alais à la Grand’Combe.

1841.    (1er mai) Ouverture de la ligne de Kœnigshoffen à Benfeld.

1841.    (7 juillet) Ouverture de la ligne de Bordeaux à la Teste, la première de la compagnie du Midi.

1841.    (5 août) Ouverture de la ligne de Colmar à Mulhouse.

1841.    (19 septembre) Inauguration du chemin de fer de Strasbourg à Bâle.

1841.    (octobre) Egide Walschaerts, ingénieur belge, dépose une demande d’invention pour un système de coulisse qu’il réalise en 1844 et qui équipera l’ensemble des locomotives du monde entier.

Distribution Walschaërts sur une Pacific PLM française.

1842.    William Etowe, monteur des ateliers Stephenson, découvre la coulisse à deux excentriques dite de Stephenson.

Bielles de commande et double coulisse de Stephenson.

1842.    Première application du tender-moteur sur la ligne de Rive-de-Gier à Saint-Étienne par Verpilleux. Le tender-moteur, en ajoutant des essieux moteurs, est censé augmenter l’adhérence de la locomotive, mais ce système est trop complexe.

1842.    Robert Davidson construit la première locomotive électrique qui fait plusieurs trajets sur le chemin de fer d’Edimbourg à Glasgow, à la vitesse de 6 km/h.

Locomotive électrique de Davidson.

1842.    Les premières voitures sur châssis en fer circulent sur le Great Western britannique.

1842.    (8 mai) Catastrophe de Meudon sur le chemin de fer de Versailles (rive gauche) faisant 55 morts, dont Dumont d’Urville, mais démontrant la grande capacité de transport du chemin de fer. Une bonne affaire publicitaire donc…

.

1842.    (11 juin) La loi créant le réseau ferré français est votée et rendue exécutoire.

1842.    (novembre) Ouverture de la ligne de Lille et Valenciennes à la frontière belge. Lille n’est pas encore reliée à Paris…

1843.    Application de la coulisse de Gooch sur les locomotives du Great Western Railway.

1843.    (5 mai) Ouverture de la ligne de Juvisy à Orléans (Paris-Orléans).

1843.    (9 mai) Ouverture de la ligne de Colombes à Saint-Sever (Paris-Rouen).

1844.    Expérience de Prosser, à Londres, d’un train articulé avec galets latéraux et circulant sur un chemin de bois. A l’époque, d’autres inventeurs proposeront des systèmes semblables, comme Arnoux, en France.

1844.    (15 janvier) Ouverture aux Batignolles de la première gare à marchandises importante en France occupant une surface de 14 hectares.

Très rare plan d’époque tiré de l’atlas de Perdonnet (1943).

1844.    (29 février) Décret précisant que les voitures de 3ème classe doivent être couvertes et fermées, au moins avec des rideaux.

1844.    (26 mars) Prolongement de la ligne de Kœnigshoffen à Strasbourg.

1844.    (24 mai) Le premier message par télégraphe électrique est envoyé par Samuel Morse de Washington à la gare de Mount Clare  à Baltimore.

1844.    (13 juin)  Prolongement de la ligne de Saint-Louis à la frontière suisse.

1844.    (21 septembre) Début des essais de la locomotive à air comprimé d’Andraud.

1845.    Une commission royale anglaise se prononce pour l’écartement de 4 pieds 8 pouces et demi (1435 mm) comme celui de la voie normale. Cet écartement fut choisi par Stephenson pour ses locomotives des mines de Killingsworth dont les installations n’offraient pas assez de place pour un écartement « rond » de 5 pieds, tandis que celui de 4 pieds ne permettait que des locomotives petites et peu puissantes. L’écartement de 4 pieds et demi, ou 4 pieds 8 pouces, était un compromis choisi par Stephenson et qu’il conserva ensuite. Il lui fallut toutefois, quand il essaya les locomotives, donner aux rails un sur écartement d’un demi-pouce (13 mm) dans les courbes pour atténuer les frottements. D’où l’écartement de 4 pieds 8 pouces et demi (= 1435 mm) qui est actuellement normalisé par l’Union Internationale des Chemins de Fer. Ce n’est pas une histoire de mesure de l’écartement de roues d’une charrette ou de la largeur de deux postérieurs de chevaux, ni celle des ornières des voies romaines, comme on l’entend trop souvent…

1845.    R. W. Thomson prend un brevet dont l’objet était le « pneu » tel qu’il fut utilisé par la suite sur le rail, notamment par Michelin et Dunlop.

1845.    (Janvier) Émile Pereire reçoit l’autorisation d’établir un télégraphe électrique sur le chemin de fer de Paris à Versailles (rive droite). Le télégraphe électrique est surtout le premier système efficace de sécurité ferroviaire avant d’être un moyen de communication.

Télégraphiste sur le réseau Ouest, vers 1850.

1845.    (9 janvier) Ouverture de la ligne de Montpellier à Nîmes.

1845.    (15 juillet) Loi sur la police des chemins de fer en France. Devenu un moyen de transport de masse, le chemin de fer demande l’engagement de l’état.

1845.    (20 septembre) Formation de la Compagnie du Nord.

1845.    (17 décembre) Formation de la Compagnie de l’Est.

1846.    Arnoux applique un système de train articulé sur le chemin de fer de Sceaux.

La boucle de la gare terminus de Denfert sert surtout à démontrer les possibilités du système Arnoux.

1846.    (2 avril) Ouverture de la ligne d’Orléans à Tours.

1846.    (14 juin) Inauguration de la ligne de Paris à Lille et Valenciennes.

1846.    (23 juin) Ouverture de la ligne de Paris à Sceaux.

1846.    M. Léonhardt construit pour le réseau de la Thuringe les premières cloches à déclenchement électrique dites « cloches allemandes ».

1846.    (Juin) La locomotive « Great Western », de D. Gooch, à roues de 2m remorque une charge de 200 tonnes, à 95 km/h, sur la voie large de Londres à Swindon. La vitesse sera un des arguments en faveur de la voie large, mais les trains en voie normale rattraperont bientôt ceux de la voie large.

1847.    Les éclisses sont employées, pour la première fois en Europe, sur le chemin de fer de Dusseldorf à Elberfeld.

1847.    Régnault, ingénieur de la Compagnie de l’Ouest, équipe des postes de signaux avec un télégraphe électromécanique qu’il vient de mettre au point.

1847.    (15 mars) Ouverture de la ligne d’Amiens à Abbeville.

1847.    (22 mars) Ouverture de la ligne de Rouen au Havre.

1847.    (20 juillet) Ouverture de la ligne d’Orléans à Vierzon et Bourges.

1847.    (9 août)  Ouverture de la ligne de Zurich à Bâle, premier chemin de fer helvétique.

1847.    (14 août) Ouverture du chemin de fer atmosphérique de Saint-Germain utilisant le principe du vide propulsant un wagon équipé d’un piston circulant dans un tube. Les ingénieurs craignent que les locomotives classiques ne puissent affronter la rampe de St-Germain, mais une locomotive classique, l’ « Hercules », remorque les trains de travaux de l’atmosphérique sur la rampe !…

1847.    (21 septembre) Ouverture de la ligne d’Abbeville à Neuchâtel.

1847.    (18 octobre) Ouverture de la ligne de Saint-Chamas à Rognonas.

1847.    (21 octobre) Ouverture de la ligne de Creil à Compiègne.

1847.    (1 novembre) Ouverture de la ligne de Saint-Chamas au Pas-des-Lanciers.

1847.    (15 novembre)  Ouverture de la ligne de Vierzon à Châteauroux.

1848.    (15 janvier) Ouverture de la ligne de Maiseille au Pas-des-Lanciers.

1848.    (10 avril) Ouverture de la ligne de Montereau à Troyes.

1848.    Le britannique John Deakin fait pivoter un verre de couleur avec le signal devant une lanterne fixe. Cette disposition est restée classique sur les signaux mécaniques du monde entier et permet la circulation de nuit.

E, haut à droite: le principe du signal anglais à verres de couleur est adopté par le monde entier et permet la circulation de nuit.

1848.    (17 avril) Ouverture de la ligne de Neuchâtel à Boulogne.

1848.    (1er août) Ouverture de la ligne de Malaunay à Dieppe.

1848.    (1er septembre) Ouverture de la ligne de Lille à Saint-Pierre-les-Calais et Dunkerqne.

1848.    (20 décembre) Ouverture de la ligne de Tours à Saumur.

1849.    (3 janvier) Ouverture de la ligne de Melun à Montereau.

1849.    (26 février) Ouverture de la ligne de Compiègne à Noyon.

1849.    (17 mars) Mise en service sur la ligne de Paris à Calais des premières machines Crampton construites par Derosne et Cail.

1849.    (20 mai) Ouverture de la ligne de Bourges à Nérondes.

1849.    (3 juillet) Brevet pris par l’ingénieur français Quillacq, relatif à l’emploi de la vapeur surchauffée.

1849.    (5 juillet) Ouverture de la ligne de Paris à Meaux.

1849.    (12 juillet) Ouverture de la ligne de Versailles à Chartres.

1849.    (1er août) Ouverture de la ligne de Saumur à Angers.

1849.    (12 août) Ouverture de la ligne de Montereau à Tonnerre.

1849.    L’ingénieur Flachat construit l’Hercule et l’Antée (type 031).

1849.    (20 août) Inauguration de la première gare maritime de France à Calais.

1849.    (26 août) Ouverture de la ligne de Meaux à Épernay.

1849.    (2 septembre) Ouverture de la ligne de Dijon à Châlons.

1849.    (21 octobre) Ouverture de la ligne de Noyon à Chauny.

1849.    (10 novembre) Ouverture de la ligne d’Épernay à Châlons.

1850.    La Compagnie du Nord utilise le pétard comme moyen de signalisation par mauvaise visibilité.

Pétards à poser sur les rails: le cheminot doit pouvoir courir très vite et sur une longue distance pour poser le pétard en tenant compte de la distance d’arrêt des trains…

1850.    (23 mai) Ouverture de la ligne de Tergnier à Saint-Quentin.

1850.    (10 juillet) Ouverture de la ligne de Metz à Nancy.

1850.    (5 septembre) Ouverture de la ligne de Châlons à Vitry.

1850.    (5 octobre) Ouverture de la ligne de Nérondes à Nevers.

1851.    Mise en service du « Leviathan », premier ferry-boat, entre Granton et Burntisland, sur le Firth of Forth.

1851.    (29 avril) Une locomotive électrique, construite par C.-G. Page, est essayée sur le chemin de fer de Washington à Bladensburg et atteint 30 km/h.

1851.    (22 septembre) Charles Minot, superintendant général du New York & Erie Railroad applique le dispatching system.

1851.    (27 mai) Ouverture de la ligne de Vitry à Bar-le-Duc.

1851.    (29 mai) Ouverture de la ligne de Sarrebourg à Strasbourg.

1851.    (22 juin) Ouverture de la ligne de Tonnerre à Dijon.

1851.    (15 juillet) Ouverture de la ligne de Tours à Poitiers.

1851.    (24 juillet) Ouverture de la ligne de Metz à Saint-Avold.

1851.    (21 août) Ouverture de la ligne d’Angers à Nantes.

1851.    (15 novembre) Ouverture de la ligne de Bar-le-Duc à Commercy.

1851.    (16 octobre) Ouverture de la ligne de Saint-Avold à Forbach.

1852.    Napoléon Chaix reçoit l’autorisation d’ouvrir dans toutes les gares de France des « Bibliothèques des chemins de fer ». Ce fut l’origine des kiosques à journaux que l’on trouve depuis dans la plupart des gares.

1852.    (19 février) Décret consacrant la Compagnie du Nord.

Expansion du réseau Nord.

1852.    (27 mars) Décret consacrant la Compagnie de Paris à Orléans.

Expansion du réseau PO puis PO-Midi.

1852.    (19 juin) Ouverture de la ligne de Commercy à Frouard.

1852.    (8 juillet) Décret consacrant la Compagnie de Paris à Lyon et à la Méditerranée.

Expansion du réseau PLM.

1852.    (18 juillet) Inauguration de la ligne de Paris à Strasbourg.

L’élégante gare de l’Est (alors gare de Strasbourg) en 1854. L’agrandissement de 1931 consistera essentiellement à construire, sur la droite, un deuxième bâtiment identique réuni à celui-ci par un corps central.

1852.    (12 août) Ouverture de la ligne de Nancy à Sarrebourg.

1852.    (7 septembre) Ouverture de la ligne de Chartres à La Loupe.

1852.    (20 septembre) Ouverture de la ligne de Bordeaux à Angoulême.

1852.    (6 novembre) Formation de la Compagnie du Midi.

1852.    (12 décembre) Ouverture de la première section de la Ceinture de Paris (7 km.).

Train de voyageurs sur la Petite Ceinture en 1899.

1853.    Premier tramway parisien établi par Loubat entre la place de la Concorde et Saint-Cloud.

1853.    (16 avril) Ouverture de la ligne Bombay-Thana, premier chemin de fer des Indes.

1853.    (15 mai) Ouverture de la ligne du Guétin à Moulins.

1853.    (18 juillet) Ouverture de la ligne de Poitiers à Angoulême.

1853.    (30 juillet) Un décret ministériel autorise une vitesse de 120 km/h au maximum. On fera désormais en heures les voyages que l’on faisait en jours jusque-là par la route : la vitesse des voyages en chemin de fer est 24 fois plus grande. Même l’avion, par rapport au chemin de fer, ne fera pas faire un tel bond.

La locomotive type Crampton roule (ici la N°80 du réseau Est), dès les années 1850, à 120 km/h, soit 10 fois la vitesse des diligences de l’époque !

1853.    (22 août) Ouverture de la ligne de Moulins à Varennes.

1854.    (16 février) Ouverture de la ligne de La Loupe à Nogent-le-Rotrou.

1854.    (25 mars)  Ouverture à l’exploitation de la première section du chemin de fer de Ceinture.

1854     (20 avril) Décret consacrant la Compagnie de l’Est.



1854.    (2 mai) Ouverture de la ligne de Cbâteauroux à Argenton.

1854.    (1er juin) Ouverture de la ligne de Nogent-le-Rotrou au Mans.

1854.    (5 juin) Ouverture de la ligne d’Èpernay à Reims.

1854.    (28 juin) Les compagnies belges de Namur à Liége et de Charleroi à Erquelinnes remettent leur exploitation au Nord français contre une rente redevable pendant toute la durée de la concession.

1854.    (29 juin) Ouverture de la ligne d’Avignon à Valence.

1854.    (10 juillet) Ouverture de la ligne de Châlons à Vaise.

1854.    (17 juillet) Mise en service du chemin de fer du Semmering (Autriche), marquant le premier franchissement  des Alpes.

Un des viaducs de la ligne du Semmering.

La ligne du Semmering lors de son ouverture. L’audace du tracé étonne les ingénieurs de l’époque.

1854.    (16 septembre) Ouverture de la ligne de Metz à Thionville.

1854.    (12 novembre) Ouverture de la ligne de Lamothe à Dax.

1855.    Essais de la locomotive à grande vitesse système Blavier et Larpent.

La recherche de la vitesse par l’augmentation du diamètre des roues est logique, et elle se fera, mais à condition que les chaudières soient puissantes, ce qui n’est pas encore le cas avec cette locomotive Blavier & Larpent apparue trop tôt.

1855.    Premier projet d’un chemin de fer métropolitain pour Paris.

Le projet Telle prévoit tout un réseau de prolongement des grandes lignes dans Paris, en général sur des remblais et des ponts. Le ville refusera toujours ce principe d’un métro « national » et construira un véritable chemin de fer d’intérêt local, en voie normale mais à gabarit réduit, le métro actuel.

1855.    Napoléon III revient de Marseille à Paris à la vitesse commerciale de 100 km/h dans un train de deux voitures, pesant 7 tonnes, tiré par des locomotives du type Crampton se relayant les unes les autres.

1855.    L’ingénieur anglais Thomas Bartlett met au point la première perforatrice à air comprimé.

1855.    L’Anglais Swear et le Piémontais Bessolo prévoient, dans leurs brevets, la possibilité d’amener le courant traction par un conducteur isolé du sol, soutenu d’une manière analogue aux fils télégraphiques

1855.    M. Vignier établit les premiers enclenchements pour la signalisation et les appareils de voie en France (réseau de l’Ouest).

1855.    (28 janvier) Ouverture du chemin de fer de Panama.


1855.    (26 mars) Ouverture de la ligne de Dax à Bayonne.

1855.    (16 avril) Ouverture de la ligne de Lyon à Valence.

1855.    (7 mai) Ouverture de la ligne de Saint-Germain-des-Fossés à Clermont.

1855.    (31 mai) Ouverture de la ligne de Bordeaux à Langon.

1855.    (13 juin) Formation de la Compagnie de l’Ouest.

Expansion du réseau Ouest, puis Etat.

1855.    (25 juin) Ouverture de la ligne de Dijon à Dôle.

1855.    (1er juillet) Ouverture de la ligne de Mantes à Lisieux.

1855.    (2 juillet) Ouverture de la ligne de Clermont à Issoire.

1855.    (17 juillet) Ouverture de la ligne de Saint-Dizier à Donjeux.

1855.    (14 août) Ouverture de la ligne du Mans à Laval.

1855.    (26 septembre) Inauguration de la ligne de Sydney à Liverpool, premier chemin de fer d’Australie.

1855.    (21 octobre) Ouverture de la ligne de Saint-Quentin à Hautmont.

1855.    (23 octobre) Ouverture de la ligne de Haguenau à Wissembourg.

1855.    (4 décembre) Ouverture de la ligne de Langon à Tonneins.

1855.    (29 décembre) Ouverture de la ligne de Lisieux à Caen.

1856.    Essai de l’appareil de signalisation électrique Tyer, au tunnel de Blaizy-Bas.

1856.    La Malle des Indes emprunte le chemin de fer de Calais à Marseille.

1856.    (15 mars) Ouverture de la ligne du Mans à Alençon.

1856.    (7 avril) Ouverture de la ligne de Dôle à Besançon.

1856.    (2 juin)  Ouverture de la ligne d’Argenton à Limoges.

1856.    (23 juin) Ouverture de la ligne de Lyon à Bourg.

1856.    (7 juillet) Ouverture de la ligne de Poitiers à Niort.

1856.    Ouverture de la ligne de Tonneins à Toulouse.

1856.    (5 novembre) Ouverture de la ligne de Saint-Rambert à Rives.

1857.    (1er  janvier) Inauguration de la ligne d’Alexandrie au Caire, premier Chemin de fer égyptien.

1859.    (9 février) Ouverture de la ligne de Nogent-sur-Marne à Nangis.

1857.    (11 avril) Formation de la Compagnie du PLM.

1857.    (22 avril) Ouverture de la ligne de Toulouse à Sète.

1857.    (25 avril) Ouverture de la ligne de Troyes à Chaumont.

1857.    (1er mai) Ouverture de la ligne de Laval à Rennes.

1857.    (20 juillet) Ouverture de la ligne de Coutras à Périgueux.

1857.    (1er août) Décret constituant la Compagnie du Midi.

1857.    (10 août) Ouverture de la ligne de Nantes à Saint-Nazaire.

1857.    (1er septembre) Ouverture de la ligne de Creil à Beauvais.

1857.    (1er septembre) Ouverture de la ligne de Laon à Reims.

1857.    (7 septembre) Ouverture de la ligne de Niort à La Rochelle et à Rochefort.

1857.    (15 octobre) Ouverture de la ligne de Chaumont à Langres.

1858.    Bessemer propose au directeur du North Western Railway le rail d’acier.

1858.    Essais de chauffage du matériel roulant par la vapeur de la locomotive en Haute-Silésie

1858.    Henri Giffard prend un brevet pour remplacer la pompe d’alimentation par l’injecteur.

1858.    Premier essai d’éclairage au gaz sur le matériel roulant eu France (Paris-Strasbourg).

1859.    Les premiers avertisseurs électriques pour passages à niveau apparaissent sur le Nord, système Tesse et  Lartigue.

1859.    (1er septembre) Mise en service de la première voiture-lits conçue par George Pullman (Etats-Unis).

Luxe incroyable dans une voiture Pullman dès 1855, à une époque où l’on ne connait que le sommeil sur un banc de bois !

1860.    Le frein à embrayage électrique Achard est essayé pour la première fois sur le P.-L.-M.

1860.    Ramsbotton, ingénieur du London & North Western Railway, invente un appareil pour remplir d’eau le tender en pleine marche.

Locomotives prenant de l’eau en marche: une écope, placée sous le tender, est abaissée et « cueille » l’eau dans un bac de plusieurs centaines de mètres de long, placé entre les rails.

1861.    (7 avril) Inauguration du pont de Kehl sur le Rhin.

1862.    Premier projet de ferry-boat pour assurer un service entre la France et l’Royaume-Uni. Mais la réalisation ne se fit qu’en 1917

1862.    (Février) Création des premiers trains de marée sur Calais et Boulogne, et des premiers services des voyageurs France-Grande Bretagne et vice versa.

1862.    Février. Mise en service du premier chemin de fer funiculaire français, de Lyon à la Croix-Rousse.

Le funiculaire de la Croix-Rousse, à Lyon, avec le prolongement actuel faisant de lui la ligne C du métro lyonnais.

1863.    Mise en service des premières voitures restaurants entre Philadelphie et Baltimore

1863.    (10 Janvier) Ouverture de la première section du Metropolitan Railway Company (Londres).

Un des premiers trains du Metropolitan de Londres. La traction à vapeur enfume les tunnels, donc les voyageurs….

1864.    Mise en service des locomotives du type 120 Forquenot sur le PO.

1864.    Le Français Cazal fait breveter un moteur électrique directement appliqué à l’essieu d’un véhicule.

1864.    (19 avril) Inauguration de la nouvelle gare du Nord (l’actuelle), construite d’après les plans de l’architecte Hittorf.

L’actuelle gare du Nord vue en 1914.

1865.    (12 juillet) Loi sur les chemins de fer d’intérêt local.

Chemin de fer en voie métrique: le fameux PO-Corrèze. Cliché L-M.Vilain.

1866.    Mise en service du chemin de fer à crémaillère du Mont Washington (États-Unis), système Marsh.

1867.    Mise en service sur le PO des locomotives dites « Cantal », premières machines françaises à cinq   essieux accouplés type 050.

Locomotive type 050 (cinq essieux moteurs couplés, pas d’essieux porteurs) du PO.

1867.    Premier essai de block automatique avec signaux commandés par pédales aux États-Unis par Thomas S. Hall.

1867.    Le PLM applique pour la première fois en France le block system consistant à diviser une ligne en sections ayant chacune un signal d’entrée qui ne peut être franchi s’il y a déjà un train dans le canton.

1868.    Première section du métropolitain de New-York livrée à la circulation (Elevated).

1868.    (23 mai) Ouverture du chemin de fer du Mont-Cenis à rail d’adhérence central, exécuté par l’ingénieur FelI.

1868.    (1er novembre) Ouverture de la section Oran-Relizane, premier chemin de fer d’Algérie.

1869.    (13 avril) George Westinghouse prend son premier brevet pour le frein à air qu’il vient d’inventer.

1869.    (10 mai) Ouverture à Promontory Point (Utah) du premier  Transaméricain de l’Atlantique au Pacifique.

Locomotive type 220 « Jupiter » actuellement exposée à Promontory Point.

1870.    Construction par la maison Kœchlin, pour le Nord, de locomotives du type 220 dites « Outrance ».

L’équipe de conduite de l' »Outrance » et celle du train posent pour la postérité. La garde-barrière reste à l’écart: sa jupe rouge et blanche sert à la rendre visible de loin.

1871.    Franklin L. Pope installe, sur le Boston & Lawell Railroad, le premier système de signaux commandés par circuits de voie.

1871.    (23 mai) Inauguration du chemin de fer Vitznau-Rigi (Suisse), équipé avec le système à crémaillère de l’ingénieur Nicolas Riggenbach.

1871.    (17 septembre) Inauguration du tunnel du Mont-Cenis (12.849 m.).

Le train inaugural. A gauche: le tunnel préparatoire creusé en alignement avec guidage par un rayon de soleil capté par un miroir, seule technique connue pour creuser droit et horizontal.

1872.    Gerber étudie un pont à balancier équilibré et en porte-à-faux, dit pont cantilever.

1872.    Mise en service des voitures à galerie sur la ligne du Tréport à Longpré.

1872.    Première application sur le Nord du « crocodile» inventé par les ingénieurs Lartigue et Forest.

1872.    Inauguration de la ligne Tokio-Yokohama en voie de 1.067 mm, le premier chemin de fer japonais.

1872.    George Westinghouse réalise le frein automatique.

1872.    Circulation en Europe de la première voiture-lits conçue par Georges Nagelmackers, sur 2 essieux, et comportant 3 compartiments.

Une des premières voitures-lits de la CIWL; le confort et surtout l’espace sont encore mesurés.

1872.    (26 février) Premier décret donnant l’autorisation d’employer des rails en acier en France. (Cette autorisation fut donnée pour le Nord).

1873.    Éclairage électrique de la voie, sur la ligne de Moscou à Koursk, par un phare placé sur la locomotive et alimenté par une machine Gramme, système Jablochkoff.

1873.    Mise en circulation des premiers wagons français pourvus d’un aménagement frigorifique.

1874.    Transformation des locomotives Forquenot du type 120 en type 121.

1874.    (Février)Essai de l’électro-sémaphore Lartigue sur la ligne de Paris à Creil.

1874     (1er juillet) Règlement unifiant les signaux et les règles de circulation sur les chemins de fer français, mais seulement pour les transports stratégiques.

1875.    Mise en service sur la Compagnie de l’Est d’un premier type de Wagons-lits.

1875.    (15 janvier) Essais d’éclairage électrique à la gare de la Chapelle.

1875.    (2 août) Loi déclarant d’utilité publique le chemin de fer sous-marin entre la France et l’Royaume-Uni et en accordant la concession à une Société.

1875.    (4 août) Loi concédant à un syndicat formé par les Compagnies du Nord, de l’Est, d’Orléans et du PLM un chemin de fer dit « de Grande Ceinture de Paris » destiné à relier, en dehors de l’enceinte fortifiée, toutes les lignes qui convergent vers la capitale

La Grande Ceinture en 1957.

.

1875.    (15 octobre) Inauguration de la première gare maritime française à Boulogne.

1876.    Le Nord adopte le block system sémaphorique en double voie.

1876.    Première application pratique du système Compound par l’ingénieur Mallet, sur une locomotive du Bayonne-Biarritz. Ce système permet, par une double détente de la vapeur dans des cylindres à haute puis à basse pression, de grandes économies de combustible et un gain de puissance.

1876.    (30 mai) Accord officiel entre les gouvernements français et britannique pour le tunnel sous la Manche.

1876.    (30juin) Ouverture de la section Shanghaï-Kungwan, premier chemin de fer en Chine.

1876.    (30 juillet) Premiers essais du frein à vide, système Smith, sur le chemin de fer du Nord.

1876.    (4 décembre) Fondation de la Compagnie internationale des wagons-lits (CIWL) par le belge Georges Nagelmackers.

1877.    Modification des locomotives « Outrance » du Nord, l’essieu porteur avant est remplacé par un bogie : le bogie est admis par les ingénieurs français sur les locomotives de vitesse.

1877.    (3 juillet) Loi confirmée par celle du 28 décembre 1888, mettant le service des chemins de fer, sous la direction du ministre de la Guerre, en cas de conflit.

1878.    (18 mai) Formation du réseau de I ‘État.

Les réseaux français en 1910: le réseau de l’Etat, crée en 1878, vient de racheter celui de l’Ouest.

1879.    Démonstration à l’exposition de Berlin des possibilités de la traction électrique avec le chemin de fer de Siemens et Halske.

Le chemin de fer électrique Siemens à l’exposition de Berlin en 1879.

1879.    Application du frein continu Westinghouse sur les chemins de fer de Ceinture et de l’Ouest.

1879.    Mise en service, sur le PLM, de locomotives à grande vitesse, type 121, série 111-400.

1879.    (13 juillet) Décret instituant une Commission supérieure pour l’étude du Transsaharien.

1879.    17 juillet) Loi ratifiant le plan Freycinet (construction de 8.823 km. de lignes nouvelles).

Le réseau français en 1878, avant l’ère Freycinet qui ajoutera plusieurs milliers de kilomètres de lignes difficilement rentables.

1879.    (28 décembre) Accident du pont sur la rivière de la Tay (Écosse): ce pont fut emporté pendant une tempête et un train tomba dans la mer: on n’en retrouva que la locomotive. Le traumatisme fut grand et l’on se méfia alors des ponts.

1880.    Mise en service sur le Nord d’un type de locomotive tender, type 032, dit « courte queue ».

1880.    Mise en service des premières voitures-lits européennes à intercirculation et à bogies (Compagnie internationale des Wagons-lits).

Les premières voitures-lits CIWL à bogies: les plates-formes d’intercirculation vont rapidement disparaître au profit de soufflets.

1880.    Mise en service, sur le Canada Southern Railway, d’une locomotive système Fontaine avec surmultiplication.

Ce système a aussi été essayé aux USA, sur la Soo Line, sans plus de succès…

1880.    (20 mai) Décret autorisant la mise en circulation de voitures automotrices à vapeur.

Automotrice à vapeur Robatel & Buffaud du PLM. Ces voitures passèrent pour une solution économique permettant de maintenir en activité les petites lignes. Mais la concurrence de l’automobile en décida autrement.

1880.    (11 juin) Loi relative aux chemins de fer d’intérêt local et aux tramways.

1880.    (30 juillet) Circulaire prescrivant des « glaces dormantes » dans les cloisons des compartiments et permettant la vision d’un compartiment à l’autre.

1880.    (13 septembre) Circulaire ministérielle prescrivant l’application, dans le délai de deux ans, de freins continus à tous les trains de voyageurs dont la vitesse de pleine marche atteignait 60 km/h.

1881.    (16 février) Massacre du colonel Flatters et de ses compagnons alors qu’ils poursuivaient, dans le Hoggar, leurs études sur le Transsaharien : le projet est ajourné pour longtemps.

1881.    (Mai) Mise en service du premier tramway électrique, construit par Siemens et Halske, entre l’École des Cadets et Lichterfelde, à Berlin. Une démonstration de ce type de tramway fut faite à Paris la même année à l’occasion de l’Exposition de l’Électricité. Le tramway qui fonctionna à Paris constitue la première application de la distribution aérienne du courant traction par fils.

Le premier tramway électrique parisien.

1881.    (10 octobre) Mise en service sur le PO d’un train muni du frein continu, système Wenger.

1881.    (1er décembre) Essai fait, au chemin de fer du Nord, de la lampe, système Sedlaczek et Wikulill, pour l’éclairage à l’avant des machines.

1882.    (Janvier) Premier usage connu du téléphone pour des opérations de dispatching sur la section Ravena-Schenectady du New York West Shore & Buffalo Railroad.

1882.    (7 février) Ouverture du Métropolitain de Berlin.

1882.    (1er juin) Ouverture à l’exploitation du tunnel du Saint Gothard (14.990 m.).

1882.    (9 septembre) Éclairage de la Gare Saint-Lazare par l’électricité, première application de ce type à une gare de voyageurs en France.

1882.    (10 octobre) Train d’essai de la CIWL entre Paris et Vienne.

1882.    (16 octobre) Ouverture de la première conférence internationale de Berne, en vue d’assurer l’unité des principales dimensions du matériel roulant et du matériel fixé des chemins de fer, et de faciliter ainsi les échanges de véhicules.

1883.    Premier chasse-neige rotatif à vapeur construit en Amérique.

1883.    Le réseau français du Midi applique le block automatique.

1883.    Mise en service de la ligne électrifiée de Portrush, en Irlande, établie par la Maison Siemens de Londres et sur laquelle apparaît le rail conducteur latéral.

1883.    (5 juin) Mise en service du train « Orient express » par la CIWL.

De 1883 à 2009, l’ « Orient-Express » sera le roi des trains et le train des rois, bien qu’il n’ait jamais été un express et n’ait jamais roulé en Orient…En 1977, la fin du service de voitures directes Paris-Istanbul, achèvera la légende immortelle, le nom restant porté par des trains moins prestigieux.

1883.    (11 août) Décret interdisant de se servir, sans motif plausible, du signal d’alarme mis à la disposition des voyageurs.

1883.    (10 septembre) Le Français Raffard prend un brevet relatif à un accouplement élastique entre un moteur électrique et l’essieu qu’il commande.

1883.    (19 novembre) Inauguration du tunnel de l’Arlberg (Autriche), 10.270 mètres.

1883.    (8 décembre) Mise en service du « Calais-Nice-Rome-Express » par la CIWL.

1884.    William Robinson et George Westinghouse mettent au point un block automatique sur le West Shore & Pennsylvania Railroad.

1884.    Une voiture du Baltimore & Ohio Railroad est équipée avec un système de réfrigération d’air.

1884.    Mise en Service sur l’Ouest d’une locomotive Compound, système Webb.

1885.    Mise en exploitation de la ligne de Saint-Louis à Dakar au Sénégal.

1885.    (15 novembre) Arrêté instituant un code des signaux qui rend uniformes en France les apparences ou les sons que les signaux sont destinés à produire, ainsi que « la signification à y attacher ».

1886.    Ouverture du tunnel de la Mersey, reliant Liverpool à Birkenhead.

1886.    Essais de la locomotive à grande vitesse Estrade à roues de 3 m de diamètre.

La locomotive Estrade. Le principe des grandes roues était bon, mais la chaudière manquait de puissance. Ce fut l’échec.

1886.    Mise en service, sur le Nord, de la première locomotive Compound type grandes lignes (n° 701).

La locomotive Compound N°701 du Nord, pionnière de la locomotive de vitesse en France.

1886.    (10 mai) La deuxième conférence internationale de Berne fixe l’écartement de la voie normale à 1.435 mm dans les alignements droits et à 1.465 mm au maximum, dans les courbes.

1886.    (10 juillet) Circulaire rendant obligatoire l’intercommunication pour les trains de voyageurs.

1887.    (11 avril) Le premier train de voyageurs avec intercirculation par soufflets (brevet George M. Pullman) circule entre Chicago et Otto sur l’Illinois Central Railroad.

Les soufflets Pullman américains.

1887.    (5 novembre) Mise en service du « Sud-Express » par la CIWL.

1887.    (6 novembre) Inauguration du premier chemin de fer à crémaillère établi en France, à Langres.

1888.    Ouverture du Transcaspien.

1888.    Communication télégraphique par induction avec un train en marche sur le chemin de fer suburbain de New-York.

1888.    (juin) Mise en service du viaduc de Garabit.

Plan d’époque paru dans la Revue Générale des Chemins de fer (qui est toujours aujourd’hui la revue de référence SNCF) montrant les différentes phases du montage de l’arc central du viaduc.

1888.    (24 juillet) Ouverture de la ligne de Saint-Georges-de-Commiers à la Mure (voie métrique).

1889.    L’intercirculation par soufflets est appliquée pour la première fois par le PLM en France.

1889.    Le premier poste d’aiguillage à pouvoir est présenté à l’Exposition Universelle par les ingénieurs italiens Bianchi et Servettaz.

1889.    Le réseau français de l’Ouest présente, à l’Exposition Universelle, la première voiture de 3 Classe, pour grands réseaux, montée sur bogies.

La voiture Ouest 3e classe à bogies.

1889.    (8 avril) Inauguration de la gare Saint-Lazare actuelle.

1889.    (4 juin)  Mise en service entre Paris et Calais (en correspondance avec le bateau pour Douvres) du « Club Train » de la CIWL.

1889.    (4 juillet) Loi créant le 5e régiment du génie, spécialisé dans la pratique des chemins de fer.

1890.    (4 mars) Inauguration du pont du Forth (Écosse).

Les étapes de la construction du pont gigantesque, d’après un document d’époque.

1890.    (21 juin) Une locomotive Crampton à chaudière Flaman atteint 144 km/h entre Montereau et Sens.

1890.    (15 novembre) Mise en service du « Rome Express » par la CIWL.

1891.    Première réalisation d’un banc d’essais pour locomotives à l’Université de Purdue, aux États-Unis.

1891.    (19 mai) Inauguration à Vladivostok des travaux du Transsibérien.

Un des premiers trains sur la ligne du Transsibérien, sans doute le « Transsibérien-Express » de la CIWL.

1891.    (Août) Le système Compound entre dans la pratique courante avec les locomotives étudiées par MM. Du Bousquet et De Glehn (Nord N°s 2121 et 2122).

1891.    (10 décembre) Montage d’une locomotive en dix heures, aux Ateliers de Stratford.

1892.    (15 janvier) Convention confiant au chemin de fer l’acheminement des colis postaux.

1892.    (20 mai) La voie large disparaît complètement du Great Western.

Dernier départ, en 1892, d’un train en voie large à Londres (Paddington). La complexité des appareils de voie en deux écartements montre l’ampleur du gâchis: la voie large était la solution d’avenir, mais le prix d’une reconstruction impossible de tous les réseaux du monde a eu raison de cet écartement.

1892.    (Septembre) Expériences pour l’éclairage électrique par piles des trains sur l’Ouest et l’Est.

1893.    Transformation, sur le PLM, des locomotives de la série 111-400 avec remplacement de l’essieu porteur avant par un bogie, et suppression de l’essieu porteur arrière.

Une « 111-400 » du PLM, alors en disposition d’essieux type 121 qui montre le refus du bogie avant à l’américaine chez les ingénieurs européens de la fin du XIXe siècle: on craignait son instabilité lagré ses qualités de douceur de roulement et de guidage.

1893.    Loi fixant aux États-Unis le type d’attelage automatique et imposant le frein Westinghouse aux trains de marchandises.

1893.    Essais, sur le Nord, d’une locomotive électrique AIA à accumulateurs.

1893.    (2 février) Début des essais de la locomotive thermo-électrique Heilmann du premier type sur l’Ouest.

Locomotive à vapeur et transmission électrique, ou locomotive électrique avec générateur à vapeur ? L’intressant prototype de Heilmann est la première réussite de la traction électrique en France et démontre qu’il n’y a plus qu’à… créer le réseau national EDF.(CP Fleury)

1893.    (10 mai) La locomotive « 999 », type 220, du New York Central (Etats-Unis) atteint 181km/h sur un parcours de 1.609 mètres, en remorquant l’Empire State Express.

1894.    Mise en service sur le PLM, du premier type de locomotives type 220 dites « coupe-vent ».

La « Coupe-Vent » C-145 du musée Cité du Train de la SNCF à Mulhouse.

1894.    Janvier.            Exploitation par traction électrique de l’embranchement minier de Montmartre à la Béraudière.

1894.    (1er juin) Mise en service de l’ « Ostende- Vienne-Express » par la Compagnie internationale des Wagons-lits.

1895.    Essais des locomotives électriques Heilmann sur le raccordement de Saint-Germain-Ouest à la Grande Ceinture.

1895.    (28 juin) Ouverture d’un service régulier de trains électriques aux Etats-Unis sur le New York, New        Haven & Hartford Railroad.

1895.    (22 octobre) La locomotive du train de Granville tombe sur la place de Rennes (machine n° 721).

L’accident de chemin de fer le plus célèbre du monde… Seule la marchande de journaux, sur la place, perdit la vie. La locomotive, robuste et en parfaite santé, reprit rapidement son service normal.

1896.    Le tramway suisse de Lugano emploie, pour la première fois, un courant alternatif triphasé.

1896.    (Mai) Mise en service du « Nord-Express » par la CIWL.

1897.    Essais, sur le PLM, d’une locomotive à accumulateurs.

1897     L’ingénieur américain Sprague crée le train réversible électrique à unités multiples.

1897.    Les principaux réseaux du monde commencent à adopter le chauffage à la vapeur.

1897.    (Novembre) Mise en service du « Nord-Sud-Brenner-Express » par la Compagnie internationale des Wagons-lits.

1898.    Première installation d’aiguillage électrique en France, réalisée à Paris, à la gare de Lyon.

1898.    Mise en service sur l’Etat, de locomotives à simple expansion type Boursay.

1898.    Mise en service d’un train de la CIWL sur une fraction du parcours        du Transsibérien.

1898.    (Juillet) Inauguration du chemin de fer du Congo.

1898     (20 octobre) Circulaire recommandant aux Compagnies l’emploi de voitures à couloir de toutes classes.

1899.    Essais sur les lignes Paris-Le Havre et Paris- Bordeaux (réseau de l’État) de l’éclairage électrique, système Vicarino par dynamo commandée par un essieu.

1900.    Mise en service sur le Nord de locomotives Compound du type Atlantic, étudiées par MM. du Bousquet et de Glehn (Société Alsacienne).

1900.    Essais sur le réseau de l’État de la locomotive Thuile avec abri à l’avant,

1900.    Mise en service du « Calais-Méditerranée-Express » et du « Riviera-Express » de la Compagnie internationale des Wagons-lits.

1900.    (26 mars) Circulaire ministérielle posant en principe que l’intensité de la lumière dans un compartiment doit être suffisante pour permettre de lire aisément à toutes les places.

1900.    (28 mai) Ouverture du prolongement électrifié de la ligne du PO vers le quai d’Orsay.

1900.    (14 juillet) Ouverture de la première ligne du Métropolitain de Paris.

Ce tout premier matériel, engagé sur la ligne 1 en 1900, est, techniquement, plus proche du tramway avec sa caisse en bois et son châssis sur deux essieux.

1901     (Mars) Ouverture du chemin de fer suspendu Barmen-Elberfeld (Allemagne).

Ne prenant aucune place au sol, étant électrique (et sans batteries), ce chemin de fer, parfait écologiquement, existe toujours.

1901     (1er mars) Décret exemptant de toute obligation du « matériel de choc », les trains dits légers.

1901     (1er juillet) Ouverture de la section électrifiée Paris-Invalides à Meudon.

1901     (1er août) Inauguration sur le PLM de la ligne électrifiée à voie étroite Le Fayet-Saint-Gervais-Chamonix.

1902.    Essais en Allemagne de la traction électrique à grande vitesse (210 km/h), sur la ligne Marienfeld-Zossen.

Une des automotrices, ici la AEG, ayant participé aux essais avec une Siemens. Noter la caténaire pour le triphasé, solution simple et logique que seuls les ingénieurs italiens adopteront, au prix d’une caténaire certes compliquée.

1903.    Mise en exploitation du Transsibérien commencé en 1892.

1903.    Mise en service du « Paris-Carlsbad-Express »

1903.    Un block automatique, commandé par relais à courant alternatif, est expérimenté sur le North Shore Railroad aux Etats-Unis.

1903.    Un train spécial du Pennsylvania atteint 200 km/h sur un parcours de 100 kilomètres.

1903.    (Septembre) Exploitation électrique de la ligne à voie étroite de Saint-Georges-de-Commiers à La Mûre.

1904.    Extension de l’électrification de la gare d’Austerlitz à Juvisy, sur le P.O.

1904.    Mise en service sur le PLM du « Côte-d’Azur Rapide ».

1904.    Essais de la locomotive allemande à grande vitesse construite par Henschel avec abri à l’avant.

1905.    Le train, devenu depuis le « Broadway Ltd », remorqué par une Atlantic, atteint 205 km/h sur un parcours de 4.800 m.

1905.    Mise en service, sur le Nord, des locomotives articulées du Bousquet.

Locomotive 031+130T type Ceintures identique au type Nord en circulation marchandises entre les triages de Paris.

1906.    Premières applications de la surchauffe en France sur les locomotives du P.O.

1906     La CIWL met en service le « Simplon-Express ».

1906.    (1er Juin) Ouverture à l’exploitation du tunnel du Simplon (19.730 m.).

La sortie nord du tunnel du Simplon vue après la mise en service de la deuxième voie en 1921.

1907.    Première locomotive du type Decapod construite pour les chemins de fer autrichiens.

1907.    Mise en exploitation du chemin de fer de Clermont-Ferrand au Puy-de-Dôme avec rail central, système Hanscotte.

1907.    (Mai) Troisième conférence internationale de Berne en vue de remanier les décisions prises par la    deuxième conférence.

1907.    (Juillet) Mise en service sur le PO. de locomotives Pacific, premières de ce type construites en Europe.

Le type « Pacific » (disposition d’essieux 231) devient, avant les années 1910 et pour une durée de 70 ans, la locomotive européenne de vitesse par excellence. Elle doit son nom à la desserte de la côte ouest américaine, en tête de trains lourds et rapides.

1907.    (Septembre) Mise en service sur le Nord d’une locomotive du type 222, avec foyer à tubes d’eau.

1908.    Giuseppe Belluzo réalise la première locomotive à vapeur à turbine (Italie).

1908.    (1er juillet) L’État belge met en circulation, entre Bruxelles et Anvers, le premier « train bloc » (rame homogène).

1908.    (13 juillet) Rachat de la Compagnie de l’Ouest par l’État.

1909.    Premier emploi en France de la connexion inductive pour l’essai d’un circuit de voie à courant alternatif en gare de Choisy-le-Roi.

1909.    (1er janvier) Date de prise de possession par l’État du réseau de l’Ouest.

1910.    Premiers essais sur le Nord de la « Baltic » 232 compound 4 cylindres et à surchauffe, étudiée par M. du Bousquet (n° 3.1101), puis d’une variante comportant un foyer à tubes d’eau (n° 3.1102).


Apparues trop tard pour remplacer les « Pacific », les 232 ou « Baltic » ne pourront d’imposer en face de la locomotive électrique, plus rapide et plus puissante encore.

1910.    (18 juillet) Ouverture de la première section de la ligne électrique de Villefranche à Bourg-Madame (courant monophasé).

1910.    (11 octobre) Grève des cheminots français, qui provoque un décret par lequel les agents appartenant à l’armée territoriale doivent faire, sur les chemins de fer, une période d’instruction dans les fonctions qu’ils exercent.

Cabine d’aiguillage occupée par l’armèe.

1911.    Construction d’une locomotive turbo-électrique par la North British Locomotive Company, d’après les brevets Reid-Ramsay.

1911.    Essais de traction électrique par courant alternatif monophasé sur la ligne de Cannes à Grasse.

Avant la décision gouvernementale d’adopter le 1500 v continu pour les électrifications des lignes, plusieurs en courant monophasé sont entrepris en France, comme ici sur le PLM.

1911.    Ouverture du Transandin Buenos-Ayres-Valparaiso.

Las Transandins sud et nord. On voit que celui du sud souffre de la présence de trois écartements représentant un lourd handicap qui le condamnera.

1911.    La CIWL met en service le « Pyrénées-Côle d’Argent ».

1912.    Construction par la Société Sulzer, pour les chemins de fer d’État prussiens-hessois, de la première locomotive Diesel.

1912.    La première locomotive du type Mountain fait son apparition aux États-Unis sur le Chesapeake & Ohio.

1913.    Mise en service par le Pennsylvania des plus puissantes machines du type Atlantic jamais construites.

1913.    (Mai) Présentation de la locomotive à naphtaline Brillié Hautier.

1913.    (28 juin) Ouverture à l’exploitation du tunnel du Lœtschberg (14.608 m.).

1913.    (21 novembre) Liaison par radio, dans les deux sens, avec un train en marche sur le Lackawanna-Railroad (USA).

1914.    Apparition en Europe, sur le PLM, du type Mikado.

Locomotive type 141-C du PLM ou dit type « Mikado ».

1914.    (2 août) Arrêté aux termes duquel les Administrations des réseaux sont tenues de mettre à la disposition de l’autorité militaire toutes les ressources en hommes et en matériel.

1915.    (Septembre) La ligne stratégique de Cuperly à Sainte-Menehould, longue de 3 kilomètres, est commencée et terminée en moins de trois mois.

1916.    Pendant la bataille de Verdun, le réseau à voie métrique de la Meuse, grâce à des améliorations, permet de transporter par jour jusqu’à 2.650 tonnes, 1.500 hommes, et 930 blessés.

1916.    (Mars) Commencement des travaux activement menés pour la réalisation de 200 kilomètres de développement de lignes de Sommeille-Nettancourt à Dugny et Clermont-en-Argonne

1917.    Début des essais de signalisation par radio sur le réseau de l’État.

1917.    Mise en service de ferry-boats entre la France et l’Royaume-Uni pour le transport des trains militaires de ravitaillement et de munitions.

1917.    Ouverture du Transaustralien.

1918.    Première utilisation par la Reichsbahn de déflecteurs contre les rabattements de fumée.

1918.    (22 février) Première traversée de la Manche sur un ferry-boat d’un train de voyageurs, de Newhaven à Dieppe.

1918.    (13 août) La ligne stratégique à double voie, de 88 kilomètres, de Peuquières-Broquiers à Ponthoile (Nord), exécutée en 114 jours par le Génie, est livrée à la circulation.

1918.    (Novembre) Essai du « Dispatching system » entre Saint-Nazaire et Gièvres.

1919.    L’ingénieur finlandais Kylalä imagine un type d’échappement qui, associé avec André Chapelon, donnera le type le plus performant jamais connu: le Kylchap.

1919.    (2 février) Un décret rend les réseaux aux Administrations qui en étaient chargées avant la guerre.

1919.    (19 avril). La CIWL, met en service le « Simplon-Orient-Express ».

Crée en 1919, le Simplon-Orient-Express, en vert sur la carte, évite l’Allemagne (qui le surnomme « le train des vainqueurs ») et favorise l’Italie et Venise. La famille des quatre Orient-Express est au complet.

1919     (26 septembre) Grève des cheminots britanniques.

1919     Premier trajet de l’électro-train Makhonine, de Moscou à Petrograd.

1919.    (15 et 27octobre) Décrets, aux termes desquels les réseaux cessent d’être réquisitionnés.

1920.    La répétition des signaux de la voie sur la locomotive est rendue obligatoire en France.

1920-1930.    Nombreux essais, en Allemagne, de traction sur rails par des hélices (moteurs d’aviation).

1921.    La signalisation lumineuse est expérimentée sur le PO.

1921.    (28 juin). Convention approuvée par la loi du 29 octobre 1921, instituant une certaine solidarité entre les Grands Réseaux français et dans le principe de l’équilibre des dépenses par les recettes

1921.    (5 octobre) Catastrophe du tunnel des Batignolles

1921.    (7 octobre) Protocole de Wiesbaden, relatif au matériel roulant de chemin de fer à restituer à la France et au matériel à livrer.

1921     (20 octobre) Traité d’Angora confiant l’exploitation du chemin de fer de Bagdad, entre Bozanti et Nousseibin, à une société française.

1922.    (1er  juillet) Grève des cheminots américains.

1923.    Essais du bloc automatique effectués sur le réseau de l’État.

1923.    Commencement des travaux d’électrification à 1.500 volts, par caténaire et par 3ème rail, de la ligne de Culoz à Modane (PLM).

1923.    (1er juin) Inauguration du « train-bloc », belge Bruxelles Paris, premier train direct européen entre deux capitales, sans arrêt à la frontière.

1924.    Grève des cheminots anglais.

1924     (30 août) Loi allemande, votée par le Reichstag, relative à la constitution d’une compagnie des chemins de fer du Reich (Deutsche Reichsbahn).

1925.    Premiers essais de l’échappement Kylchap des ingénieurs Kylalä et Chapelon.

1925.    Mise en service sur le Nord, et pour la première fois sur un réseau français, de voitures de 3ème classe, entièrement métalliques et soudées.

Voiture métallique Nord 3e classe en acier soudé dite « Arts Déco ».

1925.    (Février)  Mise en service, pour la première fois en Europe, du type Mountain sur le PLM.

Locomotive type 241-A PLM. Cliché Floquet.

1926.    (7 août) Loi, votée en Belgique, créant la Société nationale des chemins de fer belges.

1926.    (12 août) La CIWL met en service la « Flèche d’or » (voitures Pullman) entre Paris et Calais.

1926.    (Décembre) Ouverture à l’exploitation électrique de la ligne Paris-Vierzon.

L’électrification, en 1926, de la ligne de Paris à Vierzon marque le départ de la « grande » traction électrique avec des locomotives rapides et puissantes. Le déclin de la traction vapeur commence.

1927.    Le professeur Lomonossov (U. R. S. S.) réalise une locomotive Diesel de 1.200 chevaux, qui est la plus puissante unité de ce type à transmission mécanique.

1927.    La locomotive Kitson-Still à combustion interne et à démarrage à vapeur est essayée sur le London & North Eastern Railway.

1927     Le foyer à tubes d’eau du type Emerson est appliqué pour la première fois sur des machines du Baltimore &  Ohio (Etats-Unis).

1927.    (3 mars) Début des essais en Allemagne de la locomotive Henschel à haute pression.

1927.    (1er juillet) Mise en service de l’ « Anatolie-Express » par la CIWL.

1928.    (15 juin) Mise en service de l’ « Étoile du Nord » par la CIWL.

1928.    (30 octobre) Inauguration de la ligne Nice-Coni.

1929.    Application en France du siphon Nicholson sur des locomotives du PO.

1929.     (10 mars) L’Association française des Amis des Chemins de fer est fondée.

1929.    (Mai) Inauguration d’un service téléphonique par courants porteurs à la disposition des voyageurs dans les trains du Canadian National.

1929.    (15 mai) La CIWL, met en service l’ « Oiseau Bleu ».

1929.    (1er mai) La CIWL met en service le  « Paris-Méditerranée ».

1929.    (Novembre) Mise en service, par le PO, de la première locomotive transformée par André Chapelon.

L’ingénoeir André Chapelon, admiré dans le monde entier pour sa vision thermodynamique de la locomotive, parvient à double la puissance des « Pacific » PO tout en réduisant leur consommation. Ici la 3566, première locomotive transformée.

1930.    Ouverture du Turksib (du Turkestan à la Sibérie).

Carte ferroviaire de l’URSS en 1940. Le « Turksib » est un itinéraire parallèle au « Transsibérien » par le sud.

1930.    (10 février) Inauguration du train radio du réseau de l’État (émission et réception).

1930.    (Juin) Mise en service sur le P.-L.-M., à titre d’essais, d’une locomotive à haute pression étudiée par Henschel

1931.    (26 janvier) Présentation officielle, aux dirigeants des grands réseaux français, d’une Micheline.

1931.    (1er mai) Ouverture à l’exploitation de la nouvelle ligne unissant l’Algérie à la Tunisie (Le Kouif-Kalaadjerda).

1931.    (24 mai) Mise en service par le Baltimore & Ohio Railroad de la première voiture munie d’un système mécanique complet de conditionnement d’air.

1931.    (1er juillet) Ouverture à l’exploitation de la ligne de Vichy à Riom (PLM)

1931.    (24 juillet) Premiers essais officiels des Michelines, ce terme désignant des autorails sur pneus mis au point par la firme Michelin.

Prototype Micheline type 5 ayant roulé à 107 km/h entre Paris et Deauville en 1931, formé d’un chassis-moteur d’automobile Hispano-Suiza, et d’une carlingue d’avion Wibault en bois et toile !….

1931.    (1er octobre) Création des « colis express » sur les grands réseaux français.

1931.    (23 décembre) Inauguration, à Paris, de la nouvelle gare de l’Est.

La gare de l’Est en 1931: le bâtiment d’origine (à gauche sur le plan, donnant rue d’Alsace) est dédoublé et le nombre de voies à quai passe de 20 à 30.

1931.    (25 décembre) Achèvement des travaux de reconstruction du Pont de l’Europe (État).

1931.    (28 décembre) Loi autorisant le paiement par le Trésor, au titre de l’outillage national, de dépenses extraordinaires, dont 30 millions pour la suppression ou l’amélioration des passages à niveau.

1932.    Apparition en Europe du type Santa-Fé ou 151 sur le PLM.

1932.    Première transformation d’une Pacific PO en type 240 à grande vitesse par l’ingénieur André Chapelon.

1932.    (19 janvier) Inauguration du tronçon Oudjda-Guercif de la ligne Fès-Oudjda.

1932.    (10 avril) Loi autorisant le déclassement des lignes de Paris-Denfert à Sceaux-Robinson, de Bourg-la-Reine à Massy-Palaiseau et de  Paris-Luxembourg à Paris-Denfert, en vue de leur rattachement au réseau d’intérêt local du département de la Seine.

1932.    (26 juin) Mise en service de la nouvelle gare de Versailles-Chantiers (État).

La gare de Versailles-Chantiers, symbole de la gare française moderne en 1932.

1932.    (4 juillet) Achèvement de l’électrification de la ligne de Béziers à Neussargues (Midi).

1932     (1er octobre) Inauguration de la nouvelle gare du Havre (État).

La nouvelle gare du Havre.

1932     (29 décembre) Inauguration de la nouvelle gare de Mulhouse-Ville

1933.    Application du booster sur une locomotive française (Pacifie S-16 de l’Alsace-Lorraine).

1933.    (15 mars) Mise en service du « Fliegende Hamburger » sur Berlin Hambourg.

La mise en service de rames rapides diesel reliant les grandes villes d’Allemagne à 150 km/h marque le début de l’évolution des réseaux européens vers la grande vitesse assurée par du matériel spécialisé.

1933.    (19 juillet) Inauguration du prolongement de l’électrification d’Orléans à Tours.

1933.    (27 juillet) Inauguration du banc d’essais des locomotives à Vitry-sur-Seine.

1933.    (30 juillet) Inauguration de la nouvelle gare maritime de Cherbourg.

Autorail Bugatti type « Présidentiel » lors de l’inauguration de la gare maritime de Cherbourg.

1933.    (Septembre) Application pour la première fois en France, entre Houilles et Sartrouville, de la commande centralisée.

1933.    (24 octobre) Déraillement de Saint-Hélier sur le réseau de l’État.

1933.    (23 décembre) Catastrophe de Lagny-Pomponne sur le réseau de l’Est.

Lagny: état des voitures non métalliques après le choc.

1934.    Essais du « cab signal » sur le réseau de l’État.

1934.    (15 mars) Lancement du premier des ferry-boats destinés à assurer le service Dunkerque-Douvres.

1934.    (18 avril) Sortie de l’usine du Pioneer Zephyr du Chicago, Burlington & Quincy Railroad, premier train de ce type, muni d’un moteur Diesel aux États-Unis.

Rames diesel du réseau Burlington, premières du genre aux Etats-Unis.

1934.    (19 avril) Décret portant coordination des transports ferroviaires et routiers en France.

1934.    (23 avril) Application d’un code des signaux dit de 1934 unifiant les installations en France et visant à unifier aussi les significations des couleurs avec celles des principaux réseaux étrangers.

1934.    (15 mai) Décret portant coordination du rail et de la voie navigable en France.

1934.    (10 juillet) Inauguration du chemin de fer Congo-Océan.

Locomotive type 141 en gare de Brazzaville.

1934.    (23 juillet) Suppression des trains de voyageurs sur la Petite Ceinture de Paris.

1934.    (27 juillet) Mise en service des trains automoteurs rapides Paris-Lille.

1934.    (Novembre) Mise en service de la première locomotive américaine profilée type 232 « Commodore   Vanderbilt » du New-York-Central.

Locomotive « Commodore Vanderbilt » du New-York Central RR.

1935.    Mise en service sur la Reichsbahn de trois locomotives aérodynamiques type 232, les deux premières construites par Borsig, la troisième, machine-tender, construite par Henschel.

Locomotive carénée allemande 05001 construite par Borsig et prévue pour la traction de trains roulant à 200 km/h.

1935.    (30 avril) Mise en service sur le Chicago Milwaukee d’une machine type 221, destinée à remarquer le train léger profilé « Hiawatha ».

Locomotive carénée du train américain « Hiawatha »

1935.    15 mai. Mise en service de la traction électrique sur la ligne de Brive à Vierzon.

1935.    (9 juillet) Décret instituant un Comité supérieur de Coordination des Transports.

1935.    (25 septembre) Le « Silver Jubilee », train rapide du London & North Eastern Railway, entre Londres et Newcastle, dépasse à deux reprises la vitesse 180 km/h.

Le « Silver Jubilee » dont la locomotive carénée type 231-A1 doit, esthétiquement, quelque chose aux autorails Bugatti français (voir ci-dessous).

1935.    (3 octobre) Décret instituant un Comité de Coordination Fer-Air-Mer en France.

1935.    (12 novembre) Record mondial en autorail Bugatti, avec le parcours Strasbourg Paris effectué à la     moyenne commerciale de 130 km/h.

Publicité Bugatti rappelant les nombreux records battus par ces autorails exceptionnels. Ettore Bugatti, constructeur d’automobiles de luxe, excellait dans ce que l’on n’appelait pas encore la « com »…

1935.    (20 décembre) Ouverture à la traction électrique de la ligne Montauban-Sète.

1936.    Première application du contrôle centralisée d’exploitation (C. T. C.) sur diverses lignes américaines.

1936.    (17 février) Premier autorail à gaz de bois présenté en France par la firme SOMUA sur le réseau de l’Etat.

L’autorail Somua utilise un moteur Panhard à gazogène: l’écologie (triomphante ou pas) ne date pas d’hier…

1936.    (1er août) Création des billets de « congés populaires », à 40/100 de réduction.

Les « Congépés » découvrant les plages du Nord (les plus accessibles) et devenant de fidèles clients du chemin de fer.

1936.    (2 septembre) Achèvement du Transindochinois.

Carte de l’Indochine (maintenant Vienam) en 1928.

1936.    (11 octobre) Inauguration du ferry-boat Dunkerque-Douvres.

1936.    (31 décembre) Loi de finances, qui invite le gouvernement à refondre le régime des chemins de fer dans le cadre d’une coordination d’ensemble d’un service public des transports français.

1937.    Mise en service, sur le PLM, de deux locomotives diesel-électriques de 4.000 CV à grande vitesse conçues pour assurer, sans relais de machine, la traction des trains entre Paris et Nice.

Couverture du Bulletin PLM signée du peintre Emile-André Schefer.

          

1937.    (19 mai) Inauguration des trains automoteurs rapides Paris-Bruxelles et Paris-Liège.

Rame TAR Nord vue en gare du Nord à Paris en 1936.

1937.    (22 mai) Inauguration de la traction électrique sur la ligne Paris-Le Mans.

Locomotive 2D2 Etat dite « Cyclope » et traction électrique sur Paris-Le Mans en 1937. L’architecture des sous-stations contribue à la modernité avouée de la scène.

1937.    (22 mai) Inauguration des deux rames aérodynamiques à vapeur sur Paris-Marseille.

La train caréné du PLM à la gare de Lyon, à Paris. Le trajet Paris-Marseille est couvert en moins de 9 h au lieu de plus de 10h par les trains lourds classiques.

1937.    (31 août) Convention confiant l’exploitation des sept grands réseaux français à la SNCF.

Les trop nombreuses petites lignes que, malheureusement, la SNCF devra fermer dès 1938, amorçant cet isolement de la France rurale que l’on déplore tant aujourd’hui.

1937.    (29 décembre) Premier train français remorqué, entre Paris et Dijon, par une locomotive diesel-électrique à grande puissance.

1938.    (1er  janvier) La SNCF se substitue aux anciens réseaux français.

Le fameux macaron ornant l’avant des locomotives qui a fait dire « CNCF » à toute la France…

1938.    (18 janvier) Prise en charge de la ligne de Sceaux par le Métropolitain régional.

1938.    (Mai) Livraison à la  SNCF d’une locomotive à chaudière Velox ( ex-230-B-93).

1938.    (13 décembre)  Le premier train à traction entièrement électrique relie Paris à Bordeaux.

1938.    (19 décembre) Mise en service, sur l’IUnion Pacific, d’une locomotive turboélectrique.

1939.    (15 mai) Mise en service de deux autorails « Amphibies », Alsthom-Soulé, au centre de Bordeaux.

Le premier autorail « amphibie » à moteur diesel et aussi à traction électrique (on dirait « hybride » aujourd’hui) montre que ce type de souci écologique ne date pas d’hier… Mais ici: pas de ces lourdes, peu performantes et polluantes batteries. Le courant vient de la caténaire et le diesel assure les parcours de prolongement hors caténaire.

1939.    (17 juin) Inauguration de la nouvelle gare maritime de Calais.

1939.    (9 sept) Convention, valable pour la durée de la guerre, dispensant la  SNCF du versement des intérêts et rendant facultatif le remboursement des avances de l’État au cours de l’exercice suivant.

1941.    Livraison à la SNCF d’une locomotive Schneider à turbine (232-Q-I).

1941.    (Septembre) Premiers essais sur le Pennsylvania de liaison téléphonique du fourgon de queue et de la locomotive par l’utilisation d’un courant porteur à haute fréquence, transmis par les rails.

1942.    Mise en service des premières unités de la nouvelle locomotive 141P, la première locomotive construite en grande série par la SNCF.

La 141-P qui porte en elle tous les espoirs de la SNCF lors d’une époque tourmentée.

1942.    Essais sur les chemins de fer fédéraux suisses d’une locomotive à turbine à gaz.

1942.    (1er  janvier) Fusion des exploitations de la STRCP et du chemin de fer métropolitain.

1942.    (Septembre) Des autorails alimentés par le gaz naturel de Saint Marcet sont mis en service dans la région de Toulouse.

1943     (Octobre) Mise en service de la section électrifiée Brive Montauban.

1944     Ouverture d’une salle des Chemins de fer au Conservatoire national des Arts et Métiers. Aujourd’hui cette salle n’existe plus… Le chemin de fer est réduit à quelques vitrines de modèles réduits.

1944     Déclenchement de la « grève patriotique » des cheminots français.

1945     Réception à Marseille des premières locomotives « Libération » construites aux États-Unis pour la SNCF, type 141R. La série comportera 1340 locomotives.



1946.    La locomotive prototype électrique CC-6001 est livrée à la S. N. C. F. (Région du Sud-Ouest.)

1946.    Essais sur la Région du Sud-Est de la locomotive à haute pression et à moteurs individuels type 232-P.

Un des nombreux essais pour surpasser la locomotive à vapeur classique. La traction électrique ne laissera aucune chance.

1946     Arrivée à Marseille des premières locomotives diesel-électriques Baldwin type 040-DA.

Ces locomotives diesel de manoeuvres américaines sont le véritable départ de l’ère de la traction diesel à la SNCF: les locomotives diesel de ligne françaises élimeront la traction vapeur des lignes de moyenne ou faible importance du réseau de la SNCF.

1946.    (Juin) Premiers essais de la locomotive 242-A-1 (ex 241 État transformée par André Chapelon).

Lorsque André Chapelon fait des essais de locomotive à très grande puissance (8000 ch), la SNCF est déjà tournée vers la traction électrique. Personne n’ose le dire à ce grand et respecté ingénieur…

1947.    Mise en service de la locomotive BB 0401 (future BB 8100) sur la région du Sud-Ouest.

Efficace, simple, robuste, les BB-8100 seront les « bonnes à tout faire » de la SNCF.

1947.    (1er janvier) Création sur la SNCF de la région de la Méditerranée.

1947.    (Mai) Inauguration de la liaison radio-téléimprimeurs entre Chasse-Bercy et Chasse-Ivry pour accélérer les opérations de triage.

1947.    (Juin) Présentation au Congrès international des Chemins de fer à Lucerne d’un locotracteur mû par l’électrogyre Oerlikon.

1947.    (Août) Les réseaux américains du Baltimore & Ohio et du Pennsylvania inaugurent le téléphone public à bord des trains.

1947.    (Novembre) Mise en service de la traction électrique sur la ligne de Nîmes à Sète.

1948.    (1er janvier) Entrée en vigueur de la loi sur la nationalisation des réseaux britanniques.

1948.    (6 janvier) Sur la ligne Paris-Lyon, le record mondial de vitesse des trains automoteurs est détenu par le TAR (512 km. en 5h 07).

1948.    Dernière locomotive à vapeur construite en France, la « 232 U 1 ».

Cette dernière et superbe locomotive à vapeur de la SNCF est préservée à la Cité du Train à Mulhouse. On peut voir tourner ses roues et ses bielles.

1949.    Record de vitesse Paris-Bordeaux à 131 km/h de moyenne battu par la CC 7001, première locomotive de vitesse à adhérence totale (c’est-à-dire sans essieux porteurs) en France.

La CC-7001, apogée du « high tech » des années 1950, a les honneurs de la « une » de Science et Vie.

1950.    (20 janvier)  Mise en service du premier poste d’aiguillage « tous relais à transit souple » (poste presse-bouton) à Montereau.

1950.    (ler juillet) Premiers essais du courant monophasé à fréquence industrielle 50 Hz pour la traction (ligne d’Aix-les-Bains à La Roche-sur-Foron).

La CC-6051, surnommée « La grand-mère », est la première machine moderne fonctionnant en courant monophasé 25.000 v à fréquence industrielle 50 Hz. Bien que bicourant, ses moteurs fonctionnent toujours en monophasé.

1950.    Construction des autorails unifiés de la SNCF, dont les 256 exemplaires du type X3800 dit « Picasso ».

Le légendaire autorail X-3800 SNCF qui a transporté, des décennies durant, la « France profonde » dont on ne disait pas encore qu’elle était « d’en bas ».

1952.    Electrification Paris-Lyon: la dernière grande électrification en 1500 v continu.

Les immortelles 2D2-9100, surnommées les « Batteuses », lourdes (144 t), puissantes, inusables, et reines de la ligne Paris-Lyon-Marseille.

1954.    Dernière locomotive à vapeur construite au Royaume-Uni, l’ « Evening Star ».

1954.    Première grande électrification (Valenciennes-Thionville) en monophasé 50 Hz.

Les BB.12000, pourtant petites et légères, vont montrer leurs étonnantes puissances de traction avec les trains miniers du Nord. Cliché SNCF.

1955.    (28 mars) Les locomotives BB 9004 et CC 7107, remorquant chacune 3 voitures, battent le record du monde de vitesse à 331 km/h sur la ligne de Bordeaux à Dax.

L’une des deux locomotives ayant roulé à 331 km/h: ici la BB.9004.
Etat de la voie après les essais à 331 km/h menés en 1955 dans les Landes.

1956     Dernière locomotive à vapeur construite en Allemagne, la « BR 10 ».

1956.    (30 septembre) Inauguration de la première liaison Trans-Europ-Express entre Lyon et Milan.

1957.    (4 juin) Inauguration du premier train autos-couchettes entre Boulogne et Lyon.

1958.    Electrification Paris-Lille en monophasé 50 Hz.

Une BB-16000 au départ en gare de Lille. L’antique petit fourgon Nord à deux essieux s’adapte, malgré lui, à la vitesse…

1959.    Nouveaux essais de rails soudés de grande longueur (800 m), après les premiers essais de 1949.

1961.    (28 mai) Création d’un service international de trains de marchandises accélérés (Trans-Europ-Express Marchandises).

1963.    (septembre) Expérimentation de liaisons radio-téléphoniques entre le régulateur et le train en marche sur la ligne Dole-Vallorbe.

1964.    (30 mai) Mise en service de la première locomotive quadricourant sur Paris-Bruxelles.

La CC 40100, « locomotive de l’Europe » seule capable de franchir les frontières électriques créées par la diversité des courants de traction nationaux: 25.000 v 50 Hz français, 3000 v continu belge, 1500 v continu hollandais, 15.000 v 16 2:3 allemand.

1967.    (28 mai) Première circulation à 200 km/h en service commercial, sur la section Les Aubrais-Vierzon, du train « Le Capitole » Paris-Toulouse).

Le Capitole aux garages de Raynal à Toulouse avec la BB.9288. A l’époque, les Japonais disent inventer la grande vitesse avec le Shikansen à 210 km/h, soit 10 km/h de plus que les trains de la SNCF…

1967.    Première locomotive Diesel-électrique de ligne de vitesse, type CC 72000.

La CC-72000, première locomotive diesel de vitesse et puissante pour le réseau SNCF.


Le réseau SNCF en 1967.

1969.    (ler juin) Première liaison voyageurs directe entre Paris et Madrid (voitures-lits avec changement de bogies à Hendaye).

L’Europe des trains de nuit, peu avant l’ère de la grande vitesse et des TGV.

1970.    (16 mars) Premier service commercial par « turbotrain » type ETG sur la ligne Paris-Caen.

Le TGV dans son principe, c’est-à-dire des rames rapides et fréquentes assurant une desserte efficace entre deux grandes villes françaises, est bien né en Normandie en 1970, avec ces modestes ETG. Qui s’en souvient ? Mme Lamming, sur le quai au premier plan à droite, oui: elle a fait le parcours en cabine aller et retour grâce à la SNCF.

1971.    (23 mars) Mise en service du T.E.E. « Aquitaine » sur Paris-Bordeaux, parcourant 580 km en 4 heures.

1971.    (30 nov.) Premier train de messageries apte à circuler à 140 km/h: le « Roussillon Express »  Perpignan-Rungis.

1971.    « Famille » des locomotives BB 15000 + 7200 + 22200: premières locomotives à thyristors de grande puissance.

La BB 15045 vue en gare du Nord.

1973.    Fin de la traction vapeur en France.

Les 141-TC terminent l’ère de la traction vapeur SNCF sur la banlieue Nord: la gare du Nord est enfumée à souhait… ainsi que, ici, le dépôt des Jincherolles.

1973.    (7 mai) Premier service commercial par « turbotrain » type RTG entre Lyon et Mulhouse , puis Strasbourg.

1974.    (15 fév.) Première mise en service en phase opérationnelle de la réservation électronique des places. Elle sera étendue progressivement à l’ensemble de la SNCF à partir d’avril 1974.

1975     (2 juin) Mise en service, sur la banlieue de Paris-Saint-Lazare, de nouvelles voitures à deux niveaux.

1975     Mise en service des voitures dites « Corail » dotées du conditionnement d’air, équipées de bogies adaptables pour le 200 km/h et des voitures-couchettes à air conditionné dérivées des voitures Corail à partir de décembre 1976.

A l’époque, c’était d’un confort merveilleux… et très dans le goût du temps, question matières et couleurs. Ces 3000 voitures Corail sont, à notre connaissance, la plus importante série jamais construite au monde.

1978.    (3 avril) Suppression du contrôle d’entrée et de sortie pour les voyageurs grandes lignes. Introduction du compostage des titres de transport.

1978.    (29 juillet) Livraison de la première rame TGV de série destinée à la ligne Paris-Sud-Est.



1979.    (2 juillet) Début du fonctionnement de la première gare marchandises « multifonctions » à Château-du-Loir.

1979.    (octobre) Réception par la RATP du premier élément automoteur électrique d’interconnexion conçu par la RATP et la  SNCF (matériel destiné à la ligne B du RER).

1980     (mars) Installation à titre d’essai, en gare d’Ancenis, d’un système de transmission à fibres optiques et à diodes électroluminescentes destiné à la surveillance des trains en marche.

1981.    (26 février) Record mondial de vitesse du TGV qui atteint 380 km/h sur une section de la ligne nouvelle Paris-Sud-Est.

1981.    (27 septembre) Le TGV entre en service commercial sur les relations Paris-Lyon, Paris-Saint-Étienne, Paris-Genève et Paris-Dijon-Besançon. Présentation du projet TGV-A (TGV Atlantique).

1986.    Traité de Cantorbéry définissant la réalisation du tunnel sous la Manche.

1988.    Première locomotive « universelle », la BB synchrone – bicourant dite « Sybic ».

La BB-26102 vue en gare de Valence en tête d’un train de fret.

1988.    (14 décembre) Record mondial à 408 km/h battu par un TGV sur la nouvelle ligne Paris-Sud-Est.

1990.    (18 mai) Record mondial à 515,3 km/h battu par un TGV sur la nouvelle ligne Atlantique, avec  franchissement de la gare de Vendôme à près de 500 km/h.

1994.    Ouverture du tunnel sous la Manche.  Circulation des navettes « Le Shuttle » et des rames « Eurostar ».

Une des premières rames Eurostar, ici au passage à St-Denis.

1996.    Mise en service commercial des TGV  « Thalys » sur la relation Paris-Bruxelles et l’Europe du Nord.

Les premiers Thalys osent le rouge.

2001.    Mise en service de la liaison Paris-Marseille en TGV en 3 h : la relation la plus rapide et la plus longue du monde en grande vitesse. Les premiers trains font le trajet en 20 heures, et les dernières diligences en … 20 jours.

2007.   (15 mars) Inauguration de la Ligne à Grande Vitesse Est.

2007.   (3 avril) Record de vitesse à 574,8 km/h sur la Ligne à Grande Vitesse Est.

Rappelons que le record à 574,8 km/h n’est toujours pas battu, et que des vitesses supérieures ont été obtenues mais non par des trains, puisque n’ayant pas de rails, pas de roues, et une capacité de transport insignifiante.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close